Devoir de Philosophie

Diriez-vous que le genre poétique a pour unique fonction d’être le reflet de l’intériorité du poète ?

Extrait du document

« Le genre poétique sert également à magnifier les sentiments douloureux. En effet, la poésie est souvent utilisée pour exhaler les souffrances de l’auteur. Le poète est souvent un être désespéré, qui a recours à la poésie pour manifester sa détresse. Prenons pour exemple le poème de Charles Baudelaire, « Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle » qui se trouve dans le recueil «Les Fleurs du mal». Charles Baudelaire est un poète reconnu pour sa mélancolie. Il a d’ailleurs créé le spleen Baudelairien, qui désigne un profond désarroi, un mal de vivre. Dans son poème, il manifeste un profond mal-être. Le lecteur peut ressentir de l’angoisse, mais également un sentiment lugubre: «Et de longs corbillards, sans tambours ni musique, Défilent lentement dans mon âme». Nous pouvons également prendre le poème de Musset, «Tristesse», qui apparaît dans le recueil «Poésies Nouvelles». Lui aussi, dans son poème, exprime un mal-être, un mal de vivre et nous conte ses faux espoirs. Le lecteur éprouve un sentiment de tristesse et de pitié. Il est important de préciser pourquoi la poésie est un genre littéraire apte à exprimer les sentiments. Le poète est très souvent un être sensible, qui ressent les choses plus intensément. Grâce à son don pour l’écriture, il peut donc exprimer ses émotions à travers les mots. La poésie agit alors ici comme un remède aux maux de vie. Nous prendrons comme exemple le poème de Charles Baudelaire, «L’étranger», dans lequel il se confie sur sa triste et morose vie. Il écrit comme un être ayant perdu tout espoir, n’ayant plus aucun objectif. Nous pouvons également prendre le poème «A la santé», de Guillaume Apollinaire, dans lequel il exprime sa tristesse quant à son emprisonnement. Nous pouvons donc dire que le genre poétique est un moyen pertinent aux poètes d’exprimer leurs souffrances et leurs sentiments. Cependant, le genre poétique n’est pas destiné à l’expression des sentiments personnels de l’auteur. En effet, la poésie est une littérature qui sert également à véhiculer de profonds messages qui, dans la majorité des cas, visent à sensibiliser le lecteur sur des sujets controversés. Le genre poétique est un moyen pertinent pour critiquer la société dans laquelle vit le poète. En effet, certains poètes ne se sentant pas en accord avec le monde qui les entoure, utilisent leur art afin d’amener le lecteur à adhérer à leur point de vue. Comme exemple, nous prendrons le poème de Jean de La Fontaine, «La Cour du Lion», qui se trouve dans le deuxième recueil des «Fables de La Fontaine». Dans sa fable, La Fontaine utilise beaucoup de métaphores et utilise des animaux dans le but de faire passer une critique sans que son oeuvre ne se fasse censurer. Dans celui-ci, il critique la Cour du Roi Louis XIV, et en tient un discours moraliste dans le but de faire avancer la société. Dans le même registre, nous pouvons prendre comme exemple le poème de Victor Hugo, «Napoléon le Petit». Ici, Victor Hugo critique explicitement l’empereur Napoléon III, dans le but de changer l’opinion de ses lecteurs quant à l’atrocité de sa gouvernance. Lorsqu’elle est engagée, la poésie peut s’avérer être une voie pertinente afin de partager ses idées politiques, et ainsi de rallier le lecteur à sa cause. Elle sert principalement à éveiller la conscience des Hommes, et invite le lecteur à prendre du recul et à agir afin de, là encore, changer la société. Comme exemple, nous pouvons citer le poème de Boris Vian, «Le Déserteur». Dans son oeuvre, il parle du service militaire qu’il ne veut pas faire. Il fait comprendre au lecteur qu’il est en faveur de la non-violence, et l’invite à penser comme lui. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles