Devoir de Philosophie

Brecht, Écrits sur le théâtre (extrait).

Extrait du document

brecht
Brecht, Écrits sur le théâtre (extrait). Brecht cherche à empêcher à tout prix, par différents procédés d'écriture et de jeu théâtral, que le spectateur ne s'identifie à l'action représentée, en le forçant à prendre une « distance « lui permettant la réflexion : c'est « l'effet-V « (V pour Verfremdungseffekt : « distanciation «). Le théâtre traditionnel cherche à créer l'illusion et repose sur des identifications (de l'acteur avec son rôle, du spectateur avec le personnage...). Opposé à la conception dramatique héritée d'Aristote, le théâtre de Brecht se définit comme un théâtre « épique « ; le dramaturge en expose les fondements, en regard des caractéristiques du théâtre dramatique. Écrits sur le théâtre de Bertolt Brecht Deux schémas Quelques petits schémas montrent en quoi la fonction du théâtre épique diffère de celle du théâtre dramatique. La forme dramatique du théâtre est action implique le spectateur dans une action scénique, épuise son activité intellectuelle, lui est occasion de sentiments. Expérience affective. Le spectateur est plongé dans quelque chose. Suggestion. Les sentiments sont conservés tels quels. Le spectateur est à l'intérieur, il participe. L'homme est supposé connu. L'homme immuable. Intérêt passionné pour le dénouement. Une scène pour la suivante. Croissance organique. Déroulement linéaire. Évolution continue. L'homme comme donnée fixe. La pensée détermine l'être. Sentiment. La forme épique du théâtre est narration fait du spectateur un observateur mais éveille son activité intellectuelle l'oblige à des décisions Vision du monde. Le spectateur est placé devant quelque chose. Argumentation. Les sentiments sont poussés jusqu'à devenir des connaissances. Le spectateur est placé devant, il étudie. L'homme est l'objet de l'enquête. L'homme qui se transforme et transforme. Intérêt passionné pour le déroulement. Chaque scène pour soi. Montage. Déroulement sinueux. Bonds. L'homme comme procès. L'être social détermine la pensée. Raison. Le spectateur du théâtre dramatique dit : Oui, cela, je l'ai éprouvé, moi aussi. -- C'est ainsi que je suis. -- C'est chose bien naturelle. -- Il en sera toujours ainsi. -- La douleur de cet être me bouleverse parce qu'il n'y a pas d'issue pour lui. -- C'est là du grand art : tout se comprend tout seul. -- Je pleure avec celui qui pleure, je ris avec celui qui rit. Le spectateur du théâtre épique dit : Je n'aurais jamais imaginé une chose pareille. -- On n'a pas le droit d'agir ainsi. -- Voilà qui est insolite, c'est à n'en pas croire ses yeux. -- Il faut que cela cesse. -- La douleur de cet être me bouleverse parce qu'il y aurait tout de même une issue pour lui. -- C'est là du grand art : rien ne se comprend tout seul. -- Je ris de celui qui pleure, je pleure sur celui qui rit. Source : Brecht (Bertolt), Écrits sur le théâtre 1, trad. par Jean Tailleur et Guy Delfel, Paris, L'Arche, 1953. Microsoft ® Encarta ® 2009. © 1993-2008 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.

« Raison. Le spectateur du théâtre dramatique dit : Oui, cela, je l’ai éprouvé, moi aussi. — C’est ainsi que je suis. — C’est chose bien naturelle. — Il en sera toujours ainsi. — La douleur de cet être me bouleverse parce qu’il n’y a pas d’issue pour lui. — C’est là du grand art : tout se comprend tout seul. — Je pleure avec celui qui pleure, je ris avec celui qui rit. Le spectateur du théâtre épique dit : Je n’aurais jamais imaginé une chose pareille. — On n’a pas le droit d’agir ainsi. — Voilà qui est insolite, c’est à n’en pas croire ses yeux. — Il faut que cela cesse. — La douleur de cet être me bouleverse parce qu’il y aurait tout de même une issue pour lui. — C’est là du grand art : rien ne se comprend tout seul. — Je ris de celui qui pleure, je pleure sur celui qui rit. Source : Brecht (Bertolt), Écrits sur le théâtre 1, trad. par Jean Tailleur et Guy Delfel, Paris, L’Arche, 1953. Microsoft ® Encarta ® 2009. © 1993-2008 Microsoft Corporation. Tous droits réservés. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles