Devoir de Philosophie

Les Voyageurs de l'impériale : le « monde réel » d'Aragon (résumé & analyse)

Extrait du document

aragon

Les Voyageurs de l'impériale : le « monde réel »

 

Ce roman marque un net retour vers les sources individuelles de la personne humaine : son passé, sa terre d’enfance, sa lignée familiale. C’est qu’après deux longs romans Aragon a « réinventé » le genre pour son propre compte, et qu’il se sent désormais plus libre de rêver sur soi et sur ses origines. Il est plus difficile de raccorder cette intention à son militantisme durant ces années 1937-1939, où il écrit le roman : le ton au P.C.F. est alors à la défense de la patrie : mais dans le sens de ce « ressourcement » va aussi en quelque sorte la réflexion des Voyageurs...

 

C'est le « mentir-vrai » — l'histoire imaginaire, sous le nom de Pierre Mercadier — du grand-père maternel. Tou-cas, qui est au centre de ce roman, à travers trois croisées de sa vie : la fin des années de mariage avec Paulette et la rencontre de Blanche, qu'il aime en quadragénaire ébloui de la résurgence de la passion en lui, et qui croit, elle, ne pas l'aimer; il s'enfuit après avoir réalisé tout son avoir; les années où, à Monte-Carlo, il rencontre Reine dans les cer

« cl e s de jeu. Reine à laquelle l'unit une amitié exaltée par le mythe de la fraternité aiT)oure u se : les année s de déchéance enfin. après qu'en Egypte il a tout perdu. quand il devient professeur salarié dans un médiocre collège et que. las de tout. amer contre ses proches. il va observer s on petit -fil s au Bois sans se faire reconnaître. puis meurt victime d'une attaque, prisonnier d'une vieille tenancière de maison close qui s'est amourachée de lui. Sur le jeu du «mentir» et du »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles