Devoir de Philosophie

La nuit de Cristal

Extrait du document

Auréline Marchal TG1 DM 1 - histoire La “Nuit de Cristal” Le document présenté est un rapport de SS de Geldern, publié le 14 novembre 1938, visant à résumer ce qui s’est déroulé lors de la “Nuit de Cristal”. Après les lois de Nuremberg et l’exclusion des juifs allemands de la fonction publique, Hitler prend pour excuse l’assassinat du secrétaire de l’ambassade d’Allemagne à Paris pour déclencher une explosion de violence dirigée contre les juifs. Sous ses ordres, les nazis font de la nuit du 9 au 10 novembre un véritable massacre contre ces derniers. La violence, la persecution et leur exclusoon dans la société après cette triste nuit ont été si amplifiées qu’on peut dire qu’elle a été le déclenchement du génocide juif. Hitler faisant preuve d’ethnocentrisme en rejetant le judaïsme souhaite par l’intermédiaire d’une politique eugéniste assurer la domination de la “race aryenne” par rapport à la “race juive” qui serait la cause de tous les maux dont souffre la nation allemande. Nous verrons donc comment l’usage de la violence et de l...

« marg in alis a tio n des ju if s ava it co m m encé , et co m m e dans ch aque génocid e, ell e ne fu t que la pre m iè re éta pe. Dès le pe tit matin , “to us le s hom mes ju if s de 15 à 70 ans ont été arrê té s” et fu re nt em menés dans des ca m ps de co nce ntr a tio n. Ava nt ce tt e exp ansio n d’a ntis é m it is m e, ce s ca m ps ava ie nt été cré é ( le pre m ie r, Dach au, en 1933 ) dans le but d’e nfe rm er le s opposa nts au fü rh er ( guid e ), Hit le r. Mais su it e à ce tte épis o de où 30 000 pers o nnes ont été déporté es, la popula tio n ju iv e a re jo in t le s opposa nts au ré gim e dans ce s fa m eux ca m ps deve nus pour ce rta in s des ca m ps d’e xte rm in atio n. L e r é gim e n azi c o ntin uait a in si s u r la v o ie d ’u n g énocid e c o ntr e le s ju if s . ​Pour co nclu re , le s vio le nce s physiq ues et psych olo giq ues dura nt la “N uit de Cris ta l” ont eu un effe t déva sta te ur pour la po pula tio n ju iv e en Alle m agne. Voya nt le urs li e ux de cu lt e s, de tr a va il et de vie détr u it s , le s ju if s ont co m mencé à êtr e déporté dès le petit matin dans des ca m ps de co nce ntr a tio n. Cette nuit , va gue de vio le nce s sa ns fin , a accé lé ré le pro ce ssu s d’e xte rm in atio n de la “ra ce ju iv e ” dans le pays. Ces évé nem ents fo nt alo rs de la “N uit de Cris ta l” un vé rit a ble pogro m ré alis é par l’in te rm édia ir e de la te rre ur. Hit le r, fid èle à so n pro gra m me décrit dans “M ein Kam pf” a pié tin é le s dro it s de l’H om m e, se vo ya nt su iv i par une majo rit é du peuple all e m and. L’e th noce ntr is m e nazi a co nduit à la marg in alis a tio n puis la vo lo nté d’e xte rm in er le s ju if s , ju gés co m me la “ra ce in fé rie ure ”. Com me dit Lévi- S tr a uss, “le barb are est ce lu i qui cro it à la barb arie ”. Les nazis quali f ia nts le s ju if s co m me in hum ain s so nt deve nus eux-m êm es in hum ain s par le urs acte s. Ils ont agis co ntr e l’h um anit é q u’ils v o ula ie nt, e n é ra diq uant u ne p artie d e la p opula tio n, r e ndre m eille ure . »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles