Devoir de Philosophie

CHAPITRE 12 – NOUVELLES FRONTIERES, NOUVEAUX TERRITOIRES ET LIMITES DE LA MONDIALISATION

Publié le 07/06/2022

Extrait du document

« ECG1. MODULE II, Première partie. CHAPITRE 12 – NOUVELLES FRONTIERES, NOUVEAUX TERRITOIRES ET LIMITES DE LA MONDIALISATION La guerre en Ukraine ne se déroule pas seulement sur la terre ferme : mer, espace, cyberespace, entrent dans la stratégie des acteurs (Cf. aussi les scénarios de la Red Team de l’armée française vu dans le chapitre 5). Déf° d’un territoire selon Yves Lacoste : « une étendue sur laquelle vit un groupe humain qu’il considère comme sa propriété collective » (De la géopolitique aux paysages. Dictionnaire de la géographie 2003) → idée d’appropriation de l’espace par un acteur. A l’exception du continent antarctique qui est sanctuarisé, la totalité des terres émergées fait aujourd’hui l’objet d’une appropriation par les Etats : elles sont déjà territorialisées. Les Etats (des Etats) sont donc désormais tentés de tourner leur soif d’expansion vers de nouveaux milieux / de nouveaux espaces où des opportunités (parfois immenses) demeurent à saisir. Ce sont les « nouveaux territoires » Les « nouveaux territoires » sont d’abord des « espaces communs ». Cf. Thomas GOMART, L’affolement du monde. 10 enjeux géopolitiques, 2019, Chapitre 4 : « La lutte pour le contrôle des espaces communs : mer, air, spatial et numérique ». Cf. aussi sujet ESSEC 2021 : « La maîtrise des espaces communs (maritime, aérien, extraatmosphérique et numérique), enjeu de puissance par les États depuis 1945 ». → Des espaces géographiques ou immatériels que des Etats tentent de territorialiser, de s’approprier, de contrôler. De « nouveaux territoires » sur lesquels se déroulent les conflits présents et futurs. Ces nouveaux territoires entraînent donc de nouvelles frontières et contribuent à renouveler l’analyse des frontières, de leur diversité, de leurs enjeux. I. LE RETOUR DES FRONTIERES (M. FOUCHER, 2016). - Sujet ECRICOME 2015 : Un monde sans frontières : une utopie dépassée ? + carte « Encore plus de murs dans un monde sans frontières ? », 2012. - Que les frontières semblent « naturelles » (fleuves littoraux lignes de crête des montagnes) ou « artificielles » (coupant de vastes plaines, frontières rectilignes du Sahara), elles sont toutes le résultat d’un rapport de force politique et souvent militaire. Une frontière* = une ligne qui marque la limite d’un territoire. Dans le sens politique : Ligne délimitant l’espace de la souveraineté d’un Etat. - [A noter qu’il y a d’autres frontières : frontières des identités linguistiques, religieuses, sociales ; frontières mouvantes des épidémies, des nuages radioactifs… ; « nouvelles frontières » à conquérir : fonds marins, espace… // frontier américaine de F. J. TURNER 1893 The Significance of the Frontier in American History à J. F. KENNEDY 1960, discours de la « Nouvelle Frontière ». Sur toutes ces frontières, voir ZAJEC Olivier, 2017. Préface de Michel FOUCHER]. 1 »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles