Devoir de Philosophie

Lecture linéaire n°3: Les fausses confidences, acte 2 scène 13 livre page l.599-632

Extrait du document

« Lecture linéaire n°3: Les fausses confidences, acte 2 scène 13 livre page l.599-632 INTRODUCTION Marivaux est l'un des plus grands dramaturges français du 18ème siècle. Marivaux interroge les pouvoirs du langage, l'opposition de l'être et du paraître, et les inégalités sociales, tout en amusant un public bourgeois. Il est proche de la commedia dell arte ainsi que des idées des lumières, il mène en effet une certaine réflexion sociale dans ses pièces. Il crée son propre style le Marivaudage. Les fausses confidences est une célèbre comédie écrite par ce dramaturge interprétée pour la première fois en 1737.c’est une comédie en prose et en trois actes. Elle met en scène Dorante qui est un jeune bourgeois honnête, mais ruiné. Il est engagé comme intendant par la riche Araminte, qu'il aime en secret. Son valet Dubois orchestre leur union amoureuse par une série de fausses confidences. Dans cette scène, Araminte met en place un stratagème pour piéger Dorante et ainsi le forcer à lui avouer son amour. Pour cela elle va lui faire rédiger une lettre s’adressant au comte Dorimont lui expliquant qu’elle souhaite se marier avec lui. PROBLÉMATIQUE - Comment Araminte piège-t-elle Dorante? MOUVEMENTS 1- (l.597-607) Un dialogue en stichomythie révélant le trouble de Dorante 2- (l.608-623) L’évocation plus précise du mariage d’Araminte et du compte 3- (l.624-632) Le malaise croissant de Dorante piégé par Araminte »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles