Devoir de Philosophie

Le Noeud de vipères de Mauriac (résumé & analyse)

Extrait du document

Le Nœud de vipères

 

Sans doute parce qu’il considérait cette œuvre comme l'une de celles qui atteint « l’espèce de perfection qui [lui] est propre » et parce qu’il en mesura l’influence, Mauriac a abondamment commenté ce roman, qu'il définissait ainsi dans le Romancier et ses personnages : « Le Nœud de vipères est, en apparence, un drame de famille, mais, dans son fond, c’est l’histoire d’une remontée. Je m’efforce de remonter le cours d'une destinée boueuse et d'atteindre à la source toute pure. Le livre finit lorsque j'ai restitué à mon héros, à ce fils des ténèbres, ses droits à la lumière, à l’amour et, d'un mot, à Dieu. »

 

Synopsis. — Louis ***, vieil avocat bordelais, dans une lettre à sa femme Isa. exprime toute sa rage de n'avoir été aimé ni d'elle ni de ses enfants et d’avoir perdu ceux qui lui manifestaient quelque tendresse : la petite Marie, sa fille morte; Marinette. sa belle-sœur; Luc, son neveu. Dévoré par l’instinct de possession et animé d’une ardeur antireligieuse en réaction à l’esprit de sa famille, il entreprend de déshériter ses enfants au profit d’un fils adultérin, Robert, qui vit à Paris. Mais, celui-ci ayant prévenu Hubert, le fils légitime, le projet avorte. La mort d'Isa, sa femme, le laisse tout étonné de lui survivre. Il décide alors, métamorphosé, de donner sa fortune à ses enfants, ne se réservant que la jouissance de sa propriété de Calèse et une rente mensuelle. Il meurt réconcilié avec les siens, au seuil de la Révélation de « cet amour dont [il] connaît] enfin le nom ador... »

« « ennemi des siens », un « cœur dévoré par la haine et par l'avarice », un de ces êtres que« certains bien-pensants » ( « leur médiocrité, leur avarice, leur injustice, et surtout leur malhonnêteté intellectuelle ») « détournent de la source d'eau vive>>. Monstre parmi les monstres, Louis, sans le savoir, «cherche Dieu en gémissant>> et il ne le découvre qu'au seuil de la mort... « Le scandale de cet accaparement du Christ par ceux qui ne sont pas de son esprit, voilà, il me semble, le thème essentiel du Nœud de vipères ... L'auteur [ ... ] ne saurait, sans mensonge, récuser la qualité de "romancier catholique" (Préface des Œuvres complètes, 1951 ). »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles