Devoir de Philosophie

Caprice de Marianne

Extrait du document

Les caprices de Marianne Biographie : Alfred de Musset est né en 1810 et est décédé en 1857 à Paris. Appartenait à une famille cultivée et de petite noblesse. Fut une élève brillant au collège Henri - IV à Paris. Ses années de succès vont de 1832 à 1837. Les Caprices de Marianne ont parut en 1833. Il est finalement tombé en dépression et dans l'alcoolisme. Pour finir, il a été élu à l'Académie française en 1852 OEuvres : 1832 : A quoi rêvent les jeunes filles (comédie), Namouna (poème), 1833 : D'André...

«  Coelio : avoue son amour pour Marianne à Octave. Cet amour est bcp trop grand, qu’il serait prêt à mourir pour elle. Malgré les tentatives il n’a jamais réussi à l’aborder et demande de l’aide à Octave. Il s’acharne sur son sort, il ne comprend pas pourquoi il éprouve tant de passion pour Marianne. Un amour si fort que aucun autre ne saurait donner. Aucune autre femme compte pour lui, c’est la seul et unique.  Octave : Il écoute Coelio et fait une comparaison de lui et de Marianne avec un chasseur et une biche. Marianne, la biche et Ceolio, le chasseur. Il lui promet qu’il va tout faire pour que Marianne soit à lui et à personne d’autre. Cadre spatiale : une rue devant la maison de Claudio Cadre temporel : - Mouvement du texte : 3 découpes : 1. (160-188) Ceolio avoue son amour à Octave et se plaint de son sort. 2. (189-211) Octave accepte de lui venir en aide. Il essaie de lui trouver des solutions, comme lui écrire ou en aimer une autre par exemple. Mais il y a que elle pour Coelio. Malheureusement Marianne ne l’aime pas, elle déchire même ses lettres. 3. (212-230) Octave voit qu’il n’y a pas d’espoir du côté de Coelio alors il décide d’intervenir lui-même en abordant Marianne. Analyse et interprétation :  La forme du texte : Genre : théâtre, comédie. Type de texte : dialogue. Procédé ou figures de rhétorique :  Le sens du texte : »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles