Devoir de Philosophie

Louis XIV crée l'ordre militaire de Saint-Louis

Publié le 30/08/2013

Extrait du document

louis xiv

Le 9 mai, Louis XIV reçoit solennellement les premiers membres de l'ordre de Saint-Louis et préside à la cérémo¬nie de leur intronisation. Pen¬dant que le marquis de Barbe¬zieux, secrétaire d'État à la Guerre, lit la formule du ser¬ment de fidélité au roi et à la religion catholique, les réci¬piendaires s'agenouillent de¬vant le souverain. Celui-ci leur donne ensuite l'adoubement du plat de son épée en s'ex¬clamant : « Par Saint Louis, je vous fais chevalier. « Enfin, les promus prêtent serment de vivre en bons catholiques, d'être fidèles au roi, de tou¬jours lui obéir, de ne pas quit¬ter le service sans son autori¬sation et de veiller au respect des statuts de l'ordre. Ils peu¬vent désormais arborer leur décoration — mais, qui la por¬tera indûment sera sévère¬ment puni ! Ils se retrouveront tous pour la fête annuelle de l'ordre, fixée au 25 août, jour de la Saint-Louis, et à cette occasion, auront l'obligation d'accompagner Sa Majesté à la messe.

louis xiv

« maître, en nomme et en pro­ meut les membres . Les titu­ laires sont répartis en trois classes : celles de grand-croix, de commandeur et de cheva­ lier . Les grands-croix sont au LE MODÈLE DE LA LÉGION D'HONNEUR En 1759, Louis XV s'inspire directement de l'ordre de Saint-Louis p.o.ur créer le Mérite militaire, destiné à récompenser les officiers protestants étrangers, notamment suisses, qui servent dans l'armée française. En 1802, Napoléon Bonaparte, alors Premier Consul , est lui aussi influencé lorsqu'il rédige les statuts de la Légion d'honneur. De même que la « Maison et communauté de Saint-Louis », fondée par Louis XIV et madame de Maintenon pour les jeunes filles nobles et en particulier pour les orphelines de pères « morts dans le service », lui sert de modèle pour les Maisons d'éducation de la Légion d'honneur, qui, sous la Restauration, seront ouvertes aux filles des membres de l 'ordre de Saint-Louis. Le 7 janvier 1791, Louis XVI décide que la croix de Saint-Louis, destinée à tous les officiers ayant vingt-quatre ans de service, portera désormais le nom de « décoration militaire » . Supprimé par la Convention en octobre 1792, l'ordre de Saint-Louis est rétabli en 1814 par Louis XVIII , qui avait continué à l'attribuer aux officiers immigrés. li sera définitivement suppriméen 1830 par Louis-Philippe, en même temps que les autres ordres royaux. nombre de huit et les com­ mandeurs de vingt-quatre - en 1779, Louis XVI portera leur nombre respectivement à quarante et à quatre-vingts . Le titre de chevalier peut être attribué sans limitation de nombre et appartient de droit aux princes du sang, aux maré­ chaux et aux amiraux . Ces distinctions sont assorties de pensions d'un montant de trois cents à six mille livres. Lordre est administré par un trésorier , un greffier et un huissier . Entre 1693 et 1715, le Roi -So leil accordera cette nouvelle distinction à quel­ que deux mille officiers de ses armées . Une croix d'or fleurdelisée Le 9 mai, Louis XIV reçoit solennellement les premiers membres de l'ordre de Saint­ Louis et préside à la cérémo­ nie de leur intronisation . Pen­ dant que le marquis de Barbe­ zieux, secrétaire d'État à la Guerre, lit la formule du ser­ ment de fidélité au roi et à la religion catholique , les réci­ piendaires s'agenouillent de­ vant le souverain . Celui-ci leur donne ensuite l'adoubement du plat de son épée en s 'ex­ clamant : « Par Saint Louis, je vous fais chevalier . » Enfin, les promus prêtent serment de vivre en bons catholiques, d 'être fidèles au roi, de tou­ jours lui obéir, de ne pas quit ­ ter le service sans son autori­ sation et de veiller au respect des statuts de l'ordre . Ils peu­ vent désormais arborer leur décoration -mais, qui la por­ tera indûment sera sévère­ ment puni ! Ils se retrouveront tous pour la fête annuelle de l'ordre, fixée au 25 août, jour de la Saint-Louis , et à cette occasion, auront l'obligation d 'accompagner Sa Majesté à la messe. La décoration de l'ord re de Saint-Louis est une croix de Malte à quatre branches for­ mant huit pointes, d'or bordé d'émail blanc et anglée de fleurs de lys d'or . Sur l'une de ses faces, Saint Louis est re­ présenté tenant d'une main une couro nne de laurier et de l'autre une couronne d'épines ; sur l'autre face figure une épée nue flamboyante , passée dans une couronne de lauriers. La croix de Saint-Louis est sus­ pendue à un cordon rouge couleur de feu . Les grands-croix arborent le grand cordon et sont appelés « cordons rouges >> en référence aux chevaliers de l'ordre du Saint-Esprit , qui sont surnom­ més « cordons bleus ». w w u a: ~ »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles