Devoir de Philosophie

LA DOMINATION AMÉRICAINE

Publié le 09/09/2014

Extrait du document

LA DOMINATION AMÉRICAINE (1944-1973)

De la conférence de Bretton-Woods qui consacre en 1944 la suprématie internationale du dollar au choc pétrolier de 1973, les États-Unis ont dominé le monde.

1. Les instruments de la domination américaine.

La primauté du marché intérieur : le commerce extérieur des États-Unis depuis 1944 pèse plus dans les échanges mondiaux (12 % en 1980) que dans le PNB américain (moins de 10 %). Jusqu'à la présidence de Kennedy (1962 : Trade Expansion Act autorisant le Président à négocier des réductions tarifaires, d'où le Kennedy Round et le Tokyo Round), le marché intérieur est protégé ; l'économie américaine peut influencer le reste du monde sans être influencée par lui.

« • La suprématie du dollar tient à son rôle de monnaie de réserve du système monétaire intematipnal (--.ce mot). Les füats-Unis ont le privilège de financer leurs dépenses publiques à l'étranger (aide et charges militaires) en émettant des dollars, c'est-à-dire du papier. C'est le pouvoir des rois d'antan qui émettaient des pièces valant plus que leur poids de métal d'un pourcentage que l'on appelait «droit du seigneur» ou «seigneuriage». Ce «seigneuriage interna­ tional» (S.-C. Kolm) permet aux États-Unis de couvrir à peu de frais le déficit de leur balance des paiements («le déficit sans pleurs», J. Rueff) et crée une situation inéquitable : «le reste du monde doit acheter ses dollars dont l'impression ne coûte rien aux États-Unis en cédant des biens et des services qui coûtent beaucoup à produire» (S.-C. Kolm). 2. Les aspects de la domination américaine. • Domination économique : au début des années 1970, les États-Unis, avec 6 % de la population mondiale, produisent 12 % du blé, 45 % du maïs, 21 % de la viande et sont au 1er rang mondial pour la plupart des productions industrielles. De 1946 à 1977, les capitaux rapatriés aux États-Unis ont représenté plus du double des capitaux exportés. Les expor­ tations de capitaux ont permis de prendre le contrôle d'une partie des secteurs pétrolier, automobile et informatique, notamment en Europe. Vers 1965, le chiffre d'affaires de la General Mo tors équivaut au budget de la France. • Domination militaire par les systèmes d'alliance (OTAN, OTASE), les interventions armées (Saint-Domingue, 1965 ; Viet-nam, 1965-1973) ou les actions de déstabilisation des services de renseignements (CIA = Central Intelligence Agency) pour renverser les gouvernements estimés hostiles aux États-Unis (Mossadegh en Iran, 1953, Allende au Chili, 1973, débarquement manqué d'émigrés anti-castristes dans la Baie des Cochons, 1961 ). • Domination culturelle à travers la nourriture (Coca-Cola, Mac Donald}, le vêtement (jeans}, l'habitat (les tours, les villas), l'emploi du temps (journée continue), les loisirs, les media (Reader's Digest, BD, séries télévisées comme Kojak), la langue (franglais) et les publications universitaires. Une «américanosphère» (G. Vincent) englobe !'Amérique latine, l'Europe et l'Asie non communistes. 93 »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles