Devoir de Philosophie

metropoles et colonies

Publié le 10/06/2022

Extrait du document

« DS : Métropoles et colonies Au XIXe siècle, l'exploration de régions encore inconnues en Afrique et en Asie se développe. C'est ainsi que les nombreuses ressources découvertes suscitent l'intérêt des européens pour ces nouveaux territoires. Mais à l'intérêt économique des différentes nations conquérantes va s'associer l'idée de mission civilisatrice des populations jugées inférieures : les États européens voient ainsi dans la colonisation un moyen d'accroître leur puissance. Nous nous demanderons donc en quoi les colonisateurs adoptent un discours à la fois valorisant de la colonisation mais qui reste tout de même en contradiction avec le quotidien colonial. Pour y répondre, nous procéderons en deux temps : tout d’abord, nous nous intéresserons au discours des colonisateurs, avant de lever le voile sur les contradictions qu’il y a avec leurs les valeurs républicaines. Nous avons donc à notre disposition deux documents pour nous aider. Le document 1 est la couverture d’un cahier scolaire français dessiné par G. Daschner vers 1900. Le document 2 est une source officielle : un extrait de la loi du 21 décembre 1897 sur la liste des infractions spécifiques au code de l’indigénat en Algérie. Il s’agit en somme du code de l’indigénat imposé à l’ensemble des colonies en 1887. Le document de propagande (doc 1) est une œuvre destinée à montrer que les Français sont engagés dans l’entreprise coloniale depuis le XVIe siècle. L’allégorie de la France porte un écu où sont notés « progrès, civilisation, commerce », véritable programme pacifiste et protecteur de la mission civilisatrice. Sur la rive, les peuples extra-européens attendent, passifs et comblés par le débarquement français. Tous les territoires colonisés sont représentés. Ainsi, les écoliers de la IIIe République ont été un public cible de la propagande colonialiste. De plus, les valeurs républicaines sont ostensiblement présentées : la Marianne au centre du document, habillée d'une cape rouge et d'une armure romaine débarque avec un rameau d'olivier représentant la paix ainsi qu'une couronne de laurier symbolisant son triomphe. Cette supériorité historique et militaire de l'homme blanc face aux indigènes est renforcée par la présence de soldats représentant chacun une période temporelle différente mais glorieuse de la France. En utilisant les stéréotypes des populations indigènes ainsi que les valeurs républicaines françaises, cette affiche de propagande a pour but de justifier la conquête coloniale qui apporte tant richesse que civilisation au pays colonisé . Dans ce sens, le document 2 évoque lui aussi quelques aspects positifs de la colonisation. Par exemple l’article 21 impose une sanction à la « négligence ou [au] refus d’envoyer un enfant d’âge scolaire à l’école primaire, quand l’école est située à moins de 3 km et qu’il n’est pas présenté d’excuse valable ». Cela dit, comme nous allons le voir, le quotidien des indigènes est en réalité plus violent et arbitraire qu’il n’y paraît. En effet, l’essentiel du document 2 révèle la réalité de la colonisation : une violence qui s’immisce partout et une répression arbitraire. On peut voir que le code de l’indigénat »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles