Devoir de Philosophie

Tpe sur le tunnel sous la manche

Extrait du document

Table des matières Introduction 2 I/  Une réussite diplomatique 3 1. La matérialisation d’un projet historique : l’Union Européenne 3 2. Un sommet franco-britannique historique à la genèse du projet 4 II/ Des innovations techniques 6 1. Préparation au forage 6 1.1 Identification des matériaux constituant le sous-sol 6 1.2 Identification des strates dans lesquelles le tunnel devait être creusé 7 2. Un tunnelier : une innovation technologique 8 2.1 Détermination des matériels à utiliser 8 2.2 Mise en œuvre du matériel 9 2.3 Le fonctionnement du tunnelier 9 2.4  Le guidage 10 III/ Des retombées économiques et culturelles 11 1. Les retombées économiques 11 1.1 Un lien fort entre la Grande-Bretagne et le continent 11 1.2 Le tunnel comme créateur d’emplois au Royaume-Uni 12 1.3 Le tunnel favorise l’échange de marchandises 12 2. Les retombées culturelles 12 2.1 Un vecteur d’un tourisme grandissant entre le Royaume-Uni et l’Europe 12 2.2 Des échanges culturels à grande échelle 13 CONCLUSION 15 REMERCIEMENTS 16 BIBLIOGRAPHIE 17 GLOSSAIRE 21   Introduction   Le tunnel sous la Manche est un projet qui fascine les hommes depuis fort longtemps. Dès l'Antiquité, sous le règne de Néron, les premiers projets pour traverser la Manche autrement qu’en bateau voient le jour. Mais ils paraissent inconcevables au vu des techniques en vigueur. En 1802, l’ingénieur  Mathieu voulait créer deux tunnels superposés et une île artificielle pour permettre aux voyageurs de se reposer. Un autre projet sera entrepris 31 ans  plus tard par Aimé Thomé de Gamond mais la guerre de 1870 va arrêter ce projet. Il ne sera repris qu’en 1880 pour être finalement totalement arrêté par le parlement britannique. Ce projet sera avorté car les Anglais ont peur d’une invasion. En effet, au cours des derniers siècles, de Jules César à Hitler en passant par Guillaume le Conquérant, les tentatives de traversée de la Manche étaient synonymes de conflit et projets d’annexion. Il faudra attendre 1955   pour que Harold Macmillan, alors ministre de la défense lève le véto militaire sur une construction de tunnel. Il faut attendre les années 1980 pour que le projet se concrétise enfin. Le tunnel a été inauguré le 6 mai 1994 par la reine Elizabeth II et François Mitterrand, et ouvert à la circulation le 1er juin 1994. Le tunnel sous la Manche est l’une des constructions sous-marine des plus impressionnantes. Il mesure 50,5 km de long (soit le troisième plus long tunnel au monde) avec une partie sous-marine de 37,5 km (présentant la partie sous-marine la plus longue au monde). Ce tunnel fut bâti conjointement par les Britanniques et les Français à la veille de la création de l’Union Européenne. Ce que l’on désigne comme tunnel sous la Manche est en fait un groupe de trois tunnels parallèles. Dans ces trois tunnels nous distinguons deux tunnels ferroviaires  et un tunnel dit de service (avec un sol type route). Ces tunnels relient Folkestone en Angleterre à Coquelles en France. Les tunnels sont gérés par l’entreprise GetLink, anciennement Eurotunnel. Les lignes de train sont utilisées par Eurostar, compagnie franco-anglaise créée en 1994, et qui exploite des Trains à Grande Vitesse (TGV) et par la compagnie DB cargo UK. Cette entreprise d’origine allemande (DB est mis pour Deutsche Bahn) exploite les voies ferroviaires avec des navettes de fret et des trains de marchandises. Bien plus qu’un ouvrage d’art, le tunnel sous la Manche incarne un projet politique, économique et culturel. François Mitterrand a d’ailleurs exprimé cette réalité en déclarant : «  Il y a dans l’histoire des entreprises humaines, celles qui satisfont la part de rêve qui est en chacun de nous et celles qui remplissent une utilité sociale et économique. Ce sont rarement les mêmes. Ce qui fait le caractère exceptionnel et exemplaire du tunnel sous la Manche, c’est qu’il répond à ces deux objectifs ». Ceci nous amène à nous demander dans quelles mesures les innovations techniques du Tunnel sous la Manche ont servi les intérêts d’un projet politique  entre la France et le Royaume-Uni. Nous étudierons donc  comment ce projet diplomatique a suscité des prouesses technologiques puis comment ces dernières ont, elles-mêmes, mené à une réussite économique et culturelle. I/  Une réussite diplomatique Dans un contexte conflictuel d’intégration, cette prouesse technologique est avant tout le fruit d’un accord diplomatique hors norme. Document 1 : Signature du traité de paris créant la CECA 1.1 La matérialisation d’un projet historique : l’Union Européenne Lorsqu'en 1950, Robert Schuman, l'un des pères fondateurs de l'Europe, pose les premiers jalons de la construction européenne en créant la  Communauté européenne du charbon et de l'acier (CECA), le Royaume-Uni alors leader dans le domaine sidérurgique, refuse d'y participer. La  Communauté économique européenne (CEE) créée en 1957 a, à son tour, rejeté par deux fois la candidature du  Royaume-Uni en 1963 et 1967, le jugeant  trop tourné vers les Etats-Unis.  C’est seulement  le 1er janvier 1973 que le Royaume-Uni l’a rejointe avec l’Irlande et le Danemark. Le peuple anglais par référendum a traduit sa volonté  de faire partie d’un groupe qui pouvait offrir de nombreuses possibilités commerciales et politiques. Les relations entre les Anglais et la CEE ont été souvent tendues. En 1979 Margaret Thatcher, nouvellement arrivée à la tête du gouvernement britannique, exigeait un rabais de sa participation au budget commun avec la célèbre formule « I want my money back ». Malgré ces épisodes de tension, le projet du tunnel sous la Manche a continué à se déployer. Ce tunnel, construit en parallèle du projet politique de construction de l’Union Européenne (UE), se voulait avant tout un projet européen comme l’atteste les noms retenus pour les différentes propositions. Son succès, bien au-delà du défi technique, incarne la volonté politique d’intégration au projet européen et d’ancrage du Royaume-Uni dans cet ensemble. L’acceptation par...

« 2. Les retombées culturelles 12 2.1 Un vecteur d'un tourisme grandissant entre le Royaume-Uni et l'Europe 12 2.2 Des échanges culturels à grande échelle 13 CONCLUSION 15 REMERCIEMENTS 16 BIBLIOGRAPHIE 17 GLOSSAIRE 21   Introduction   Le tunnel sous la Manche est un projet qui fascine les hommes depuis fort longtemps. Dès l'Antiquité, sous le règne de Néron, les premiers projets pour traverser la Manche autrement qu'en bateau voient le jour. Mais ils paraissent inconcevables au vu des techniques en vigueur. En 1802, l'ingénieur  Mathieu voulait créer deux tunnels superposés et une île artificielle pour permettre aux voyageurs de se reposer. Un autre projet sera entrepris 31 ans  plus tard par Aimé Thomé de Gamond mais la guerre de 1870 va arrêter ce projet. Il ne sera repris qu'en 1880 pour être finalement totalement arrêté par le parlement britannique. Ce projet sera avorté car les Anglais ont peur d'une invasion. En effet, au cours des derniers siècles, de Jules César à Hitler en passant par Guillaume le Conquérant, les tentatives de traversée de la Manche étaient synonymes de conflit et projets d'annexion. Il faudra attendre 1955   pour que Harold Macmillan, alors ministre de la défense lève le véto militaire sur une construction de tunnel. Il faut attendre les années 1980 pour que le projet se concrétise enfin. Le tunnel a été inauguré le 6 mai 1994 par »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles