Devoir de Philosophie

La littérature apparaît au début du XIIe

Extrait du document

La littérature apparaît au début du XIIe siècle avec un sens technique de « chose écrite » puis évolue à la fin du Moyen Âge vers le sens de « savoir tiré des livres », avant d'atteindre aux XVII-XVIIIe siècles son sens principal d'aujourd'hui: ensemble des ½uvres écrites ou orales comportant une dimension esthétique ou activité participant à leur élaboration. La littérature adonc, depuis des siècles, pour but de transmettre un savoir ou d'exprimer son opinion. Mais le rôle de la littérature est-il uniquement de défendre des idées? Tout d'abord, nous verrons que la littérature peut servir en effet, à défendre des idées mais aussi des personnes à travers « J'accuse » de Emile Zola, des principes/valeurs ou même soulever des problèmes qui font débats. Ensuite, nous verronsque la littérature n'a pas que pour seul fonction de défendre des idées, elle peut notamment distraire, divertir avec pour exemple la poésie, ou bien même instruire. Nous terminerons en montrant que ces différentes fonctions peuvent s'associer afin d'être plus efficaces et avoir plus d'impact sur le lecteur, tout en étant distrayante comme le faisait La Fontaine. La littérature sert àdéfendre des idées. Certes la littérature a pour but depuis toujours de faire passer un message précis afin d'atteindre directement le lecteur. Emile Zola, auteur de nombreux ouvrages comme Germinal, L'Assommoir, ou encore « J'accuse » écrit lors de l'affaire Dreyfus et parue dans le journal « l'Aurore » un 13 Janvier 1898. Dans cet article, Zola se bat pour la vérité et la justice en écrivant unelettre au président de la République, Félix Faure. Dans cette lettre, on peut apercevoir qu'il prend parti pour son ami, Albert Dreyfus. « Pendant ce temps, le malheureux s'arrachait la chair, hurlait son innocence. » Alors que Dreyfus est condamné, Zola croit et clame son innocence en accusant le commandant du Paty de Clam qui arrête Dreyfus avec cette citation: « Voila donc, monsieur le Président,les faits qui expliquent comment une erreur judiciaire a pu être commise ; et les preuves morales, la situation de fortune de Dreyfus, l'absence de motifs, son continuel cri d'innocence, achèvent de le montrer comme une victime des extraordinaires imaginations du commandant du Paty de Clam, du milieu clérical où il se trouvait, de la chasse aux « sales juifs », qui déshonore notre époque. ». On peutconstater que Zola utilise le manque de preuves et les machinations utilisées par le commandant, pour montrer l'innocence de Dreyfus et à la fois le véritable coupable de tout cela, à savoir le commandant du Paty de Clam. Des philosophes comme Montesquieu, Diderot ou encore Voltaire défendent des valeurs, des principes des Lumières. Le mot « Lumières » définit métaphoriquement le mouvementculturel et philosophique qui a dominé en France, le XVIIIème siècle auquel il a donné son nom de « Siècle des Lumières ». Les valeurs essentielles défendues par les hommes des Lumières sont la tolérance, l'égalité et la liberté. Ces valeurs débouchent en France, sur la définition de nouveaux droits naturels et sur une séparation des pouvoirs politiques. Montesquieu révèle ces changements à traverscette citation: « Aujourd'hui nous recevons trois éducations différentes ou contraires : celles de nos pères, celles de nos maîtres, celle du monde. Ce qu'on nous dit dans la dernière renverse toutes les idées des premières. » Mais il n'est pas le seul à montrer ces valeurs. Diderot accompagné D'Alembert, a écrit L'Encyclopédie ou autrement dit Dictionnaire raisonné sur les sciences, les arts etles métiers de 1751 à1772

« victime des extraordinaires imaginations du commandant du Paty de Clam, du milieu clérical où il se trouvait, de la chasse aux « sales juifs », qui déshonore notre époque. ». On peutconstater que Zola utilise le manque de preuves et les machinations utilisées par le commandant, pour montrer l'innocence de Dreyfus et à la fois le véritable coupable de tout cela, à savoir le commandant du Paty de Clam. Des philosophes comme Montesquieu, Diderot ou encore Voltaire défendent des valeurs, des principes des Lumières. Le mot « Lumières » définit métaphoriquement le mouvementculturel et philosophique qui a dominé en France, le XVIIIème siècle auquel il a donné son nom de « Siècle des Lumières ». Les valeurs essentielles défendues par les hommes des Lumières sont la tolérance, l'égalité et la liberté. Ces valeurs débouchent en France, sur la définition de nouveaux droits naturels et sur une séparation des pouvoirs politiques. Montesquieu révèle ces changements à traverscette citation: « Aujourd'hui nous recevons trois éducations différentes ou contraires : celles de nos pères, celles de nos maîtres, celle du monde. Ce qu'on nous dit dans la dernière renverse toutes les idées des premières. » Mais il n'est pas le seul à montrer ces valeurs. Diderot accompagné D'Alembert, a écrit L'Encyclopédie ou autrement dit Dictionnaire raisonné sur les sciences, les arts etles métiers de 1751 à1772 »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles