Devoir de Philosophie

expose de psychanalyse sur le comportement

Extrait du document

psychanalyse
INTRODUCTION Le comportement d'un système est la partie de son activité qui se manifeste à un observateur. le comportement des animaux , humains et humains , peut être décrit comme l'ensemble des actions et réactions( mouvements modifications physiologiques ,expression verbale , etc .)d'un individu dans une situation donnée. Le comportement est l'objet d'étude d'un ensemble de disciplines telles que l'éthologie ,la psychologie expérimentale et clinique ,les neurosciences, la neuropsychologie, la neurologie, la psychiatrie . certaines secteurs de la sociologie ,de la génétique ,de l'économie et des sciences de l'éducation sont également concernés par les sciences du comportement . ce vaste domaine de recherche aborde l'être humain dans sa dimension cognitive, sociale, morale et culturelle.la connaissance du comportement, depuis son enracinement biologique jusqu'à ses manifestations les plus élaborées, est donc une étape essentielle pour comprendre l'être humain et sa place parmi les autres êtres vivants le comportement de l'être humain est le reflet de ses désirs et de ses préférences , de ses motivations de ses pensées et ses croyances. 1.A la recherche d'une définition de l'objet de la sciences du comportement Le discours sur le comportement change selon les époques et les écoles . l'évolution e ce discours au cours du siècle écoulé donne l'impression que telle approche, qui a pu être dominante à une époque donnée ,s'est effacée devant une autre qui tient à son tour le devant de la scène . en réalité , plusieurs approches ont cohabité encore les unes avec les autres, si bien qu'une théorie peut orienter la recherche et les prises de position politiques dans un secteur particulier tandis qu'un autres secteur peut être dominé au même moment par une théorie différente. Le terme unificateur de {{sciences du comportement }} ne doit d'ailleurs pas faire illusion : il cache en fait une nébuleuse en constante évolution, dont l' unité est d'avantage d'ordre méthodologie que théorique. Le cadre commun qui fédère le mieux ces différentes approches est celui de la psychologie scientifique, dont l'hétérogénéité est confirmée par un double ancrage :biologique par son appartenance aux sciences humains . Chacune des approches utilisées dans les sciences du comportement a propre définition. Nous envisageons ici ,dans un survol rapide, les définitions correspondant aux principales d'entre elles : l'éthologie ,le behaviorisme, la psychologie cognitive et la psychanalyse. 1.1 l'approche éthologique L'éthologie place le comportement sous la dépendance de l'instinct .le comportement instinctif est une séquence motrice (mouvement, attitudes posturales) qui se déroule de façon invariante et est exécuté de la même façon par tous les individus de la même espèce .ce type de comportement peut être le résultat d'une chaine de reflexes déclenchés par un stimulus approprié, ou se déclencher spontanément sous l'influence de facteurs endogènes et se dérouler à vide, en l'absence de stimulus. L'instinct peut donc être défini comme l'ensemble des comportements qui constituent le répertoire propre à une espèce .Ce répertoire est inné, sous la forme de «programmes «prêt à l'emploi lorsque les facteurs déclenchant ,qu'ils soient d'origine endogène ou exogène, sont présent. Les éthologistes ont ainsi décrit un grand nombre de comportement instinctifs spécialisés pour telle ou telle fonction(nourriture, reproduction, etc...)couvrant l'ensemble de la vie individuelle et sociale d'un animal. Ces comportements assurent en effet, non seulement la survie de l'animal en tant qu'individu, mais aussi l'organisation sociale du groupe dont il fait partie, en jouant le rôle de facteurs déclenchant pour le comportement de ses congénères et partenaires. La théorie éthologique insiste donc sur la transmission héréditaire de comportements sélectionnées par les nécessité...

« qu’un autres secteur peut être dominé au même moment par une théorie différente. Le terme unificateur de {{sciences du comportement }} ne doit d’ailleurs pas faire illusion : il cache en fait une nébuleuse en constante évolution, dont l’ unité est d’avantage d’ordre méthodologie que théorique. Le cadre commun qui fédère le mieux ces différentes approches est celui de la psychologie scientifique, dont l’hétérogénéité est confirmée par un double ancrage :biologique par son appartenance aux sciences humains . Chacune des approches utilisées dans les sciences du comportement a propre définition. Nous envisageons ici ,dans un survol rapide, les définitions correspondant aux principales d’entre elles : l’éthologie ,le behaviorisme, la psychologie cognitive et la psychanalyse. 1.1 l’approche éthologique L’éthologie place le comportement sous la dépendance de l’instinct .le comportement instinctif est une séquence motrice (mouvement, attitudes posturales) qui se déroule de façon invariante et est exécuté de la même façon par tous les individus de la même espèce .ce type de comportement peut être le résultat d’une chaine de reflexes déclenchés par un stimulus approprié, ou se déclencher spontanément sous l’influence de facteurs endogènes et se dérouler à vide, en l’absence de stimulus. L’instinct peut donc être défini comme l’ensemble des comportements qui constituent le répertoire propre à une espèce .Ce répertoire est inné, sous la forme de «programmes »prêt à l’emploi lorsque les facteurs déclenchant ,qu’ils soient d’origine endogène ou exogène, sont présent. Les éthologistes ont ainsi décrit un grand nombre de comportement instinctifs spécialisés pour telle ou telle fonction(nourriture, reproduction, etc…)couvrant l’ensemble de la vie individuelle et sociale d’un animal. Ces comportements »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles