Devoir de Philosophie

Anna Karénine

Publié le 05/04/2013

Extrait du document

Épigraphe du roman : « A moi la vengeance et la rétribution. « Davantage que les personnages, c'est la famille russe dans sa diversité que Tolstoï met en scène dans ce roman. Au cinéma, Greta Garbo a incarné à deux reprises Anna Karénine : dans deux films américains, d'Edmund Goulding (1927) et Clarence Brown (1935). En France, c'est Vivian Leigh qui a tenu ce rôle, dans une réalisation de Julien Duvivier (1947).

« «Le nouveau-né frétillait de la queue ... » EXTRAITS -------~ Une passion manifeste «Non, ce n'est pas l'admiration de la foule qui l'enivre ainsi, mais l'enthousiasme d'un seul : serait-ce " lui " ? » Chaque fois que Vronski adressait la parole, un éclair passait dans les yeux d' Anna, un sourire entrouvrait ses lèvres : et si désireuse qu'elle parût de la refouler, son allé­ gresse éclatait en signes mani­ festes. « Et lui ? »pensa Kitty. Elle le regarda et fut épouvantée, car le visage de Vronski reflétait comme un miroir l'exaltation qu'elle venait de lire sur celui d' Anna. Qu'étaient devenus ce maintien résolu et cette physio ­ nomie toujours en repos ? Il ne s'adressait à elle qu'en baissant la tête , comme prêt à se proster­ ner, et l'on ne pouvait lire dans son regard que l'angoisse et la soumission. «Je ne veux point vous offenser, semblait dire ce re­ gard, je ne veux que vous sauver, mais comment m'y prendre ? »Jamais Kitty ne l'avait vu ainsi. « Serge comprit tout » Elle ne put achever. Combien de choses elle regretta plus tard den' avoir pas su lui dire, et dans ce moment elle était incapable de rien exprimer! Mais Serge comprit tout: il comprit que sa mère l'aimait et qu'elle était malheureuse, il comprit même ce que la bonne lui avait chuchoté à l'oreille, car il avait entendu les mots : « Toujours après huit heures. » Ils' agissait évidemment de son père, et il devina qu'elle ne devait pas le rencontrer. Mais pourquoi la frayeur et la honte se peignaient-elles sur le visage de sa mère ? Sans être coupable, elle semblait redouter la venue de son père et rougir de quelque chose qu'il ignorait. Il aurait bien voulu l'interroger, mais il n'osa pas, car il la voyait soùffrir et elle lui faisait trop de peine. Il se serra contre elle en murmurant: - Net' en vas pas encore, il ne viendra pas si tôt . Sa mère l'éloigna d'elle un instant pour le regarder et tâcher de comprendre s'il pen­ sait bien ce qu'il disait ; à l'air effrayé de l'enfant elle sentit qu'il parlait réellement de son père et semblait même s'enquérir des sentiments qu'il devait avoir à son égard. - Serge, mon ami, dit-elle , aime-le. Il est meilleur que moi et je suis coupable envers lui. Quand tu seras grand, tu jugeras . « Tous les gens ne sont pas pareils » -Tous les gens ne se ressemblent pas, Constantin Dimitriévitch. Y en a qui vivent que pour leur panse et d'autres qui songent à Dieu et à leur âme. - Qu'entends-tu par là ? cria presque Lévine. - Mais vivre pour Dieu, observer sa loi. Tous les gens ne sont pas pareils. Ainsi vous, par exemple, vous ne feriez pas non plus de tort au pauvre monde. - Oui, oui ... au revoir, balbutia Lévi ne, haletant d'émotion. Et, se retournant pour prendre sa canne , il se dirigea à grands pas vers la maison. « Vivre pour son âme, pour Dieu. » Ces paroles du paysan avaient trouvé un écho dans son cœur ; et des pensées confuses, mais qu'il sentait fécondes, s'échappaient de quelque recoin de son être pour l'éblouir d'une clarté nouvelle. « Il éprouvait la même sensation qu'un homme auquel on vient d'arra­ cher une dent qui le fai­ sait depuis longtemps souffrir.» NOTES DE L'ÉDITEUR « Si je voulais dire par les mots tout ce que j'avais l'intention d'exprimer par le roman, je devrais écrire le roman même que j'ai écrit, de nouveau ... » Tolstoï, à propos d'Anna Karénine. nous et de chez nous, c'est à savoir cela même qui constitue notre personnalité face au monde européen. » Dostoïevski, juillet-août 1877. Quelques dates Août 1828 : naissance de Léon Tolstoï. 1870: Tolstoï commence à écrire Anna Karénine. Janvier 1872 : Tolstoï assiste à l'autopsie d'une jeune femme qui s'étaitjetée sous un train par dépit amoureux. 1875-1877: publication d'Anna Karénine dans le Messager russe. Novembre 1910: mort de Tolstoï. «Anna Karénine n'en est pas moins une perfection, comme œuvre artistique, venue à point nommé, et telle que rien de pareil, dans les littératures européennes de l'époque présente, ne peut lui être comparé ; et d'autre part, par l'idée qui s'en dégage, c'est quelque chose qui est à nous, bien à 1 Mary Evans Picture Library /Explorer 2, 3, 4 gravures de R. Topor/ cl. Sipa-lcono « On a fait des remarques caustiques sur la chasse, les chiens, les doubles. Ce sont là sujets terre à terre aux regards de la rhétorique contemporaine . .. Malgré tout cela, votre roman occupe tout le monde ... C'est un succès fou, incroyable. Il n'y à que Pouchkine et Gogol qu'on ait lus ainsi.» Lettre de Stakhov, février 1877. TOLSTOI03 »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles