Devoir de Philosophie

Maurice MAETERLINCK : La Vie des abeilles

Publié le 24/09/2012

Extrait du document

maeterlinck

 

La Vie des abeilles (1901) , écrit dans l'isolement d'un ancien presbytère normand, n'est pas un cas à part dans l'oeuvre de Maeterlinck. Bien qu' il soit plus connu pour sa poésie ou son théâtre (La Princesse Maleine, Pelléas et Mélisande , L'Oiseau bleu), Maeterlinck a consacré plusieurs essais à des sujets de sciences naturelles (notamment, outre La Vie des abeilles, une Vie des termites et une Vie des fourmis)...

 

maeterlinck

« La Vie des abeilles (1901) , écrit dans l'isol em ent d' un an­ cien pres bytèr e nor­ mand , n'es t pas un c as à part dan s l' œ uvr e de Ma ete r­ lin ck . Bi en qu 'il so it plus co nnu pour sa p oésie ou s on théâtre (La Princesse Ma­ leine , Pelléa s et Mé­ lisande , L' Oiseau bleu ), Maeterlin ck a co nsa cré plu sie ur s es sai s à des suje ts de sc ie n ces natur ell es ( n o tam ment, o utr e La Vie des abeille s, une Vie des termite s et une Vie des fourmis ). Le livre Des individus dévoués à un but su périeur M aeterlinck décrit dans ses moindres détails la vie de ces insectes qui peuvent sembler hostiles au commun des mortels et dont on ne connaît souvent que Je miel ou les piqûres. Avec passion et précision , l'auteur observe, expérimente et construit des hypothèse s sur cette organisation étonnante. De la simple ouvrière à la reine , de l'individu à J'essaim , il s'émer­ veille devant ces travailleuses dévouées à une cause supérieure qui amassent chaque heure cent fois plus qu' il ne leur faudrait pour se nourrir. Le cabinet de travail de Maeterlinck contient une ruche d'observation dont il suit l'activité; il va jusqu 'à peindre une abeille en bleu pour voir combien de congénères elle ramènera autour d'une sucrerie. S'il étudie principalement des espèces communes en Europe , il ne manque pas de noter Je comportement particulier d'une espèce asiatique ou néo-zélan­ daise. Il abonde en précisions d'ordre biologique, chimique ou zoologique tout en décrivant avec amour ces petits êtres ailés ; et pour nous rapprocher de ce peuple étrange, il établit sans cesse des parallèles avec la société humaine, s'interrogeant sur le comportement et les objectifs de l' homme. Des abeilles aux hommes M aurice Maeterlinck a utilisé tout son talent littéraire pour mettre à la portée de ses lecteurs une étude des plus s érieuses sur les abeilles, exposant ses propres questions sur Je sujet qu'il traite à la fois avec rigueur et poésie. Avec son style fluide , aux envolées lyriques qui surprennent (même si elles sont bienvenues) dans un ouvrage dont le sujet appellerait plutôt l 'austérité, il nous entraîne dans un microcosme fascinant, peuplé de créatures que l'on n'aurait jamais soupçonné être si attachantes. Bien que datant du début du siècle , cet ouvrage présente toujours un intérêt du fait de la constance de la société des abeilles et des questions philosophiques qu'elle soulève quant à la société des hommes : pour quel but vivons-nous ? Quels sont nos rapports avec le plaisir , le danger , J'amour, la mort? »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles