Devoir de Philosophie

Fiche de révision Les Fleurs du mal, Charles Baudelaire (1857)

Publié le 08/06/2022

Extrait du document

 Le juge Pinard lui reproche de « tout peindre, tout mettre à nu » - À la suite de ces accusations, l’éditeur et le poète sont condamnés à une amende et six poèmes doivent être supprimés.  Baudelaire se révolte contre cette censure car il pense que la suppression de ces poèmes entraîne le déséquilibre de son œuvre - Baudelaire revoit donc la structure de son recueil pour sa réédition en 1861, afin qu’il ne soit pas conçu comme une accumulation de poèmes mais ait un début et une fin. II. Structure de l’œuvre NB : La volonté du poète de publier un recueil structuré se perçoit dans la genèse même de l’œuvre. Ainsi, on y lit un véritable parcours, depuis le premier poème « Bénédiction » qui constitue l’acte de naissance du recueil jusqu’à « la mort des amants » qui concluait le poème dans la première version de 1857. Le poème est composé de six sections (dernière version) : 1. Spleen et Idéal (section la plus longue) : - Le titré antithétique de cette section annonce d’emblée la double aspiration du poète, déchiré entre sa quête de perfection et d’harmonie (qui apparaissent parfois perdues et inaccessibles) et le « spleen »  Spleen : mélancolie au sens fort du terme (rate en anglais). Le spleen s’inspire du mal de vivre des romantiques (« le mal du siècle » Alfred de Musset) où l’on considère que le poète est malheureux et qu’il s’étale sur ses sentiments et humeurs noirs. La désillusion et les espoirs perdus du XIXème siècle (régimes politiques instables, espérance d'ascension sociale …) se retrouve dans l’art et le romantisme.  = mal être profond et dégout de la vie suscité par la conscience aiguë du poète de son incapacité à s’élever et à dépasser les tourments qui le rongent. - Contrairement au sens des termes dans le titre, la section commence avec l’idéal où l’on évoque l’art que crée le poète, il est en quête d’harmonie. - Cependant, au fil du poème, on bascule vers le spleen, le monde est alors décrit comme un chaos où l’on ne peut échapper à l’ennui, qui apparait aux yeux du poète comme le pire des vices. Exemple de poème : - « Invitation au voyage »  reflète le fantasme de l’idéal de Baudelaire et sa quête de l’ailleurs - « Spleen, quand le ciel bas et lourd »  comme son nom l’indique, ce poème fait référence à la mélancolie et aux angoisses du poètes qui deviennent peu à peu omniprésente au fil de la section. Celui-ci pousse le spleen à son maximum 2. Tableaux Parisiens - Cette section a été ajouté dans la deuxième édition et créée une impression d’enfoncement et de lente descente dans le spleen. - Les poèmes traduisent la solitude de l’homme, y compris dans la foule de la grande ville. - Baudelaire y révèle un Paris caché avec ses voleurs, ses escrocs et ses courtisanes, méconnu du grand public où il prend le rôle de promeneur curieux en quête de rencontre, de visages bizarres et de scènes insolites.  L’expérience poétique dépasse celle du quotidien, bien que Baudelaire fasse une description réaliste du Paris moderne, il cherche surtout à transfigurer la ville (=alchimie poétique) - Baudelaire est un des premiers à aborder le thème de la ville en poésie : il préfère l’artificiel au naturel et s’oppose donc aux poètes romantiques qui faisaient l’éloge de la nature.  Thème aussi repris par Guillaume Apollinaire dans le premier poème de son recueil Alcool intitulé « Zone ». NB : Le poète s’identifie et se rapproche au peuple de Paris, notamment aux pauvres avec son poème « Mendiante » ou encore des vieillards. Cette catégorie de population sont aux antipodes des sujets de prédilections de la poésie classique. Cette section montre ainsi la modernité de Baudelaire  Le rapprochement du petit peuple dans la littérature au cours du XIXème siècle se retrouve donc aussi dans la poésie avec les travaux de Baudelaire Exemple de poème : « Le soleil »  Baudelaire montre ici l’effet du soleil sur les bas fond de Paris qui semble devenir une allégorie du poète « A une mendiante rousse »  Baudelaire s’intéresse aux plus pauvres et montre qu’on peut trouver de la beauté même dans les haillons et la maigreur d’une mendiante 3. Le Vin - Section de 5 poèmes - Ici, Baudelaire veut échapper au spleen et espère se rapprocher de l’idéal ou du moins d’un sentiment d’harmonie en ayant recours au vin (paradis artificiel) - Il chante le pouvoir de libération de l’ivresse bien qu’il est conscience qu’il soit artificiel et passager. - Le vin s’impose comme une voie, pour Baudelaire, d’échapper à l’ennui (le spleen) et aux misères de la vie. Exemple de poème : « Le Vin des Chiffonniers » présente le vin comme une source de consolation et d’échappatoire pour les miséreux 4. Fleur du mal - Dans cette section, le titre du recueil est repris mais l’article est retiré - Après le vin, la débauche apparait comme un nouveau moyen d’émancipation  Mise en abyme de l’ensemble du recueil, où le poète s’intéresse à la chair, à la luxure et aux plaisirs interdits. - Dans cette section, Baudelaire multiplie les provocations à travers la mention d’expériences où le plaisir, la mort, le sacré et le sadisme se rejoignent dans une confusion qui a choqué de nombreux lecteurs. - Le vin ne lui a pas été suffisant pour échapper au désespoir c’est pourquoi le poète se tourne vers la luxure. (Paradis artificiel) - Baudelaire sublime ici tout particulièrement le mal, en y alliant l’horreur et la cruauté à la beauté = convergence du mal & de la beauté Exemple de poème : « Femmes damnées » montre l’ambivalence des femmes pour Baudelaire 5. Révolte - Baudelaire s’intéresse désormais à son âme et à la spiritualité mais face à l’impassibilité de Dieu devant la misère humaine, il se tourne vers Satan. - Section de 3 poèmes ou Baudelaire se tourne peu à peu vers le mal - Finalement, Baudelaire n’est pas plus réconforté par Satan que par Dieu, aucun n’offre au poète la possibilité de s’élever. Exemple de poème : « Les litanies de Satan », ici Baudelaire détourne les usages chrétiens à savoir les litanies (longues prières) et montre son aversion pour Satan 6. La mort - Dans cette section, la mort n’apparait pas comme une fin définitive et punitive mais comme un champ d’exploration et d’expérimentation. - La mort est présentée comme l’unique solution pour abréger les souffrances de la vie. - Le dernier plus long poème de cette section, intitulé « Le voyage » peut être lu comme un voyage à travers tous les poèmes du recueil Exemple de poème : « La mort des artistes » et « le voyage » III. Les thèmes de l’œuvre A. Les femmes et l’amour - Pour l’écriture de ce recueil, Baudelaire semble avoir été inspiré par trois femmes dont il en a fait ses muses. Il serait cependant réducteur de chercher à retrouver systématiquement ces trois muses dans tous les poèmes du recueil.  En effet, les femmes (en général) permettent surtout au poète d’exprimer toutes les nuances du sentiment amoureux  Il peut ainsi confier sa tendresse et son affection mais aussi chanter la sensualité de l’être aimé. - Pour autant, le poète est également soumis aux femmes qui le font souffrir et qui le mettent en esclavage comme dans le poème « Vampire » - Finalement, les femmes peuvent être considérées comme des fleurs du mal puisqu’elles incarnent tantôt la beauté, tantôt le vice séduisant, tantôt le péché qui mène à la déchéance mais elles offrent en parallèle une réponse à son ennui  Les femmes constituent l’objet de tous les désirs du poète mais également le fléau de son existence. - Les femmes tiennent une place prépondérante dans le recueil, elles passent de créatures dangereuses et fatales qui torturent le poète à des femmes protectrices et réconfortantes ou encore des muses sensuelles  Elles incarnent presque toujours des figures ambiguës ou ambivalentes aux multiples facettes.  À travers elles, Baudelaire établit un paradoxe entre la beauté et la cruauté. Exemple de poème : « Femmes damnées »  montre l’ambivalence des femmes, leur beauté est aussi synonyme de cruauté : dans ce poème les femmes incarnent Les Fleurs du Mal, elles provoquent le désir du poète et le tire de l’ennui mais le font également souffrir « A une passante »  montre le pouvoir des femmes et de l’amour qui apporte du réconfort au poète et donne du sens à sa vie. 

« Fiche de révision Les Fleurs du mal, Charles Baudelaire (1857) Parcours associé : « alchimie poétique : transformer la boue en or »  « Car j’ai de chaque chose extrait la quintessence, tu m’as donné ta boue et j’en ai fait de l’or », Charles Baudelaire I. Présentation de l’œuvre A. L’auteur : Charles Baudelaire - - - - Il naît en 1821 à Paris Il mène une vie bohème et de dandy  Il dépense allégrement son héritage  Il a recours aux vices : drogues, alcools, prostitués (inspiration pour ses poèmes) Il entreprend en 1827 des voyages à l’Ile de la Réunion et à l’île Maurice  On retrouve l’influence de ces voyages dans l’exotisme de certains de ses poèmes Il fréquente le milieu littéraire parisien de l’époque et se lie d’amitié avec des grandes figures comme Honoré de Balzac ou encore Théophile Gautier à qui il dédit son recueil Les Fleurs du Mal Pour gagner sa vie, Baudelaire traduit les écrits d’Edgard Allan Poe et se livre à une activité journalistique où il fait critique d’art  Ses critiques sont réunies dans l’œuvre Salon Certains voient en Baudelaire la figure d’un second romantisme à l’image de Victor Hugo tandis que d’autres chantent sa modernité  Il est par ailleurs surnommé « le dernier des Anciens et le premier des Modernes » Il meurt dans des conditions misérables en 1867, hémiplégique et criblé de dettes NB : Il est nécessaire de souligner que de son vivant Charles Baudelaire n’a jamais connu le succès et n’est pas parvenue à vivre de sa passion la poésie.  La reconnaissance de son talent à travers Les Fleurs du Mal est post mortem. B. Réception de l’œuvre - Immédiatement après sa publication en 1857, l’œuvre est condamnée pour immoralité et outrage aux bonnes mœurs  La peinture du mal, des vices, de la déchéance, l’érotisme et le goût de Baudelaire pour la provocation frappent bien plus les juges que le drame intérieur qui s’y déroule. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles