Devoir de Philosophie

Sigmund Freud interprète les rêves

Publié le 29/03/2019

Extrait du document

freud

Sigmund Freud interprète les rêves

Le médecin viennois Sigmund Freud (18561939) est le fondateur de la psychanalyse. La publication de L'Interprétation des rêves, en 1900, exerce une influence fondamentale sur la psychothérapie de son époque.

 

Les premiers exemplaires de L'Interprétation des rêves se trouvent déjà disponibles en octobre 1899 chez l'éditeur Franz Deutike. Mais Sigmund Freud, en toute connaissance de cause, choisit d'attendre l'année 1900 pour le faire paraître, car il est convaincu d'avoir écrit une œuvre capitale. Dans un texte de 626 pages, il présente les résultats de son auto-analyse qu'il a commencée durant l'été 1895. Il étudie

Le divan sur lequel Freud allongeait ses patients lors de ses consultations à Vienne, d'abord ses propres rêves afin de démontrer qu'ils ont vraiment un sens et qu'ils ne relèvent pas d'une quelconque élucubration. En effet, Freud pense que le rêve est -contrairement aux thèses des physiologistes de son époque - un phénomène psychique global, à savoir la représentation déguisée d'un désir.

 

Freud voit dans l'introspection une technique psychanalytique de « libre association >>, qui permet de décrypter les éléments du rêve. La plupart de ses patients y parviennent après la première analyse ; il pense y arriver parfaitement lui-même s'il met par écrit toutes ses idées. Cette auto-

analyse est souvent bloquée par une résistance. C'est pour lui une question de rapport de forces : il s'agit de savoir si l'on est capable, grâce à son intelligence, ses connaissances psychologiques et sa pratique, de se rendre maître de ses résistances intérieures.

freud

« traduction extérieure. La théorie de la névrose devient alors centra le dans la psy chana lyse. La névrose est associée au même mécanisme que le rêve : il s'agit de la répression de puls ions infantiles (libidineuses ou se xuelle s), qui s'accompagnent d'un refoulement d'év énemen ts perso nnels (par exemple, du trauma, événement intense et bo ule versant de la vie, auquel le sujet ne peut faire face). Au cours la thérapie analytique, le pati ent doit « tra nsférer >> ses confl its refoulé s sur l'ana lyste afin de s'en libérer. Le rêve joue le même rôle libéra teur : il est la manif es­ tation des désir s ou des peurs ref oulé s, mis en scène de façon dégu isée pour en atténuer la brutalité. Exilé à Lond res en 1938, le fonda­ te ur de la psy chana lyse, poursuit inlassablement l'approfondissement de sa théorie. La psychana lyse eut une influence considérable sur les sciences sociales et la médecine, ainsi que sur la littérature et sur l'art. Les psychana lystes après Sigmund Freud 1873-1933 Sandor Ferenczi Disciple et ami de Freud d'origin e hongrois e, il occupe en 1918 la chaire de psychana lyse à l'Un iversité de Budap est. Il intègre de nouvelles techniques dans le traitement psychanalytique tel que l'hypnose. Son disciple le plus connu est Michael Balint, célèbre pour son trava il sur les relations médec in-ma 1 ade-ma 1 a die (groupes Balint). 1875-1961 Carl Gustav Jung Ce psychiatre suisse rencon­ tre Freud en 1907 à Vienne. Leurs relations sont étroites jusqu'en 1913. Jung introduit la notion d'inconscient col lectif qui représente l'accumu lation des expé­ riences millénair es de l'hu ­ manité. En 1958 est fondée la Société internationale de psych ologie analytique qui regroupe les partisans de la méthode de Jung. 1877-1925 Karl Abraham Ce disciple de Freud fonde en 1910 l'Institut psychana­ lytique de Berlin, première branche de l'Assoc iation psyc hanal ytique interna­ tionale. Il s'efforce de maintenir la théorie dans les lim ites de la clinique. Il eut une grande influence sur la psychana lyste Mélanie Klein, 19 08-1 982 Alexander Mitscherlich Né à Heidelb erg, ce médecin crée à l'Un iversité de cette ville la division de médecine psychoso matique, la premièr e du genre dans l'Allemagne d'apr ès-guerre. Mitscherlich contribue de façon déter­ minan te à réi ntrod uire la psychanalyse qui avait été interdite par le nazisme. Son engagement se caractérise par la liaison qu'il établit entre la psychana lyse et la critique de la société. Ses écrits ont une grande influence sur la vie intellec­ tuelle de la Républ ique fé dérale d'Allemag ne, par exemple son livre intitulé Le Deuil impossible paru en 19 67. À partir de 1960, il fonde et dirige l'Institu t Sigmun d-Freud à Fra ncfort­ sur-le-Main. 19 0 1 �-.·' .. . -... �. - '- · ;-...· ' ' .. . ·� ·� Sandor Ferenczi Carl Gustav Jung Karl Abraham Alexander Mitscherlich »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles