Devoir de Philosophie

Lambert, Johann Heinrich Lambert, Johann Heinrich (1728-1777), mathématicien, physicien et philosophe allemand, d'origine française.

Extrait du document

physicien
Lambert, Johann Heinrich Lambert, Johann Heinrich (1728-1777), mathématicien, physicien et philosophe allemand, d'origine française. Bibliothécaire, secrétaire puis comptable, Lambert devient, en 1748, le précepteur des fils de la famille von Salis en Suisse, ce qui lui permet de compléter son instruction et de commencer ses recherches scientifiques. Un voyage (1756-1758) dans les principaux centres intellectuels d'Europe avec ses élèves lui fait rencontrer des savants et développer ses propres idées. Frédéric II le rattache à l'Académie de Berlin en 1764. Ses travaux en mathématiques lui permettent d'abord de démontrer l'incommensurabilité du nombre p en 1768. Il pose également les fondements de la trigonométrie sphérique et optique en 1770 et s'intéresse à l'astronomie cométaire. En physique, il découvre les principes de la photométrie énoncés dans Photometria, en mesurant l'humidité de l'air et en exprimant les effets de la chaleur en formules mathématiques et développe la géométrie non-euclidienne. Lambert travaille aussi sur la perspective, sur la géométrie de la règle et remet en cause le célèbre postulat des parallèles en développant sa propre théorie en 1786. En cartographie théorique, il étudie un principe de perspective destiné à établir, par projection, la représentation d'une surface plane sur une surface sphérique. Ses découvertes offrent la possibilité de représenter la Terre et font encore autorité aujourd'hui. Précurseur de Kant, il publie, en 1764, Neuer Organon qui lui permet d'exposer sa propre théorie de la connaissance. La Projection Lambert (1772) est une méthode de projection d'une surface sphérique sur une surface plane. Cette représentation de la Terre, dont l'usage est obligatoire en France pour les cartes topographiques, est une projection conique directe conservant les angles. Les méridiens sont représentés par des droites concourantes, et les parallèles par des cercles concentriques. Pour les cartes de France, l'origine est le méridien de Paris. Les coordonnées Lambert sont les coordonnées issues de cette représentation.

Liens utiles