Devoir de Philosophie

« carpe diem »

Publié le 14/01/2020

Extrait du document

I. Carpe diem !

Estimant que l'homme fait souvent son propre malheur en errant dans la représentation nostalgique du passé ou inquiète de l'avenir, les hédonistes et particulièrement Épicure proposent que l'art de vivre soit centré sur une réduction au présent de notre attention.

Bannir les regrets

Le « carpe diem » nous invite à vivre pleinement le présent en le distinguant bien du passé révolu : les regrets sont vains car nous n'avons plus de prise sur le passé. Vivre pleinement consiste donc à s'ancrer dans ce qui est vraiment réel. Et pourtant les épicuriens eux-mêmes signalent que lorsque le présent est pénible, le souvenir d'instants heureux peut apporter un soulagement.

Chasser les soucis

La même réduction vaut pour l'avenir : en nous épuisant en préparatifs pour ce qui n'est pas encore nous oublions souvent de profiter de ce qui est et nous laissons passer les occasions réelles de bonheur, nous lâchons la proie pour l'ombre. Et pourtant, l'absence

« 1 intégrer le rapport à autrui? Que nous révèle de la conscience et de /'existence humaines le fait qu'il faille un effort pour s'at­ .

tacher au présent? •Quel/es sont /es limites de l'attachement au présent? Isoler le présent constitue une opération artificielle : analysez la valeur des notions d'effort, de responsabilité, de projet, de dynamique, de fidélité, de mémoire, etc.

Par ailleurs, certains sentiments « négatifs » comme le regret, le remords ou /'in­ quiétude pour l'avenir ne sont-ils pas parfois bénéfiques? ·:· •:l- .;:, ? ? + 4- + .;:.

·> -:;.

{• -:- + ·:W ·:O + + + v + -l:· + .,.._ -:;.

BIBLIOGRAPHIE Épicure et les épicuriens, PUF.

B.

PASCAL, Pensées, Garnier-Flammarion.

R.

SPAEMANN, Notions fondamentales de morale, Flammarion, « Champs ».

Introduction Pour éviter une opposition brutale entre une partie affirmative et une partie cri­ tique, on pourra essayer de formuler, dans la deuxième partie, les objections les plus radicales à la maxime hédoniste, puis de montrer comment ces critiques méri­ tent elles-mêmes d'être nuancées.

Introduction Ballotté entre la nostalgie du passé et l'angoisse de l'avenir, l'homme n'oublie+il pas souvent que c'est seulement au présent, le seul temps qui soit réel et lui appartienne, que se joue et que se trouve son bonheur? Épicure en était convaincu et recommandait par conséquent, avec les autres hédonistes, de «vivre l'instant présent».

Cette règle de vie est-elle pour autant satisfaisante? Nous examinerons ses différents aspects et les pro­ blèmes qu'ils soulèvent; nous nous interrogerons alors sur la possibilité d'un bonheur fondé sur une conscience unifiée du temps comme projet; ce qui Antjlles ..

GJ!Jin' philosophie 69. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles