Devoir de Philosophie

EXPLICABLE, adjectif.

Extrait du document

 

EXPLICATEUR, -TRICE, adjectif et substantif.  

A.—  (Celui, celle) qui commente, qui éclaire le sens de quelque chose. La fonction d\\'explicateur des mots (HENRI BEYLE, DIT STENDHAL, Lamiel,  1842, page 150) : 

Ø M. de Kévern paraissait leur donner des explications très intéressantes... De temps à autre, ces jolies têtes penchées se soulevaient pour adresser à l\\'explicateur une question ou un sourire.

OCTAVE FEUILLET, Un Mariage dans le monde,  1875, pages 279-280. 

B.—  (Celui, celle, ce) qui fournit la cause, l\\'origine de quelque chose. Le grand mot, le mot explicateur a manqué aux Grecs (PIERRE LEROUX, Humanité, de son principe et de son avenir, tome 2, 1840, page 980 ). Pourquoi y a-t-il plusieurs sciences, et non, comme le voulait Descartes, une seule, explicatrice de l\\'univers? (JOSEPH MALÈGUE, Augustin ou le Maître est là, tome 1, 1933, page 103 ). 

Remarque : La documentation fournit un exemple du substantif expliqueur employé par Gide avec le même sens que explicateur. Un expliqueur de songes (Saül, 1903, I, 7, page 267). 

STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 2 

 explicable

EXPLICABLE, adjectif.  

A.—  Didactique.  Qu\\'on peut expliquer, rendre clair, intelligible. Ce passage est explicable, n\\'est pas explicable (Dictionnaire de l\\'Académie Française). 

B.—  Qui peut s\\'expliquer, dont on peut saisir la cause, le motif. Une curiosité bien explicable m\\'entraîna vers la rue qu\\'avait habitée cette pauvre Suzanne (MAXIME DU CAMP, Mémoires d\\'un suicidé,  1853, page 210 ). Des renflements encore visibles du terrain, qui rendaient si lugubrement explicable en ce lieu désert la présence des emblèmes de la rédemption (JULIEN GRACQ, Au château d\\'Argol,  1938, page 50) : 

Ø ... « plus de fantastique, plus de croyances étranges, tout l\\'inexpliqué est explicable. Le surnaturel baisse comme un lac qu\\'un canal épuise; la science, de jour en jour, recule les limites du merveilleux. »

GUY DE MAUPASSANT, Contes et nouvelles, tome 2, La Peur, 1884, page 958. 

Remarque : La documentation enregistre explicabilité, substantif féminin  Faculté de pouvoir expliquer quelque chose. L\\'adhésion à un principe d\\'explicabilité du monde (COUFFIGNAL, Les Machines à penser, 1964, page 65). 

STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 17 

 

EXPLICATIF, -IVE, adjectif.  

A.—  Qui sert à expliquer. Note, notice explicative; commentaire explicatif. Le panneau explicatif ou le haut-parleur (...) assignent à l\\'attention son objet déterminé (RENÉ HUYGHE, Dialogue avec le visible,  1955, page 54 ). 

B.—  GRAMMAIRE.  

1. Proposition relative explicative (par opposition à la proposition relative déterminative). \\\" Proposition qui est jointe à la principale par un lien parfois proche de la coordination : \\\" À ce moment, un paysan âgé se présenta à la porte, avec une brassée de bois qu\\'il jeta sur le carreau \\\" (Alain-Fournier). Une telle proposition est dite \\\" explicative \\\" \\\" (Grammaire Larousse du français contemporain (JEAN-CLAUDE CHEVALLIER) 1964, page 157). 

2. Conjonction explicative. \\\" Les conjonctions explicatives sont celles qui lient par forme d\\'explication \\\" (Grammaire des grammaires (CHARLES-PIERRE GIRAULT-DUVIVIER) tome 2 1834). 

Remarque : La documentation atteste explicativement, adverbe.  De manière explicative. M. Séverac la barbiche en éventail... les mains explicativement ouvertes devant lui (PAUL VIALAR, Petit jour, 1947, page 10). 

STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 134. 

Liens utiles