Devoir de Philosophie

La population agricole

Voir sur l'admin

Extrait du document

Trois notions, si évidentes qu\'on ne les voit pas, sont indispensables à la compréhension de la démographie :

-- l\'inertie démographique;

l\'absurdité des exponentiels;

la substitution récente de la procréation volontaire au régime immémorial de la fécondité naturelle.

• L\'inertie démographique

L\'histoire d\'une société, démographiquement par.ant, est celle des quelque 1 00 générations m successives qui la composent à tous moments et qui, annuellement, se renouvellent par l\'arrivée d\'une nouvelle génération et diminuent par les décès, généralement moindres, de cette population. Ce lent mouvement, si quelque cataclysme militaire et épidémique n\'intervient pas, a pour effet d\'amortir fortement, dans ce « stock » que constitue une population, les variations du « flux » des entrées et des sorties. La population est comme un lac qui serait alimenté par un petit filet d\'eau (les naissances) qui représente, à l\'échelle française, 1 ,3 % de son volume avec un exutoire à l\'autre extrémité (les décès) évacuant 1 % du volume du lac par an. L\'écart (trois pour mille actuellement pour la France) ne peut donc pas modifier rapidement le volume du lac ou la composition de ses eaux (la population et sa structure par âges). Les variations habituelles de l\'afflux, dans les conditions actuelles de natalité, se situent entre 1 ,2 % et 1,7 % dans nos pays occidentaux et l\'évacuation, en temps normal, ne pouvant varier que beaucoup moins encore, l\'effet sur l\'étiage de notre lac se situera chaque année entre un accroissement maximum de 1 pour mille ou 8 pour mille de son volume initial, selon que la natalité sera tombée au seuil de remplacement des générations (toute femme est remplacée par une fille) ou s\'élèvera au niveau qu\'elle avait atteint en France entre 1 960 et 1 964. C\'est dire le temps qu\'il faut aux riverains du lac pour qu\'ils prennent conscience des modifications provoquées par la variation des flux d\'entrée et de sortie. Là est la cause de l\'inertie démographique, là est la raison de l\'ignorance habituelle de


« 50 L'explication d'un texte économique l'opinion quant aux effets des changements démographiques qui ne se manifestent que dans la longue durée : 30 ans, 50 ans, un siècle. En revanche, si un 'événement majëur modifie brutalement la structure (guerre, par exemple, les 1 350 000 morts de la première guerre mondiale co,rrespondaient essentiellement aux hommes qui avaient· 1 5 à 3 5 ans en 1 91 4), la pyramide des âges qui figure cette structure va transporter, pendant des décennies, les indentations con­ sécutives à cette catastrophe, qu'il s'agisse des décès ou des « man­ ques à naître » résultant du conflit. Les pyramides des âges racontent donc l'histoire d'un peuple sur un bon siècle; dans celles de la Franc_e et de l'Allemagne, les échancures correspondant aux tués de 1 91 4- 191 8 subsistent encore parmi les plus de 70 ans, celles des « man­ ques à naître » apparaissent dans la tranche des 5 5 à 6 5 ans et dans celle des 28 à 40 ans pour les enfants que ces «non-nés>> n'ont pu avoir; or, cette seconde échancrure subsistera jusqu'en 2012 où elle apparaîtra à la hauteur des plus de 70 ans, soit près d'un siècle après l'origine de l'événement. Un mathématicien expliquerait que c'est là une propriété des ensembles renouvelés et que l'inertie est d'autant plus grande que le rapport du flux de renouvellement au stock est plus faible. Que la natalité baisse au-dessous du raisonnable pendant 1 5 ans n'a pas d'inconvénients immédiats; le rapport des actifs aux non-actifs .jeunes et vieux en est même amélioré durant cette courte période; c'est 20 ans après le début de cette baisse que l'économie et le pays commenceront de ressentir les néfastes conséquences de cette déna­ talité prolongée, les classes en âge d 'entrer dans la vie active étant alors moins nombreuses quecellesatteignantl' âge de la retraite. La démo­ graphie, comme la mulE:1 du pape, a la mémoire longue, très longue! • L'absurdité des exponentiels Un franc placé à 5 % l'an à la naissance de Jésus-Christ repré­ senterait aujourd'hui un joli magot de plus de 7 ,41 milliards 10, c'est­ à-dire suivi de 32 zéros. Toute grandeur affectée d'un taux de crois­ sance annuel, si minime soit-il, croît de façon accélérée avec le temps; or les phénomènes de population se déroulent dans la longue durée. La population française ne croîtrait-elle que de 5 pour mille par an, qu'elle atteindrait 87 millions en un siècle, ce qui est encore très raisonnable _mais 641 millions en 5 siècles, ce qui l'est moins et 2 426 millions 10 en 1 0 000 ans, ce qui est proprement absurde et pourtant, 1 0 000 ans pour l'histoire de l'humanité c'est un court instant, et pourtant 5 pour mille est une croissance annuelle bien modique lorsque l'on sait que les populations algériennes et marocaines augmentent au rythme de 3,5 % l'an! La population mondiale, 4 milliards d'habitants. au taux de croissance bien plus modeste encore de un pour mille par an, en 10 000 ans s'élèverait à 88 000 milliards. »

Le document : "La population agricole" compte 967 mots. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous l’un de vos travaux scolaires grâce à notre système d’échange de ressources numériques ou achetez-le pour la somme symbolique d’un euro.

Echange
Loading...

Le paiement a été reçu avec succès, nous vous avons envoyé le document par email à .

Le paiement a été refusé, veuillez réessayer. Si l'erreur persiste, il se peut que le service de paiement soit indisponible pour le moment.

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Prévisualisation du document La population agricole

Liens utiles