Devoir de Philosophie

N'échange-t-on que des biens ?

Extrait du document

Nous nous échangeons empiriquement souvent des impressions, des paroles qui sont déterminées par notre sensibilité. De fait, nous pouvons affirmer que l’échange n’appartient pas toujours au domaine de l’universel. Il représente aussi nos particularités. Ainsi, un dialogue avec l’autrui est un échange de paroles. Il met en évidence ce que les deux pensent sur un sujet. Le dialogue passe par l’expression des impressions ou des sentiments. Ces dernières sont synonymes des différentes réactions du dialogueur. De cette manière, nous connaissons mieux nos amis, les membres de notre famille et sommes plus aptes à les aider ou réconforter, de même ils sont prêts de comprendre notre personnalités mieux. Ainsi, l’échange dévoile le caractère spécifique de chaque homme mais qui en même temps permet sont intégration dans la société puisque ses actions seront comprises mieux, elles seront accomplies en fonction de sa sensibilité qui apparaîtra dans l’échange des sentiments. Ces échanges personnels tissent également le lien social dans la mesure où l’individu gagne plus de courage après avoir partagé ses ennuis avec ses proches. Ainsi, le bon fonctionnement d’une relation amoureuse, d’une famille ou d’une classe à l’école est assuré. Les liens universels passent donc par les liens individuels.

« intérieur qui est spécifiques. D'ailleurs, ils permettent à l'homme de découvrir ses limites. Dans tous les cas, les deux types de l'échange sont complémentaires. Cettecomplémentarité met en évidence que l'humanité est un ensemble complexe avec beaucoup de liens qui ne sont pas visibles à premier coup d'œil mais qui ont un rôleessentiel en ce qui concerne l'existence de l'homme. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles