Devoir de Philosophie

Peut on se mettre d'accord sur des vérités morales ?

Voir sur l'admin

Extrait du document

              Pour pouvoir aborder ce sujet, nous allons nous intéresser à l'universalité de la morale. En effet nous allons si celle si existe ou si celle si est relatif. La question que nous poserons serait s'il existe une séparation  entre le bien et le mal, qui serait commun à tous et donc peut-on s'accorder à des vérités morales. Pour cela, il faut chercher si l'on peut ou non attribuer une morale commune à tous, où tous seraient en accord, car comme dit Montaigne « chacun appelle barbare ce qui n'est point d'usage » (essais, 30)  Il faudra commencer par analyser les différences entre morales par le biais des diversités culturelles qui existent entre peuples, pays, et religions. La morale étant l'ensemble des devoirs qui s'imposent à l'être humain, en tant qu'être raisonnable, et lui commandent le respect de l'humanité en lui comme en autrui. La vérité se définit traditionnellement comme l'adéquation entre le réel et le discours. Ainsi une vérité morale est une séparation et une caractérisation du bien qui serait vrai pour tous, qu'il n'y ait donc pas de différent bien pour l'un ou pour l'autre. Le problème qui se pose est ainsi de savoir si tou homme peu être d'accord d'une action qu'elle soit bonne ou mauvaise. De ce fait nous allons commencer par dégager les différences morales pour ensuite voir s'il existe pas une universalité morale.

« morales de tout le monde et en rassembler la base commune, pour ainsi suivre le chemin « juste » qui ferait lebonheur de tout le monde. Ceci est facteur majeur de l'évolution de la morale et qui fait que la société a développéde systèmes pour évoluer vers une universalité de la morale dite « universelle ». Peut-être qu'on ne peut pas dire qu'il existe une morale universelle mais cependant on dira qu'on évoluevers des vérités morales. En effet l'aspiration des organisations tel que l'UNESCO ou encore des traités tel que laDéclaration des droits de l'Homme est de diffuser des vérités morales pour ainsi tous être égaux. Et ceci marche parle fait que des pays adhèrent à ces traités et ces organisations. Ce qui montre qu' il existe des vérités morales carsinon les pays du monde n'adhèreraient pas à ces traités ni a ces associations qui ont pour but de défendre etdiffuser une morale pour qu'elle soit ainsi dite morale universelle. Ce serait le seul moyen de vivre tous égaux. Pourles pays qui n'adhère pas à ces organisations, ils sont souvent surnommés des « pays immorales » (ne respectantaucune loi morale, des droits de l'homme ou autre). Ainsi on pourrait s'accorder à des vérités morales par le fait quel'on arrive à trouver ce tronc commun parmi tous les hommes des limites entre le bien et le mal. De plus, il existemême un parlement international qui défend des valeurs morales liées à notre représentation commune de la justice.Ce qui montre que encore une fois même si ces vérités morales ne sont pas toujours respectées de la même façon,ils ne sont pas inexistants. Il est aussi vrai qu'on retrouve une morale universelle en ce qu'il concerne les affaires,que l'on nomme l'éthique du travail. Ce qui montre aussi une universalité bien présente dans d'autres aspects de lasociété. De plus de nos jours, la mondialisation, caractériser par la diffusion d'information de plus en plus fréquentefaite que l'universalité de la morale n'est pas loin d'être complète. Ensuite on peut croire qu'il existe des vérités morales par le fait que nous sommes tous des hommes etdonc tous issus d'un même état de nature. Et ainsi sur le tronc commun de la condition humaine pourrait être établie une morale universelle . Kant nous dit que « le bon sens est la chose du monde la mieux partagée ». Ceci veut dire que la raison est ce que nous avons tous en commun. Et Kant nous dit aussi que la morale se justifie par la raisondonc de par son raisonnement, nous avons tous la raison en commun qui justifie la morale. Alors il existerait uneuniversalité de la morale par le fait qu'elle est justifiée par la même chose pour tout le monde. Et donc une sourcecommune, on pourrait ainsi dire qu'on pourrait s'accorder sur la source des vérités morales. Pour conclure on dira qu'on peut s'accorder sur certaines vérités morales et que celles qui ne sont pasencore universelle ne vont pas tarder à l'être. En effet la mondialisation et la diffusion constante des idées etd'informations dans le monde entier font que l'universalité de la morale n'est pas très loin de notre civilisationactuelle. Mais on dira toujours que chaque esprit critique peut avoir sa propre morale qui lui correspond à lui. On diraque il y a une universalité de la morale en ce qui concerne « les grandes lignes » du bien et du mal.Peut-être qu'on pourrait s'interroger sur la définition même de la morale, et si elle n'est pas universelle, est-cevraiment de la morale ? »

Le document : "Peut on se mettre d'accord sur des vérités morales ?" compte 1611 mots. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous l’un de vos travaux scolaires grâce à notre système d’échange de ressources numériques ou achetez-le pour la somme symbolique d’un euro.

Echange
Loading...

Le paiement a été reçu avec succès, nous vous avons envoyé le document par email à .

Le paiement a été refusé, veuillez réessayer. Si l'erreur persiste, il se peut que le service de paiement soit indisponible pour le moment.

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Prévisualisation du document Peut on se mettre d'accord sur des vérités morales ?

Liens utiles