Devoir de Philosophie

1938: Nuit de Cristal en Allemagne

Extrait du document

allemagne

Dans la nuit du 9 au 10 novembre 1938, sous prétexte de l'assassinat d'Ernst von Rath, se produisent dans toute l'Allemagne des réactions prétendument spontanées des SA (sections d'assaut) à l'encontre des juifs.

 

Le 7 novembre à Paris, un jeune Juif polonais âgé de 17 ans, Herschel Grynszpan, tire sur von Rath qui meurt deux jours plus tard de ses blessures. Les parents de Grynszpan comptent parmi les juifs polonais qui habitent l'Allemagne et qui ont été reconduits à la frontière. Le jeune homme, arrêté immédiatement après son crime, précise que son acte a été perpétré pour venger l'injustice faite à ses parents.

Au cours de la Nuit de Cristal, des magasins juifs sont détruits au centre de Berlin

Le lendemain de l'attentat, la presse allemande prépare l'opinion publique au fait que le crime ne peut rester impuni. Les Nouvelles de Düsseldorf, par exemple, écrivent : « Il est tout à fait évident que ce soulèvement sera dirigé contre le judaïsme qui doit s'attendre après cet attentat à en subir les conséquences. » Les nazis, sous prétexte de cet assassinat, réalisent une opération prévue de longue date. Le soir du 9 novembre, le ministre de la Propagande du Reich, Joseph Goebbels, en présence des vieux compagnons rassemblés devant le monument élevé en mémoire du putsch d'Hitler de 1923 à Munich, prononce un discours aux termes

« 1 lation reste passive : elle n'intervient pas plus dans les destructions qu'elle ne prend pa rti en faveur des victimes. D'après un premier bilan de ce que l'on a appelé la Nuit de Cristal, en raison du grand nombre de vitres qui ont été brisées, 91 juifs sont tués, plus de 26 000 arrêtés ou expédiés en camp de ·concentr ation. 191 sy nagog ues sont incendié es, 76 endom magées et un très grand nombre de maisons de prière et de cimetièr es juifs sont dévastés. Le pogrom, ainsi que la vague d'a rresta tions qui s'ensu it, n'en­ traîne pas seulement l'élimination des Ju ifs de la vie économique alle­ mande, mais elle a aussi pour but de les pousser à émigr er. les autorités font en effet dépendre la li bération des Juifs enfermés lors de cette opération dans les camp s d'exte rmination de Buchenwald, Dachau et Sachs enhau sen, de la possession d'un passeport d'émi­ gration et d'objets de valeur qu'ils peuvent leur remettre. les principaux responsables de la persécution antisémite 18 89-1945 AdoH Hitler Dans son manif este qui est un programme et un règlement de comp te, Mein Kampf , rédigé en 1925 et 1926, Hitler reve ndique la créat ion d'une dictature, racialement pure. À partir de sa prise de pouvoir en 1933, le chancelier pra­ tique l'élimin ation systéma­ tique des juifs. Sur son ordre, des millions d'entre eux sont déportés dans des camps de concentration et d'exter­ mination. 1893-1 946 Hermann GOrlng Président du Reichstag dès 19 32, GOring, comme Himmler et Goebbels, fait partie des intimes d'Hitler. Animé d'une haine raciale fanatique, GOring organise 193 8 avec la Gestapo qu'il a créée AdoH Hitler la répression brutale de toute oppositi on. Avec Him mler , il organis e les camps de concentration. 1897-1945 Joseph Goebbels Démagogue redoutable, il met au pas, en tant que minis tre de la Propagande, la presse et la vie culturelle. En 19 38, Goebbels , partisan acharné de Hitler, utilis e l'an tisémitisme comme arme de propa gande. Il est à l'or igine du pogrom de la Nuit de Cristal. 1900-1945 Heinr ich Himmler En 1939, il est commissaire du Reich, chargé d'affermir le nationalisme aMemand. Pro­ fondément imprégné de l'idéologie raciste du nazisme, il organise avec l'aide des SS la • germa nisation • de l'Eur ope de l'Est et met en place les camps d'extermi­ nation -Auschwitz et Majda­ nek, entre autres. 1904-1942 Reinhard Heydrich Chef de la police de sécurité et de l'office suprême de la sécurité du Reich à partir de 19 39, il compte parmi les initia teurs de la Nuit de Crista l. En 1941, il est chargé de la • solution finale de la question juive • et instaure l'assassinat planifié, approuvé à la conférence de Wannsee en janvier 1942. 161 »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles