Devoir de Philosophie

Peut on dire qu'un être est plus naturel qu'un autre ?

Voir sur l'admin

Extrait du document

La perfectibilité humaine, c'est-à-dire le progrès, est le germe de sa supériorité et de son malheur. Plus on est cultivé, moins on est naturel Les Anglais sont sont loin de l'état de nature que tous les autres peuples modernes, dans un bon comme dans un mauvais sens. Ils sont, plus que tout autre peuple, le produit de la civilisation et de la discipline.» Comme le souligne John Stuart Mill (L'Asservissement des femmes), plus un peuple est civilisé et cultivé, moins il est naturel. De même pour les individus. Être naturel, c'est être spontané Un individu naturel est un individu qui se montre tel qu'il est, qui fait preuve de spontanéité, qui n'adopte pas des attitudes étudiées, qui n'essaie pas de cacher sa nature en jouant des rôles. En ce sens, on peut dire qu'un individu qui montre ses vrais sentiments, qui est authentique et sincère, est plus naturel qu'un individu contraint et affecté. [Que l'on soit primitif ou civilisé, on participe de la même nature humaine. L'état de nature est un mythe, et il est absurde de dire qu'un individu est plus naturel, plus proche de la nature, qu'un autre.] Le manque de spontanéité peut être naturel ire qu'un individu est plus naturel qu'un autre est un préjugé.

« [Que l'on soit primitif ou civilisé, on participe de la même nature humaine. L'état de nature est un mythe, et il est absurde de dire qu'un individu est plus naturel, plus proche de la nature, qu'un autre.] Le manque de spontanéité peut être naturelire qu'un individu est plus naturel qu'un autre est un préjugé. Pourquoi serait-on plus proche de la naturelorsqu'on est spontané que lorsqu'on est réservé ou que l'on agit par calcul? Un esprit contraint et affectén'est pas moins naturel qu'un esprit franc et délié. Tous les tempéraments font partie de la nature humaine. Les primitifs ne sont pas plus naturelsC'est une illusion de croire que les êtres primitifs ou peu cultivés sont plus proches de la nature que les êtrescivilisés. L'état de nature, la prétendue pureté originelle n'existent pas pour les hommes. Les tribus les plusprimitives ont une culture sophistiquée, et leurs membres sont soumis à des rites, à des traditions, à desfonctions qui les éloignent autant de l'état animal qu'un citadin occidental. Il est dans la nature de l'homme de transformer la nature. • Il est très délicat de distinguer ce qui, dans l'homme, est du domaine de la nature, et ce qui ressort de laculture. Chez le petit enfant par exemple, comment distinguer ce qu'il porte en lui par nature (son prétenducaractère ou son tempérament) et ce qui vient de son environnement (le discours qu'on porte sur lui, ce qu'onen attend,...)? Cela a t-il encore un sens de parler d'instincts chez l'être humain, alors qu'ils sont sans cessecanalisés par l'éducation et soumis au travail difficile de la volonté? • Par définition, l'homme est appelé à transformer la nature. Platon lemontre par le mythe de Prométhée dans le Protagoras : contrairementaux animaux pourvus de griffes, de crocs et de fourrure, l'homme est leplus démuni des êtres vivants. Mais grâce au feu volé aux dieux parProméthée, les hommes vont pouvoir développer toutes leurstechniques et transformer leur fragilité initiale en force. Tout comportement est culturelNos attitudes, même celles qui nous semblent les plus innées, les plusspontanées, sont en fait acquises sous l'influence de notreenvironnement social (famille, société). Dès lors que noscomportements sont en grande partie déterminés par la culture, il estabsurde de parler d'un comportement naturel. [] Savoir si l'on peut dire qu'un individu est plus naturel qu'un autre relève plus de la querelle de mots que duproblème philosophique. Lorsqu'on dit d'une personne qu'elle est naturelle, on ne signifie pas qu'elle est plusfidèle que d'autres à une «nature» qu'on serait d'ailleurs bien en peine de définir. Le terme désigne, dans lelangage usuel, un comportement spontané, le contraire d'un comportement artificiel ou affecté. Etre naturel,c'est se montrer tel qu'on est, conformément à sa propre nature, c'est-à-dire à sa propre personnalité. Celan'a rien à voir avec la nature humaine, qui désigne plutôt ce que tous les individus ont en commun, ni, à plus »

Le document : "Peut on dire qu'un être est plus naturel qu'un autre ?" compte 2839 mots. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous l’un de vos travaux scolaires grâce à notre système d’échange de ressources numériques ou achetez-le pour la somme symbolique d’un euro.

Echange
Loading...

Le paiement a été reçu avec succès, nous vous avons envoyé le document par email à .

Le paiement a été refusé, veuillez réessayer. Si l'erreur persiste, il se peut que le service de paiement soit indisponible pour le moment.

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Prévisualisation du document Peut on dire qu'un être est plus naturel qu'un autre ?