Devoir de Philosophie

Exposé droit: magistrat / substitut du procureur

Extrait du document

« Exposé droit: magistrat / substitut du procureur Historique du métier : Dans l’antiquité, la magistrature était un pouvoir politique et judiciaire. En effet, dans la Rome antique, le magistrat est un citoyen élu exerçant des fonctions exécutives, législatives et judiciaires. Ils reçoivent selon leur magistrature différents pouvoirs tels que le droit de vie et de mort, le pouvoir administratif ou encore le droit de prendre les auspices. Aujourd’hui, le magistrat renvoie à l’exercice du pouvoir judiciaire. Le centre d’études nationales judiciaires (CNEJ) est créé en 1958 pour que les juges reçoivent une formation supérieure et renforcent leur professionnalisme. En 1960 le CNEJ est déplacé à Bordeaux puis devient en 1970 l’école nationale de la magistrature que l’on connait encore aujourd’hui. L’accès des femmes aux métiers de la magistrature se fait tardivement, après la seconde guerre mondiale. Mais la profession de féminise rapidement. En 2012, 82% des admis au concours de l’ENM sont des femmes. Rôle : On distingue 2 types de magistrats : les magistrats du siège, qui sont des juges indépendants du pouvoir, et les magistrats du parquet, qui représentent la société, ce sont les procureurs. Les magistrats du siège, appliquent loi et sont garants du bon déroulement des procès. Selon sa spécialisation, il peut occuper différents postes : juge au tribunal de grande instance, aux affaire familiales, juge des contentieux, d’instruction, des libertés et de la détention, le juge de l’application des peines et enfin le juge des enfants. Le juge prononce son jugement après avoir étudié objectivement le dossier et entendu les partis. Il fixe les sanctions et les peines ainsi que les dommages et intérêts. Le substitut du procureur veille au respect de l’ordre public et à l’intérêt collectif sous l’autorité du procureur de la République. Ils interviennent surtout en matière pénale mais ne rendent pas de jugement. Ils assurent la direction des enquêtes de police, décident de la suite de la procédure et jouent le rôle d’accusateur en requérant une peine contre le prévenu au tribunal. Selon l’ENM, les atouts pour devenir magistrats sont la rigueur, l’organisation, la capacité d’analyse et synthèse, la capacité d’écoute, savoir travailler en équipe et gérer son stress. Il est également nécessaire d’être à l’aise à l’oral et faire preuve d’éthique professionnelle. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles