Devoir de Philosophie

Astrée, l' [Honoré d'Urfé] - fiche de lecture.

Publié le 01/05/2013

Extrait du document

lecture
Astrée, l' [Honoré d'Urfé] - fiche de lecture. Astrée, l' [Honoré d'Urfé], roman pastoral de cinq mille pages d'Honoré d'Urfé, composé de cinq parties, divisées chacune en douze livres et parues de 1607 à 1628 (Balthazar Baro, le secrétaire d'Honoré d'Urfé, a probablement complété la quatrième partie et rédigé la dernière). Cet écheveau complexe d'intrig...
lecture

« AsTRÉE (l'). Roman d'Honoré d'Urfé (1567-1625), publié à Paris chez Tous­ saint du Bray en 1607 (première par­ tie), chez Micard en 1610 (deuxième partie), chez T. du Bray en 1619 (troi- sième partie). La quatrième partie, achevée par Balthazar Baro (1590- 1650) a été publiée chez le même édi­ teur en 1627 . Baro composa une cin­ quième partie qui fut pub liée à Paris chez François Pommeray en 1628 . Chacune des parties comporte douze livres ; la quatrième partie fut publiée partiellement en 1624, et désavouée alors par d'Urfé. À sa mort (1625), elle demeurait manuscrite (pour les quatre premiers livres) et Baro ne prétendit faire qu'un travail d'édition (la Vraie Astrée, 1627), bien qu'il la complétât sans doute. Il composa en revanche entièrement la cinquième partie, qui achève le plan initial de l'auteur (la Conclusion et dernière partie d'Astrée, 1628). Prem ière parti e. Dans la Gaule du ye siècle apr . j.-C.. déch irée par les guerres incessan tes, la région du Forez est miraculeusement épargnée. Au bord de la riv ière Ugnon s'est établie à l'écart des intrigues de la cour de Marcilly, où règne la reine Amasis, et des violences guerrières du bouillant Polémas, une société pastorale consti­ tuée de bergers et de nymphes. Le berger Céla­ don aime la bergère Astrée. malgré la rivalité de leurs deux familles. Trompée sur la fidé lit é de son amant par un rival (Sémire), Astrée le chasse. De désespo ir, Céladon se jette dans te Ugnon ; tout l e mon d e le croit al ors noyé. En fait, il a s urvécu, recueill i par trois nymphes, la princesse Galathée (fille d'Amasis, aimée de Polémas, qu'elle n'aime pas) et ses deux suivantes, Léon ide et Sylvie. Elles étaient venues sur les bor ds du Lignon pour chercher l'époux que le dev in Cl i­ man the ava it prédit à Galathée (il s'agit en fait d'un faux oracle inventé par Polémas pour séd uire la princesse). Celle-ci s'éprend de Céla ­ don et veut le garder auprès d'elle dans le palais d'lsoure. Tombé malade, Célad on est alors soi­ gné par le druide Adamas que sa nièce Léonide a fait veni r, à la suite d'un long périple qui donne lieu à une série de récits rétrospectifs (livres IV à VIII). Adamas, qui sait par un oracle que son propre bonhe u r dépend de l'union d'Astrée et de Céladon, parvient à le fa i re échapper du palais d'lsoure, déguisé en nymp he. Deuxième part ie. Céladon vit retiré dans la forêt; tout à son amou r pour Astrée. qu'il ne »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles