Devoir de Philosophie

Ecriture d'invention - suite de Therese Raquin

Extrait du document

raquin
Expression écrite: Sujet d'invention Imaginez et rédigez l'affiche que les femmes ont composée pour exprimer leurs revendications. La tonalité sera polémique. L'affiche devra convaincre et persuader les lecteurs potentiels. Nous, femmes opprimées de cette île si récemment déserte, ordonnons la fin de notre exploitation par les hommes et déclarons l'égalité des sexes par ce décret solennel pour les raisons suivantes. Tout d'abord, si les femmes d'aujourd'hui sont incapables de manier l'épée ou le fusil aussi habilement que les hommes, ceci est principalement dû à l'éducation répressive des jeunes filles par les hommes qui ont pour but de les affaiblir physiquement et moralement. C'est la société et non la nature qui fait que chaque femme a besoin d'un mari pour la défendre et la protéger. Il est temps que les femmes aillent aux armes et montrent à leurs oppresseurs de quoi elles sont véritablement capables. Ensuite, certains hommes diront que les femmes n'ont pas de place dans le monde du travail et qu'elles ne sont pas capables d'exercer des métiers d'hommes. Or sommes-nous véritablement incapables d'exercer ces « métiers d'hommes » ou est-ce la société injuste des hommes qui nous empêche d'y accéder ? Si certains disent par exemple que la perruque d'avocat n'est point adaptée à la cornette des femmes, il faut considérer que les lois du code vestimentaire sont une création des hommes. En effet, les femmes sont prisonnières d'une patriarchie répressive qui a pour but de les enchainer. De même, nombreux sont les ignorants qui se moquent constamment de nos soi-disant défauts comme le fait que nous soyons trop bavardes. Cependant, ce trait serait-il un vice ou un atout ? En effet, il semble évident qu'être bavard serait avantageux pour la délibération qui forme une partie intégrale du métier d'avocat. Ceci ferait les femmes mieux placées pour exercer ce prétendu « métier d'homme ». Voici donc, chers camarades, la limite des arguments bancals et sans aplomb qui sont à la hauteur de l'intelligence de ses énonciateurs. Ensuite, il y a un grand nombre d'hommes qui assurent que la seule responsabilité d'une femme est de soutenir son mari en élevant ses enfants. Or, chacun est en accord que cette tâche peut paraître insurmontable. Comme les femmes sont capables de relever ce défi, il est donc irrationnel et illogique de dire qu'elles ne peuvent pas travailler aussi bien qu'un homme et qu'elles ne peuvent pas jouer un rôle plus important dans d'autres aspects de la société. Malheureusement, certains fanatiques cette doctrine erronée persistent dans leur assurance qu'il serait utile pour la société de restreindre de libre exercice du travail pour la moitié de la population dans ce temps où la main d'oeuvre est en forte lacune. D'avantage, chacun des hommes qui refusent de reconnaitre les femmes comme leurs égaux indigne leur mère, femme qui pourtant leur a si longtemps montré amour et compassion. Comment peuvent-ils en toute honnêteté porter ces propos si haineux et si aigres envers leurs mères alors qu'elles n'ont que montrées tendresse envers eux ? Quelle audace ! Quelle arrogance ! Quelle insolence ! N'y a-t-il point de chose plus cruelle que d'être outrée par son propre fils ? Néanmoins, ces ingrats continuent à montrer conviction pour leurs croyances et donc ne peuvent pas honorer leur mère tel un bon fils reconnaissant de sa chance d'avoir une mère si généreuse. Ensuite, il semble ironique que la grande majorité des hommes qui refusent de nous accorder les droits les plus basiques soient si pieux. En effet, un des principaux fondements de la religion chrétienne est la vénération de la Vierge Marie, une femme. Cependant comment est-il possible révérer quelqu'un s'il le qualifie d'inférieur ? Si St Pierre aurait un jugement facile à passer aux Portes du Paradis, c'est d'envoyer ces hérétiques impieux qui offensent la Vierge en Enfer. Dans le Bon Livre, il y a tant de passages qui parlent d'amour et de respect parmi les Hommes. Quand notre Seigneur créa Adan et Eve, avait-il envie de faire l'un moins digne que l'autre ? Ne sont-ils point égaux ? La religion chrétienne nous apprend à respecter l'autrui et à ne jamais diviser l'humanité en castes supérieures et inférieures, car les Enfants du seigneur doivent être unis et égaux selon l'Eglise. Il est donc impossible pour un bon Chrétien de ne pas reconnaître les femmes comme ses égaux sans offenser une institution qui forme une partie intégrale de la société. En outre, aujourd'hui, plus que jamais, les lois qui régissent le fonctionnement de notre nation sont incapables d'assurer le bon fonctionnement de celle-ci. En effet, dans une société où la moitié de la population ne possède ni droit politique ni droit civique ne peut espérer de bien fonctionner. Effectivement, le mauvais fonctionnement de notre pays est dû au manque de l'esprit des femmes dans les lois. Seul la brutalité et la sauvagerie des hommes sont pris en compte dans la rédaction de ses lois qui, sans la tendresse et l'affection des femmes, sont imparfaites. Il faut que les lois soit une représentation de l'opinion publique constituée des moeurs de chaque homme et de chaque femme de notre nation. Divisée, la société et les lois qui la reflètent ne peuvent fonctionner. Enfin, l'histoire prouve que les femmes sont aussi capables de guider une nation que les hommes. Prenons l'exemple de Jeanne d'Arc. Avec notre Royaume victime d'une invasion anglaise, c'est elle qui guida la France vers la victoire et assura que notre Roi Charles VII demeurait sur le trône. En effet, nul ne peut nier le fait que sans elle nous aurions sans doute été vaincus. Cependant, il demeure un grand nombre d'hommes qui refusent de reconnaître ses exploits. En effet, si nous donnons la chance à plus de femmes de jouer un rôle important dans la gestion de notre nation, il y aura sans doute une qui ralliera notre peuple une fois de plus. Avant tant d'années passées depuis cette si belle partie de notre histoire, un ne peut que contempler le nombre inimaginable de femmes qui aurait pu sauver notre nation lors de moments périlleux. Que serait notre Royaume aujourd'hui si certains ignorants n'avait pas empêchée aux femmes d'hier de participer à la vie publique ? Quelle serait la splendeur de notre peuple si tous, hommes et femmes, étaient égaux en droit et en libertés ? Une chose est certaine, c'est que nous devons libérer les femmes de leurs chaines afin qu'elles puissent elle, en tant que Françaises, avoir la chance de guider notre pays et d'unir le peuple français tout comme Jeanne d'Arc l'avait fait il y a tant de siècles.

Liens utiles