Devoir de Philosophie

Définition: AMEN, interjection et substantif masculin.

Extrait du document

Définition: AMEN, interjection et substantif masculin. A.— RELIGION CHRÉTIENNE. Mot le plus fréquemment employé pour exprimer une adhésion ou un souhait à la fin d'une prière, et qui se traduit ordinairement par la formule française ainsi soit-il : Ø 1.... et il [l'évêque] se lève pour bénir celui qui va devenir son auxiliaire : « Que la bénédiction de Dieu tout-puissant, Père, Fils et Saint-Esprit, descende en toi afin que tu sois béni dans l'ordre sacerdotal et que tu offres pour les péchés et les offrandes du peuple des hosties d'expiation au Dieu tout-puissant à qui appartient l'honneur et la gloire dans les siècles des siècles. Amen! » ANDRÉ BILLY, Introïbo, 1939, page 155. — Par extension, familier. Exprime l'adhésion, le consentement. Dire amen à quelque chose : Ø 2.... ce mariage était une chance unique et inespérée de me satisfaire, et j'ai dit amen à tout ce qu'on a voulu... GUILLAUME-VICTOR-ÉMILE, DIT ÉMILE AUGIER, Lions et renards, 1870, VI, page 187. — Par plaisanterie. Signifie la fin d'un discours, d'un récit, d'une histoire, d'une controverse... : Ø 3. — S'il vous échappe une indiscrétion, messieurs, dit-il [Maxime de Trailles] j'aurai votre sang ou vous aurez le mien. — Amen, lui répondit Gobseck (...) Pour jouer son sang, faut en avoir, mon petit... HONORÉ DE BALZAC, Gobseck, 1830, page 415. Ø 4. Au reste, n'avoir, — car je n'en ai, presque, aucun ressentiment contre lui, — c'est impliquer qu'on le considère dorénavant comme un être sans vraie valeur personnelle, sans personnalité et quasi irresponsable, ou ne m'intéressant que peu, ou agissant selon des mobiles que je ne puis pas approuver. Amen et ainsi soit-il et tant pis. ANDRÉ GIDE, P. VALÉRY, Correspondance, lettre de André Gide à Paul Valéry, mars 1895, page 235. Remarque : Expressions proverbiales. Jusqu'à amen, jusqu'à la fin. Depuis Pater jusqu'à amen, du début jusqu'à la fin. B.— Employé substantivement. Un, des amen : Ø 5. J'ai retrouvé ces beaux amen, accents de la Jérusalem céleste, ou plutôt des âmes militantes, gémissantes et confiantes. FÉLIX ANTOINE PHILIBERT DUPANLOUP, Journal intime, 1854, page 174. — Populaire. De l'amen. " Des espèces sonnantes, de l'argent monnoyé. " (Jean-François Rolland, Dictionnaire du mauvais langage, 1813, page 8). STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 235. Fréquence relative littéraire : XIXe. siècle : a) 174, b) 396; XXe. siècle : a) 607, b) 272.

« Remarque?: Expressions proverbiales. Jusqu'? amen, jusqu'? la fin. Depuis Pater jusqu'? amen, du d?but jusqu'? la fin. B.? Employ? substantivement. Un, des amen?: ? 5. J'ai retrouv? ces beaux amen, accents de la J?rusalem c?leste, ou plut?t des ?mes militantes, g?missantes et confiantes. F?LIX ANTOINE PHILIBERT DUPANLOUP, Journal intime, 1854, page 174. ? Populaire. De l'amen. " Des esp?ces sonnantes, de l'argent monnoy?. " (Jean-Fran?ois Rolland, Dictionnaire du mauvais langage, 1813, page 8). STATISTIQUES?: Fr?quence absolue litt?raire?: 235. Fr?quence relative litt?raire?: XIXe. si?cle?: a) 174, b) 396; XXe. si?cle?: a) 607, b) 272. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles