Devoir de Philosophie

Troubles du comportement.

Extrait du document

Troubles du comportement. Le comportement est l'ensemble des échanges entre un individu et le monde qui l'entoure : attitudes, conduites, réactions, relations. Si le caractère définit la signature du sujet, le comportement est la résultante de plusieurs spécificités : — les caractères individuels ; — les caractères de l'espèce parmi lesquels la notion d'instinct retrouve toute son importance ; — les caractères socioculturels liés à l'éducation et à l'environnement qui marquent l'enfant dès la naissance. Un grand domaine de la psychologie est basé sur le comportement et les théories qui s'y attachent : le behaviorisme. Quels sont les comportements fondamentaux ? Le comportement est par définition variable selon le moment et les circonstances, puisque l'environnement qui induit le comportement n'est jamais tout à fait le même. Pourtant, on peut résumer l'ensemble à quatre comportements fondamentaux que l'on retrouve en permanence à des degrés variables : — le comportement alimentaire, qui est le premier acquis dans la vi...

« Troubles du comportement appelle le langage du corps; -le langage qui n'est pas l e propre de l'homme, mais dont la diversité et l' éten­ du e lui permettent d'expri­ mer une gamme complète Les caractéristiques chez l'enfant Le terme d'enfant caractériel est dépassé . Les troubles du comportement que l'on peut observer sont intimement liés à la maturité de l'enfant et à son équilibre éducatif et affectif. Qu 'il soit focal isé ou diffus, le trouble du compor­ tement chez l'enfant exprime une tension psycho-affective qu'il faut résoudre. Les troubles alimentaires , qui surviennent dès le huitième mois, les troubles du langage, les retards de propreté n'ont pas d 'autre signification quand ils ne correspondent pas à une maladie organique ou à un déficit mental. Il ne faut pas avoir peur de consulter un psychologue ou un psychiatre pour enfants , ce que l'école ne manquera pas de demander si l'attitude de l'enfant à l'école éveille l'attention de l'enseignant. Prise très tôt, la situation peut se dénouer par quelques séances de thérapie familiale alors qu'elle se fige et devient inextricable avec le temps . de sentiments et d' émo­ tions, y compris par les cris ou le silence. Tous ces éléments sont utilisés pour construire une relation avec le monde environnant. Par exemp le, certaines obésités compor­ tementales n'ont d 'autre but que de protéger physiquement l'individu contre un monde jugé agressif : il se constitue une carapace sécurisante . Quels sont les principaux troubles du comportement? On peut observer un trouble focalisé, c'est-à-dire portant sur une conduite particulière, répétitive, dans un contexte toujours identique : trouble du sommeil, de l'alimentation, de la propreté chez l'enfant, réactions anormales de peur face à une situation ou un objet donné. On peut voir également un trouble systématique, le mode de relation étant dévié et marqué par une opposition, une agressivité, ou au contraire une apathie, une indifférence excessives. Dans le domaine alimentaire, les principaux troubles du comportement sont l'anorexie ou refus de manger, la boulimie ou absorption de quantités anormales de nourriture, et le grignotage plus sensuel et plus féminin. Dans le domaine du jeu, la passion destructrice et envahissante s'oppose au refus total du jeu considéré comme puéril. De nom­ breux adultes préfèrent cacher leur besoin de jouer derrière l' aspe 'ct sportif, au tennis , au golf, aux boules ou aux cartes. La compétition peut alors devenir un trouble du comportement qui masque des tensions dans d'autres domaines. Dans le domaine du travail, certains comporte­ ments sont passionnels . L'individu s'investit totale­ ment dans sa réussite professionnelle qu ' il place au-dessus de tout le reste, y compris son équilibre familial et social. C'est dans le domaine amoureux que les troubles du comportement sont les plus nombreux : le don­ juanisme et la nympho­ manie, la peur de l'autre sexe, la violence sexuelle, l'impuissance et la frigidité psychogènes ne sont que des exemples parmi d'autres. L'instabilité, la jalousie, la dépendance jalonnent le parcours. Les attentats aux mœurs, les viols, l'inceste, la pédo­ philie et le cortège d' ano­ malies moins graves sont les passages à l'acte final de troubles qui sont bien plus profonds. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles