Devoir de Philosophie

Croissance économique : mondialisation et mutations sociales depuis le milieu du XIX siècle.

Extrait du document

mondialisation

Croissance économique : mondialisation et mutations sociales depuis le milieu du XIX siècle.

 

Le processus d’industrialisation née en Angleterre à la fin du XIX siècle s’étend à d’autres pays de 1850 à nos jours. La mondialisation des échanges progresse et la croissance économique atteint des niveaux inégalés. Mais les phases de prospérité alternent avec les crises. De plus, ce dynamisme est inégal selon les pays. Le Royaume-Unis puis les Etats-Unis dominent l’économie mondiale. Aujourd’hui, le monde devient multipolaire. D’autre part, cette croissance entraîne un bouleversement majeur des sociétés.

 

I) La croissance économique depuis 1850

 

1) Une croissance longue mais inégale

 

- de 1850 à 1890

1ère industrialisation : Angleterre, fin du 18ème siècle basé sur la vapeur, le charbon, concerne d’abord industries métallurgiques et textiles.

« -Depuis 1990 Economie mondiale croit, 3 ème révolution industrielle => nouvelles technologies de l’information et communication ; informatique, biotechnologies (science). Dérèglement des flux financiers => financiarisation de l’économie (banques qui détiennent le pouvoir). Ceci et laforte croissance de la Chine et de l’Inde caractérise cette croissance actuelle. Le surendettement et la spéculation entrainent d’autre crises ; 2007 à 2009 ; plus grave récession depuis 1929.C’est la crise des Subprimes ou prêts immobiliers. Chine et Inde ont besoins d’énormes ressources or les énergies fossiles deviennent rares et polluent. Il fautdésormais concilier croissance et respect de l’environnement. 2) Les moteurs de la croissance. - le capitalisme Instauration du libéralisme => moyens de paiements se multiplient : billets, chèques, cartes, virementsélectroniques. Les entreprises ont recourt aux crédits et se transforment en sociétés anonymes (capital divisé enactions). L’actionnaire reçois une part de bénéfices et participe à la gestion. Banques collectent l’épargne et accordent plus de prêts aux particuliers comme entreprises. - de nouveaux modes de production Fin du XIXème siècle, des patrons d’industries cherchent à améliorer le gain de productivité => Taylorisme(spécialisation, chacun à sa tâche) ou le Fordisme (travail à la chaîne + standardisation + politique de haut salaire). XXème siècle, le Toyotisme (0 défauts, stocks, …, la perfection) avec la robotisation et la production de masse =>réduit le coût de production. II) Des économies mondes successives 1) La Grande Bretagne, 1 ère économie monde Ses atouts : supériorité industrielle, réserve de charbons. Livre Sterling, monnaie la plus utilisée dans le monde, pilier du système de l’étalon or (évalue la valeur d’une monnaieen fonction de la quantité d’or qui est détenue par la banque centrale du pays). G.B. favorise les échanges grâce au système de libre échange. G.B. « règne » sur le monde : importe des produits agricoles, des matières premières et exporte les produitsmanufacturés (textile, …). Ces principaux partenaires sont ses colonies et les états du Commonweath (pays ayantappartenu à la G.B.). Centre de cette économie => Londres ; 1 er port mondial, première puissance financière avec la bourse des valeurs. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles