Devoir de Philosophie

Montesquiou, Robert de - écrivain.

Extrait du document

montesquiou
Montesquiou, Robert de - écrivain. 1 PRÉSENTATION Montesquiou, Robert de (1855-1921), écrivain français, figure emblématique du dandysme décadent de la Belle Époque. 2 L'ARISTOCRATE DÉCADENT Né à Paris, le comte Robert de Montesquiou-Fezensac appartient à une riche famille de la noblesse, dans l'arbre généalogique de laquelle se trouvent de prestigieux noms, dont celui de d'Artagnan et, selon lui, de Mérovée : « Robert comme tous les descendants de Maman Quiou est habillé de la layette du Roi de Rome, dont la gouvernante reçut bonnets, robes de dentelles et jusqu'aux couches de la plus fine batiste. « Le jeune Robert de Montesquiou se distingue et brille dans la haute société parisienne par un raffinement qui en fait l'incarnation du dandy de la Belle Époque. Amateur d'art et précurseur, il rapporte de Londres l'Art nouveau, inspire Émile Gallé, lance le style « nouille «. Robert de Montesquiou ne laisse pas indifférent tant ses attitudes et ses propos cultivent l'esprit décadent de la fin du siècle dont les maîtres mots sont l'individualisme, l'anti-conformisme et le goût pour l'extravagance. En le prenant comme modèle pour créer la figure de Jean Des Esseintes dans son livre À rebours, en 1884, Joris-Karl Huysmans contribue à la notoriété de l'écrivain. Devenu la figure emblématique du décadentisme, l'image que s'est forgée l'écrivain a également inspirée en 1890 Oscar Wilde pour son Portrait de Dorian Gray et Jean Lorrain pour le personnage du duc de la Freneuse dans Monsieur de Phocas. Figure incontournable des soirées mondaines, Robert de Montesquiou fréquente de nombreuses personnalités des arts et du spectacle comme Stéphane Mallarmé (dont le style influence quelques uns de ses écrits), José Maria de Heredia, Sarah Bernhardt, Gabriele D'Annunzio ou bien encore Marcel Proust, avec lequel il entretient une riche correspondance et auquel il est très lié ; le personnage du baron de Charlus dans À la recherche du temps perdu est notamment inspiré de sa vie. Robert de Montesquiou fréquente aussi des peintres comme l'Américain James Abbot Whistler ou l'Italien Giovanni Boldini qui réalisent son portrait. Personnage haut en couleurs, Robert de Montesquiou devient incontournable, fascinant, scandaleux, critiqué, c'est un modèle pour de nombreux artistes et écrivains : Léon Daudet le surnomme : « Hortensiou «, Jean Lorrain : « Grotesquiou «, la Vie Parisienne : « Thankiou-Coursensac «... 3 LE DANDY ÉCRIVAIN Entouré de personnes évoluant dans le domaine de l'art, Robert de Montesquiou se pique d'écriture. Tour à tour poète, critique d'art, mémorialiste ou chroniqueur, il se fait remarquer par ses premiers recueils de vers : les Chauves-souris (1892) et le Chef des odeurs suaves (1893). Mais c'est dans les Hortensias bleus (1896) que sa poésie, au lyrisme parfois touchant, est la plus délicate. Cet esthète est aussi l'auteur de deux romans, la Petite Mademoiselle (1911) et la Trépidation (1922). De nombreuses critiques d'art et oeuvres en proses sont également à son actif, notamment Félicité : étude sur la poésie de Marceline Desbordes-Valmore (1894) qui a sauvé de l'oubli la poétesse romantique. On doit en outre à Robert de Montesquiou de nombreux vers satyriques sur ses contemporains, qui selon sa volonté n'ont été publiés qu'après sa mort et regroupés sous le titre les Quarante Bergères (1925). Les 14 vers du poème « Abîme « (1919) en sont un exemple et racontent avec ironie que la célèbre peintre Louise Abbéma, qui est connue pour négliger la gent masculine, a « pris... la main « d'un homme. Robert de Montesquiou a également rédigé ses mémoires, les Pas effacés (posthume, 1923), reflet d'une société aristocratique de la Belle Époque, qui brille de ses derniers feux. 4 LA PRÉCIOSITÉ À LA BOUTONNIÈRE Tous les écrits (22 volumes en tout) de Robert de Montesquiou sont emprunts d'une langue précieuse et boursouflés de mots rares et délicats. Si le texte est travaillé, son support ne l'est pas moins. En effet, la première édition des Chauves-souris, éditée à compte d'auteur, est un luxueux in-quarto dont les pages sont décorées de chauves-souris en filigrane et reliées en soie brochée grise aux mêmes motifs. La page de garde est également en soie brochée de couleur or. Le journal l'Illustration de décembre 1921, dans sa nécrologie, rappelle que « le siècle ne connut guère de lui que son élégante silhouette, son fin profil, son port de tête hardi. Presque tout, de son oeuvre et de sa personne échappait à une société démocratique sur laquelle tranchaient ses attitudes et ses recherches qui, du moins, auront servi à le signaler à la curiosité de l'avenir. « Robert de Montesquiou est une figure emblématique d'une époque et d'un style de vie, plus que d'un courant littéraire. Ses textes sont à l'égal de sa personne, emprunts de snobisme, de mots alambiqués, et touchent par l'outrance et la superficialité qui s'en dégagent. Microsoft ® Encarta ® 2009. © 1993-2008 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.

Liens utiles