Devoir de Philosophie

Définition du terme: CYPRIPÈDE, CYPRIPEDIUM, substantif masculin.

Extrait du document

Définition du terme: CYPRIPÈDE, CYPRIPEDIUM, substantif masculin. Orchidée caractérisée par un labelle en sabot et la présence de deux étamines fertiles, principalement représentée en Europe par le Cypripedium calceolus (dit aussi sabot-de-Vénus, sabot-de-la-Vierge), ayant de grandes fleurs généralement solitaires, avec trois sépales brun pourpré assez courts, deux pétales brun pourpré très longs, onduleux et effilés, un labelle en conque d'un jaune éclatant et se rencontrant surtout dans les régions montagneuses : Ø Par son tempérament comme par ses moeurs, l'Orchidée est femme. L'une des 6 pièces, le labelle, est maître-d'oeuvre : dans les Cypripedium, sa forme en sabot emprisonne les bourdons qui s'y laissent prendre; la paroi lisse du sabot contraint l'insecte à s'échapper par une autre issue; il la trouve sous forme d'une faille minuscule qu'il traverse, emportant au passage le pollen sur sa tête. Habile stratégie que celle de ce Sabot de Vénus, merveilleuse Orchidée des bois humides, devenue rare dans la flore de France. (...) Les autres pièces contribuent à la beauté des fleurs. Dans le Sabot de Vénus, elles évoquent un flot délicat coiffant le labelle. JEAN-MARIE PELT, Évolution et sexualité des plantes, Genève, éditions Horizons de France, 1970, page 201. Remarque : Attesté aussi dans la plupart des dictionnaires généraux des XIXe. et XXe. siècle et dans Plantefol, Cours de botanique et de biologie végétale, tome 2, 1931, page 325, Les Quatre flores de la Corse (Paul Fournier) 1961 ainsi que dans Robert, comte de Montesquiou-Fezensac, Mémoires, tome 2, 1921, page 299, Guyot, Gibassier, Noms de fleurs, Paris, Presses Universitaires de France, 1968, page 60.

Liens utiles