Devoir de Philosophie

Définition: EXCLU, -UE, participe passé et adjectif.

Extrait du document

Définition: EXCLU, -UE, participe passé et adjectif. I.— Participe passé de exclure* II.— Adjectif. A.— [En parlant de quelqu'un] Qui a été rejeté, évincé (d'un groupe) ou qui n'a pas été admis (dans un groupe). Les grandes personnes exclues de la conversation de ces petites filles, étaient ironiquement conviées par ces rires à écouter de loin une joie dont on les condamnait à ignorer les causes (JOSEPH MALÈGUE, Augustin ou le Maître est là, tome 1, 1933, page 111 ). Elle prenait ma main, nous repartions, nous allions d'arbre en arbre et de groupe en groupe, toujours implorants, toujours exclus (JEAN-PAUL SARTRE, Les Mots, 1964, page 111 ). — Emploi comme substantif. J'ai pensé que c'était là le gémissement de tous les captifs, de tous les exclus, de tous ceux qu'on abandonne (LÉON BLOY, La Femme pauvre, 1897, page 207 ). À leur propos, il partage l'humanité en deux camps, les élus et les exclus, deux termes à quoi il faut d'abord songer lorsque l'on cherche à définir le snobisme (FRANÇOIS MAURIAC, Écrits intimes, Le Commencement d'une vie, 1932, page 52) : Ø 1.... la génération même qui les a éprouvées [les passions politiques] change, éprouve des passions politiques qui, n'étant pas exactement calquées sur les précédentes, réhabilitent une partie des exclus, la cause d'exclusivisme ayant changé. MARCEL PROUST, La Prisonnière, 1922, page 236. B.— [En parlant de quelque chose] 1. Qui n'est pas, ou n'est plus pris en considération. Choisir a toujours été pour moi un supplice, parce que je n'ai jamais pu croire que la partie exclue ne valût pas à peu près la partie choisie (HENRI-FRÉDÉRIC AMIEL, Journal, 1866, page 524) : Ø 2.... les ouvriers des filatures sont plus ou moins qualifiés, et instruire de nouveaux ouvriers était former de nouveaux révolutionnaires, à moins d'élever les salaires, « hypothèse exclue, eût dit Ferral, en raison de l'état actuel des industries chinoises. » ANDRÉ MALRAUX, La Condition humaine, 1933, page 325. 2. [En parlant du dernier élément d'une série] Non compris. Antonyme : inclus. Si elle doit m'arriver le 7 ou le 8, et à La Roque si elle doit arriver avant le 5 (exclu) (ANDRÉ GIDE, Correspondance avec Paul Valéry, 1899, page 352 ). Il [Hugo] avait bien cru sentir passer la veine, la même veine, ce n'avait été qu'un éclair : « Pourtant, jusqu'à ce jour, c'était Adam, l'élu » et il était retombé à des fatras, à des monceaux de littérature jusqu'au dernier vers exclus (CHARLES PÉGUY, Victor-Marie, Comte Hugo. 1910, page 757 ). Remarque : Jusqu'au XVIIIXVIIIe. siècle, on admettait l'orthographe exclus, use. On rencontre dans la documentation encore quelques exemples de cette graphie (voir Péguy supra). Ce bonheur terrestre, que vous aviez si complètement renié et exclus de votre propre vie (MONTALEMBERT, Ste Élizabeth, 1836, page 230). Son inconduite l'avait aussitôt déconsidérée, l'avait excluse de la famille (ANDRÉ GIDE, Et nunc manet, 1951, page 1128). C.— Spécialement. PHILOSOPHIE, LOGIQUE. Principe du tiers exclu. Principe selon lequel de deux propositions contradictoires, l'une étant vraie, l'autre fausse, il n'y a pas d'autre possibilité. Ce n'est pas en effet l'amphibolie la moins déroutante du je-ne-sais-quoi que cette continuelle oscillation entre rien et quelque chose, que ce défi perpétuel au principe du tiers exclu (VLADIMIR JANKÉLÉVITCH, Le Je-ne-sais-quoi et le presque-rien, 1957, page 60 ). Fréquence absolue littéraire : 513. Fréquence relative littéraire : XIXe. siècle : a) 523, b) 444; XXe. siècle : a) 614, b) 1 127. Forme dérivée du verbe "exclure" exclure EXCLURE, verbe transitif. A.— [Le verbe suppose l'action d'une volonté; l'agent est une personne ou un groupe de personnes] Fréquent au passif. Exclure quelqu'un ou quelque chose (de quelque chose). Remarque : Dans la plupart des acceptions, l'objet secondaire peut être omis si le contexte le suggère suffisamment. 1. Renvoyer, éliminer quelqu'un ou quelque chose (d'un lieu ou d'une position qu'il occupait antérieurement). a) [L'objet désigne un humain ou un groupe humain] Exclu du sacerdoce par le père Anselme, Omer Héricourt inclina tout de suite vers les objections que l'oncle Edme éleva contre les dogmes (PAUL ADAM, L'Enfant d'Austerlitz, 1902, page 231 ). On se moqua de lui, on parla de l'exclure des délibérations de la commission (MAXENCE VAN DER MEERSCH, Invasion 14, 1935, page 381) : Ø 1. Dès lors, il s'entêta, résolu à garder toujours le premier rang. On l'avait exclu des jeux de plein air; sa maladresse était une certitude de défaite pour son camp; les capitaines d'équipe eux-mêmes demandèrent qu'il fût dispensé de prendre part aux jeux. VALÉRY LARBAUD, Fermina Marquez, 1911, page 48. — Faire exclure. Provoquer l'éviction de quelqu'un en s'appuyant sur un droit. « Il n'en faudra pas davantage, mademoiselle, pour vous faire exclure de l'examen! » (GABRIELLE COLLETTE, DITE COLETTE, Claudine à l'école, 1900, page 211) : Ø 2.... et, contre le voeu même de son frère mourant, il engage, dès le 28 novembre, un long, un laid, un cruel combat judiciaire de plusieurs années, pour arracher l'enfant à la mère, qu'il s'acharne à faire exclure de la tutelle, comme indigne. ROMAIN ROLLAND, Beethoven, tome 1, 1928, page 76. — Emploi pronominal réfléchi. Il suffit qu'un homme retranche un seul être de la société des vivants pour s'en exclure lui-même (ALBERT CAMUS, L'Homme révolté, 1951, page 348) : — Par extension. [L'agent est une manifestation de la volonté ou du pouvoir humain] Après la loi du 31 mai 1850, qui excluait trois millions d'électeurs, la politique du prince-président fut toute tracée (JACQUES BAINVILLE, Histoire de France, tome 2, 1924, page 195 ). Ils insultaient Dormoy, qui présidait, parce qu'il escamotait le vote sur une décision excluant trois jeunes excités de leurs amis (JEAN-GEORGES SOULÈS, DIT RAYMOND ABELLIO, Heureux les, 1946, page 236 ). b) [L'objet désigne une chose matérielle ou abstraite] La plupart des catégories de la science exclues par les modernes correspondaient à des caractères extérieurs de la nature (ERNEST RENAN, L'Avenir de la science, 1890, page 517 ). Étant donné le caractère de représentation, et non point de direction, que je voulais voir prendre à ce futur conseil et qu'il prendrait, en effet, je ne comptais pas exclure les partis (CHARLES DE GAULLE, Mémoires de guerre, 1954, page 234) : Ø 3. Nous y apercevons un vice originel et vraisemblablement fatal, qui est de se trouver aux mains d'un comité où l'élément latin domine et dont l'élément germanique a été systématiquement exclu. JULES VERNE. Les Cinq cents millions de la Bégum, 1879, page 166. 2. Empêcher l'accès de quelqu'un ou de quelque chose (à un lieu ou à une position). a) [L'objet désigne un humain ou un groupe humain] On m'avait montré la place où dormaient plusieurs de mes ancêtres, exclus des cimetières pour avoir voulu mourir dans la religion protestante (JULIEN VIAUD, DIT PIERRE LOTI, Le Roman d'un enfant, 1890, page 122 ). Il se sentait, pour les êtres qui lui parlaient, une miraculeuse fraternité dont seule était exclue Mme. Eterlin (MAURICE DRUON, Les Grandes familles, tome 2, 1948, page 68) : Ø 4. Ce bohème, ce petit bourgeois qu'elle avait distingué, elle était obligée de lui adresser ses invitations, dont il ne pouvait pas apprécier la valeur, avec une insistance qui la dépréciait peu à peu aux yeux des snobs habitués à coter un salon d'après les gens que la maîtresse de maison exclut plutôt que d'après ceux qu'elle reçoit. MARCEL PROUST, Le Côté de Guermantes 1, 1920, page 187. · Par métaphore. De même que les murs du temple excluent le profane, et ceux de la ville l'ennemi et l'étranger, les limites du champ, sans murailles, mais gardées par les dieux, excluent le vagabond (JULES MICHELET, Histoire romaine, tome 1, 1831, page 53 ). — Spécialement. DROIT. Empêcher quelqu'un d'obtenir un héritage en s'appuyant sur un fait juridique. Les lois ont consacré un principe de morale publique et universelle, en excluant de la succession d'un défunt l'héritier qui s'est porté contre lui à des violences ou à d'autres offenses capitales (AUGUSTIN COURNOT, Essai sur les fondements de nos connaissances et sur les caractères de la critique philosophique, 1851, page 404 ). Au XIIIe. siècle la femme a déjà conquis, aux côtés mêmes de son mari, des droits de plus en plus étendus. D'abord exclue des successions, elle a été admise à l'héritage (EDMOND FARAL, La Vie quotidienne au temps de Saint Louis, 1942, page 143 ). b) [L'objet désigne une chose matérielle ou abstraite] Ils excluent de leur analyse des formes musicales tous les éléments psychologiques et historiques, comme étrangers (ROMAIN ROLLAND, Beethoven, tome 1, 1937, page 16) : Ø 5. Mantegazza, en 1852, annonce que des animalcules ont apparu dans des infusions préparées de façon à exclure incontestablement tout apport extérieur de germes : non seulement, le matériel d'expérience avait été, en entier, soigneusement bouilli, mais l'eau utilisée avait été obtenue par voie de synthèse chimique... JEAN ROSTAND, La Genèse de la vie, 1943, page 83. B.— [Le verbe marque une conséquence imposée par une situation] Exclure quelque chose. Marquer l'impossibilité d'une chose ou l'incompatibilité entre deux choses. 1. Rejeter quelque chose. Il se contentait de donner à chacune de ses phrases un tour indirect d'où, du moins, le « vous » était exclu, de sorte qu'il enlevait par cela même à Édouard l'occasion de solliciter un tutoiement qu'il souhaitait (ANDRÉ GIDE, Les Faux-monnayeurs, 1925, page 993 ). Vous excluez le courage et vous excluez la grâce. Que vous reste-t-il? (HENRI DE MONTHERLANT, Port-Royal, 1954, page 1013 ). — C'est exclu. C'est impossible. Ils étaient absolument sûrs que je me débrouillerais jamais avec des façons semblables! c'était absolument exclu! (LOUIS-FERDINAND DESTOUCHES, DIT CÉLINE, Mort à crédit, 1936, page 346 ). « Pouvez-vous tenir encore un mois? » Henri secoua la tête : « C'est exclu » (SIMONE DE BEAUVOIR, Les Mandarins, 1954, page 239 ). · Il est exclu que... (fréquent à la forme négative, fonctionnant comme double négation), il n'est pas exclu que... Il est possible que... Il n'est pas exclu que je voie quelque chose à faire sur le terrain industriel grâce à mon polytechnicien de père (PAUL NIZAN, La Conspiration, 1938, page 69) : Ø 6. Il est probable que d'autres peintres m'aient croqué à mon insu, au café ou ailleurs, et il n'est pas exclu que tout comme Léon Bakst Paul Picasso ne m'ait peint, en cuistre, en singe, en amputé, en arlequin... BLAISE CENDRARS, Bourlinguer, 1948, page 188. — emploi absolu. Vous avez votre manière décidée d'être, de penser, de vouloir et d'exclure (MAURICE BLONDEL, L'Action, Essai d'une critique de la vie, 1893, page 15 ). Après tout, rien n'est vrai qui force à exclure (ALBERT CAMUS, L'Été, 1954, page 150 ). On ne craint pas les contradictions à mon âge, on jouit d'une tolérance qui s'accommode de tout, qui hésite à exclure (ALEXANDRE ARNOUX, Visite à Mathusalem. 1961, page 12 ). 2. Fréquent à la forme négative. Rendre impossible une chose par une autre chose. J'avais la naïveté des gens qui croient qu'un goût en exclut forcément un autre (MARCEL PROUST, Sodome et Gomorrhe, 1922, page 875 ). Le courage n'exclut pas la prudence; et même la circonspection, au contraire (GEORGES DUHAMEL, Journal de Salavin, 1927, page 18 ). Je regrette d'en parler selon une formule qui exclut le rêve, en principe (ANDRÉ BRETON, Les Manifestes du Surréalisme, 1er. r Manifeste, 1924, page 25) : Ø 7. Ils se donneraient volontiers pour les protecteurs de la bourgeoisie contre la violence prolétarienne et, dans le but de rehausser leur prestige d'humanitaires, ne manquent jamais de repousser tout contact avec les anarchistes; quelquefois même, ils repoussent ce contact avec un sans-façon qui n'exclut pas une certaine dose de lâcheté et d'hypocrisie. GEORGES SOREL, Reflexions sur la violence, 1908, page 141. — En particulier. dans le domaine intellectuel. La précision scolastique, ici comme toujours, exclut la critique (ERNEST RENAN, L'Avenir de la science, 1890, page 181 ). Une nonchalance qui exclut de notre colloque toute apparence de drame (JULIEN GRACQ, Un Beau ténébreux. 1945, page 141 ). — Emploi pronominal réciproque. En France, blason et robe s'excluaient presque (VICTOR HUGO, L'Homme qui rit, tome 2, 1869, page 185 ). Mais l'action et la pensée ne s'excluent-elles pas l'une l'autre? Elles ne s'excluaient pas à la Renaissance, et, plus près de nous, elles ne se sont pas exclues chez ce Goethe qui a incarné en lui-même la double destinée de son Faust (PAUL BOURGET, Le Disciple, 1889, page 118 ). Ces deux textes qui semblent s'exclure s'accordent, sans doute, au regard du mystique (JULIEN GREEN, Journal, 1937, page 108 ). STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 1 071. Fréquence relative littéraire : XIXe. siècle : a) 1 444, b) 888; XXe. siècle : a) 1 444, b) 2 156.

« 1951, page 1128). C.— Spécialement. PHILOSOPHIE, LOGIQUE. Principe du tiers exclu. Principe selon lequel de deux propositions contradictoires, l'une étant vraie, l'autre fausse, il n'y a pas d'autre possibilité. Ce n'est pas en effet l'amphibolie la moins déroutante du je-ne-sais-quoi que cette continuelle oscillation entre rien et quelque chose, que ce défi perpétuel au principe du tiers exclu (VLADIMIR JANKÉLÉVITCH, Le Je-ne- sais-quoi et le presque-rien, 1957, page 60 ). Fréquence absolue littéraire : 513. Fréquence relative littéraire : XIXe. siècle : a) 523, b) 444; XXe. siècle : a) 614, b) 1 127. Forme dérivée du verbe "exclure" exclure EXCLURE, verbe transitif. A.— [Le verbe suppose l'action d'une volonté; l'agent est une personne ou un groupe de personnes] Fréquent au passif. Exclure quelqu'un ou quelque chose (de quelque chose). Remarque : Dans la plupart des acceptions, l'objet secondaire peut être omis si le contexte le suggère suffisamment. 1. Renvoyer, éliminer quelqu'un ou quelque chose (d'un lieu ou d'une position qu'il occupait antérieurement). a) [L'objet désigne un humain ou un groupe humain] Exclu du sacerdoce par le père Anselme, Omer Héricourt inclina tout de suite vers les objections que l'oncle Edme éleva contre les dogmes (PAUL ADAM, L'Enfant d'Austerlitz, 1902, page 231 ). On se moqua de lui, on parla de l'exclure des délibérations de la commission (MAXENCE VAN DER MEERSCH, Invasion 14, 1935, page 381) : Ø 1. Dès lors, il s'entêta, résolu à garder toujours le premier rang. On l'avait exclu des jeux de plein air; sa maladresse était une certitude de défaite pour son camp; les capitaines d'équipe eux-mêmes demandèrent qu'il fût dispensé de prendre part aux jeux. VALÉRY LARBAUD, Fermina Marquez, 1911, page 48. — Faire exclure. Provoquer l'éviction de quelqu'un en s'appuyant sur un droit. « Il n'en faudra pas davantage, mademoiselle, pour vous faire exclure de l'examen! » (GABRIELLE COLLETTE, DITE COLETTE, Claudine à l'école, 1900, page 211) : Ø 2.... et, contre le voeu même de son frère mourant, il engage, dès le 28 novembre, un long, un laid, un cruel combat judiciaire de plusieurs années, pour arracher l'enfant à la mère, qu'il s'acharne à faire exclure de la tutelle, comme indigne. ROMAIN ROLLAND, Beethoven, tome 1, 1928, page 76. — Emploi pronominal réfléchi. Il suffit qu'un homme retranche un seul être de la société des vivants pour s'en exclure lui- même (ALBERT CAMUS, L'Homme révolté, 1951, page 348) : — Par extension. [L'agent est une manifestation de la volonté ou du pouvoir humain] Après la loi du 31 mai 1850, qui excluait trois millions d'électeurs, la politique du prince-président fut toute tracée (JACQUES BAINVILLE, Histoire de France, tome 2, 1924, page 195 ). Ils insultaient Dormoy, qui présidait, parce qu'il escamotait le vote sur une décision excluant trois jeunes excités de leurs amis (JEAN-GEORGES 2 »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles