Devoir de Philosophie

Les droits fondamentaux - déclaration d’indépendance des États-Unis du 4 juillet 1776

Extrait du document

« Contextualisation : Ils célèbrent la signature de la déclaration d’indépendance des États-Unis qui s’est déroulée le 4 juillet 1776. Cette dernière a été signée par les représentants des treize colonies britanniques d’Amérique du Nord et qui stipule une sécession unidirectionnelle avec la métropole, la Grande-Bretagne. En effet, les treize colonies, las de se faire ajouter des impôts additionnels, jugeaient que la métropole allait trop loin et qu’il était temps de devenir leur propre nation. Afin de mieux saisir les causes de la demande d’indépendance de ces colonies, il faut retourner jusqu’à la Guerre de sept ans (1756-1763). Cette guerre est parfois considérée comme l’un des premiers conflits mondial puisqu’elle opposait deux nations dominantes qui sont implantées sur plusieurs continents. Il s’agit de la France et de la GrandeBretagne ainsi que leurs colonies respectives puisque toutes deux possédaient un empire colonial imposant, principalement sur l’Amérique du Nord. Bien que la guerre commence en Europe et implique d’autres pays telle la Prusse, l’Autriche, la Russie et l’Espagne, la rivalité française et britannique est féroce en Amérique. La Grande-Bretagne en ressort gagnante et, par le traité de Paris de 1763, prend possession des deux territoires américains de la France :La Nouvelle-France, renommée Province of Quebec ainsi que l’immense territoire de la Louisiane. Ajouter qu’ils ne se font pas donner de territoire. Néanmoins, les conséquences économiques de la guerre ne pardonnent pas et la métropole décide d’ajouter de nouveaux impôts sur les treize colonies sans les consulter. Suite au Sugar Act de 1764, les britanniques impose le Stamp Act en 1765 qui indique que tous les documents (testaments, cartes à jouer, permis, etc.) doivent être identifiés par un timbre officiel. Bien évidemment, les colons ne sont pas favorables à ces nouvelles impositions et plusieurs décident même de ne pas y obéir, ce qui a pour effet d’augmenter les tensions avec la métropole. Bien qu’il y a une certaine division au sein du futur peuple américain, le nombre de colons contre la suprématie britannique augmente rapidement. Selon eux, le Parlement britannique ne peut taxer les colonies tant que ces dernières n’y possèdent pas de représentants élus. Le roi George III, qualifié de tyran pour plusieurs, refuse radicalement une représentation des colonies au sein de son Parlement et affirme qu’elles sont désormais en désobéissance civile. Puisque les colons ne se soumettent pas »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles