Devoir de Philosophie

Fiche de lecture : PLAISIR DE ROMPRE (Le) de Jules Renard

Extrait du document

lecture

PLAISIR DE ROMPRE (Le)

Jules Renard. Comédie, 1897.

 

Blanche et Maurice ont décidé de faire une fin: Blanche va épouser un homme d’âge mûr qui lui apportera la sécurité matérielle; Maurice, une jeune oie blanche dont il a conquis la mère. Ils se revoient une dernière fois pour faire le bilan de leur liaison. Mais cette soirée ne se passe pas avec la sérénité souhaitée par Blanche: regrets et souvenirs gâchent le plaisir de rompre. La passion un instant réchauffée ne l’emportera pas pourtant sur l’intérêt bien compris.

« mère. Ds se revoient une dernière fois pour faire le bilan de leur liaison. Mais cette soirée ne se passe pas avec la sérénité souhaitée par Blanche: regrets et souvenirs gâchent le plaisir de rompre. La passion un instant réchau1fée ne l'emportera pas pour­ tant sur l'intérêt bien compris. • Pour cette courte pièce en un acte, Jules Renard (1864-1910) utilise les per­ sonnages et l'intrigue d'un chapitre de l'un de ses romans, Le Maît resse. C'est un procédé qu'il emploiera aussi pour son roman le plus célèbre, Poü de Carotte•, dont il tirera une adaptation dramatique donnée à l'Odéon en 1909. • Le Platstr de rompre propose une ana­ lyse au vitriol de la vie de couple. L'amour y est contact entre deux épi­ dermes, et surtout entre deux égoïsmes. Ces personnages raisonnables, soucieux de se ranger, enterrant bourgeoisement leur liaison, annoncent le badinage fri­ leux des héros du Pain de ménage•, écrit sur le même modèle un an plus tard. Des mots br1llan ts et drôles servent d'armes dans cette guerre des sexes et per­ mettent de formuler une pessimiste règle du jeu. t La pièce a été créée le 15 mars 1897 au théâtre des Bouft'es-Partsiens avec Jeanne Granier et Henry Mayer, et reçue à la Comédie-Française en avril 1001. Bernard Murat l'a mise en scène avec Le Pain de ménage en 1900 au Théâtre des Champs-�es. Éorn »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles