Devoir de Philosophie

Résumé texte psychanalyse des ado

Publié le 29/03/2022

Extrait du document

psychanalyse

« Synthèse de l’article de : Quentel, J.-C. (2004). L’adolescence et ses fondements anthropologiques. Comprendre - Revue annuelle de philosophie et de sciences sociales, 25-41. https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs01522229 L’auteur débute son article en retraçant quand, comment, par qui et pourquoi l’on sait intéressé au concept d’adolescence. Les premières réflexions se font essentiellement sur l’enfance. Une partie de ces études vont s’intéresser aux compétences des jeunes mais ce n’est pas encore un sujet de recherche à part entière. Il faut attendre la seconde moitié du XIXe siècle pour que la notion d’adolescence prenne se forme actuelle. Le travail de Stanley Hall est considéré comme le point de départ de la recherche scientifique sur le sujet au début du XXe siècle. Le concept à intéresser de nombreux spécialistes de disciplines diverses : L’ethnologie, la sociologie dans un but de recherche historique en premier lieu, ensuite sur la dimension sociale et la relativité même de la notion. La psychologie elle cherche à naturaliser et universaliser. Cependant il y a plus de débat entre école de même discipline. En premier lieu, qu’est-ce que l’adolescence, a-t-elle des particularités ? Pouvons-nous les généralisés ? Existe-t-il une problématique spécifique à cette période ? Si oui, doit-on l’associer à une crise? De la construction sociale au problème anthropologique 1. Une réalité sociale relative. L’adolescence ne peut être associé à une période de croissance ou à un développement psychologique, de la petite enfance jusqu’à l’état d’adulte, sous une forme naturalisante. Même si cette théorie a longtemps été soutenue au XIXe siècle par Stanley Hall, Mendousse et Arnold Gesell Pour les ethnologues : l’adolescence n’existe pas dans toutes les sociétés. Pour les sociologues : Cette notion est extrêmement variable et ce dans une même société et donc on ne peut considérer l’adolescence comme un problème en soi. De ce fait la notion d’adolescence répond à une construction sociale, tranche de « vie » participant à une forme de classification d’une société spécifique, cette notion relevé des sciences sociales. 2. Une réalité anthropologique L’adolescence n’est pas un concept universel n’étant pas définit comme tel d’une société à une autre, cependant l’émergence de la personne à sa nouvelle autonomie et à ses nouvelles responsabilités fera l’objet d’une problématique générale reconnue par toutes sociétés. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles