Devoir de Philosophie

Le Refoulement

Extrait du document

1 Le refoulement comme «une fuite devant la douleur« Pourquoi le sujet refoule-t-il et sur quoi porte le refoulement ? La réponse, Freud la trouve dans son expérience de thérapeute. Dans tous les cas observés, il a pu constater que le sujet a eu à se défendre contre un danger interne, un danger dû à la présence en lui d'un désir violent en complète opposition avec ses aspirations morales et esthétiques. Un bref conflit s'en est suivi à l'issue duquel «le désir inconciliable est devenu l'objet du refoulement«, «a été chassé hors de la conscience« et «oublié«. Le refoulement porte donc sur des représentations douloureuses ou susceptibles d'éveiller du déplaisir parce qu'elles sont en contradiction avec le sentiment de dignité personnelle du sujet.   2 Censure et refoulement La notion de censure apparaît dès le début de la psychanalyse et elle est développée selon deux métaphores : celle de la censure des journaux étrangers qui parvenaient en Russie avec des lignes ou des paragraphes recouverts de noir (« caviardés «), ce qui rendait souvent les articles incompréhensibles. L'autre image est celle des gardiens qui, à la porte d'une salle de réunion, repoussent les perturbateurs qui tentaient d'entrer, mais qui cependant même repoussés, parviennent encore à se faire entendre de façon détournée. Ce qui est décrit ici comme censure est expliqué par ce que Freud appelle dans la métapsychologie le « mécanisme « du refoulement : « Son essence ne consiste que dans le fait d'écarter et de maintenir à distance du conscient «. Même prise dans ce sens très général, la notion de refoulement ne doit pas être confondue avec celle, plus générale encore de défense. Mais surtout la notion a été très vite vulgarisée et faussée, « refoulé « devenant synonyme de névrosé.

  • Refoulement : En psychanalyse, processus par lequel le moi s'efforce de repousser ou de maintenir dans l'inconscient des représentations liées à une pulsion.

« Refoulement Traduction du mot allemand " Verdrangung "• le terme de refoulement désigne le processus qui tend à repousser ou à maintenir hors. de la conscience les pensées, sou­ venirs ou images condamnés par l'instance supérieure de l'appareil psychique, le surmoi. C'est par le mécanisme du refoulement que se constitue l'lnconsclenL 2 Dans son « Histoire du mouvement psychanalytique ,. (1914), Freud écrit : " La théorie du refoulement est la pierre d'angle sur laquelle repose tout l'édifice de la psy- chanalyse. " Le terme se trouve déjà chez les psycho- logues du XIX 8 siècle, mais l'observation du phénomène chez des malades n'a lieu que lorsque Freud entreprend de soigner les hystériques. 3 Il constate chez ceux-ci la disparition de souvenirs refoulés hors de la pensée consciente parce qu'ils sont le plus souvent liés à des traumatismes sexuels de l'enfance. Aussi la théorie psychanalytique du refoule­ ment est-elle inséparable de l'existence de l'lnconscienL 4 Le refoulement occupe une place essentielle parmi les mécanismes de défense qui permettent de réaliser l'équi­ libre entre les trois instances de la personnalité recon­ nues par Freud : le ça, ensemble des désirs sexuels qui ne deviennent jamais conscients, le surmoi, intériori­ sation des interdictions parentales et sociales qui s'oppo­ sent à l'expression des tendances refoulées, enfin le moi, chargé de trouver un compromis entre les deux autres instances. 5 Freud distingue pll,asleurs niveaux de refoulements. Il reconnait l'existence d'un refoulement au sens large et d'un refoulement au sens étroit. Le refoulement au sens large comprend lui-même trois moments : le refoulement originaire qui crée le premier noyau d'inconscient, le refoulement proprement dit, qui intervient dès qu'une »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles