Devoir de Philosophie

L'ï¿œtat

Extrait du document

L’ÉTAT Monarchie : pouvoir d’un seul Démocratie : pouvoir dérivant du peuple Oligarchie : le pouvoir de quelques uns INTRODUCTION : L’État est une forme d’organisation du pouvoir. Ce pouvoir s’applique à un peuple ou à une communauté, chacun au sein de la communauté doit obéissance à l’État. L’État dispose la force pour assurer cette obéissance. Pourquoi accepter un pouvoir au dessus de nous alors que l’obéissance a plus ou moins un caract�re pénible ou contraignant ? I. Le rôle de l’État. S’il y a une acceptation de l’obéissance c’est peut être parce que les individus y trouve leur intérêt. Si nous obéissons c’est que l’État peut avoir un rôle protecteur. Paradoxe : l’État interdit la violence mais il fait lui-même usage de la violence (répression, guerre…), on peut donc dire comme max weber que l’état est définit comme régulateur de la violence. Max Weber, Le Savant et le Politique (1919) Selon Max Weber, la raison d’être de l’état c’est la violence car s’il n...

« légitimité signifie qu'il y a une acceptation de la société envers cette violence d'État. La violence n'est pas le seul domaine où intervienne l'état, il peut intervenir dans le domaine économique et dans le domaine de la solidarité. Toutefois, Weber insiste seulement sur la violence et l'État gendarme. Effectivement la violence est le seul domaine où l'État prétend avoir l'exclusivité et la légitimité. II. La question de la légitimité du pouvoir. Pour parler de la légitimité de l'État, on peut considérer que les individus acceptent cette autorité de l'État. Pour accepter, il faut donc qu'il y ai un choix. On pourrait considérer en théorie que les hommes acceptent de vivre selon des lois de se plier à l'autorité car ils y trouvent leurs intérêts. L'individu comprend qu'il est de son intérêt à renoncer à l'état de nature. L'État de nature correspond à la façon dont les hommes vivraient sans structure sociale et sans loi. Selon Hobbes, l'état de nature est un ‘‘état de guerre de tos contre tous.''. Deux facteurs contribuent à la violence : le désir égoïste et sans limite, et la peur. On comprend bien que chez Hobbes l'état de nature n'est pas viable ainsi les hommes comprennent qu'il ai de leurs intérêt de vivre dans une communauté sociale et politique ce qui justifit cette organisation politique c'est une sorte de contrat : on parle alors de contrat sociale ou de pacte social. La condition essentiel c'est que chacun renonce a à la violence : je le fait à condition que l'autre en fasse autant. Pour que les individus s'abstiennent vraiment de violence ils doivent mettre en place un pouvoir qui dispose d'une force considérable, ce pouvoir dissuade quiconque d'utiliser la violence. Pour symboliser la crainte que symbolise le souverain Hobbs utilise l'image du Léviathan. Hobbes, Léviathan, chapitre XVII. Ne pouvant se protéger par eux même, les individus confient ce rôle à l'État. Pour assurer cette protection les individus renoncent à une forme de liberté : ils renoncent a se gouverner eux même et à être totalement indépendant. Les individus acceptent que le pouvoir dispose d'une force qui dépasse infiniment celle des individus. Ce qui permet à se système de gouverner c'est la confiance des individus envers le souverain ainsi que la peur qu'ils ont de celui-ci. Ce que justifie Hobbs c'est un pouvoir absolu ce qui fait penser à la monarchie »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles

tat