Devoir de Philosophie

SYNTHESE PHILOSOPHIE Depuis tous temps, l Homme à été influencé par son entourage, son comportement même dépend de celui-ci.

Extrait du document

philosophie
SYNTHESE PHILOSOPHIE Depuis tous temps, l Homme à été influencé par son entourage, son comportement même dépend de celui-ci. De nos jours, beaucoup de personnes sont influencées par la société qui nous entoure et des fois agissent immoralement à cause de celle-ci, notamment dans le domaine de la médicine. Nous allons voir les raisons pour les quelles quelques-uns d’entre nous réagissent ainsi ( et comment pourrions nous résoudre de tels problèmes par la création de nouvelles lois. Nous nous aiderons de philosophes du 21ème siècle tel que Nicolas Grimaldi ou encore Alain de Broca. Certains croiront que nous sommes totalement libres depuis la naissance. Or nous sommes tous constamment influencé par plusieurs facteurs de notre société. Comme le dit Nicolas Grimaldi dans L’individu au 21e siècle ‘’… aucun individu, même le plus génial, n’échappe a son milieu ‘’. Ainsi nous sommes tous sans exception influencé (certains cas irons même jusque la manipulation) par notre milieu et c’est par ce milieu que se détermine et se caractérise un être ‘’Le milieu fait l’individu ‘’. Prenons comme exemple le régime politique nord-coréen où la petite portion du peuple qui peut se permettre d’avoir une éducation ne peut qu’aimer leur dictateur car il est marqué dans leurs livres de classes que leur « président » est le père de la nation et que tout droits et biens qu’ils possèdent, viennent du travail de celui-ci. L’homme a tendance a vouloir être comme les autres qui l entourent mais aussi de pouvoir être remarqué. Normalement les personnes se panachent sur l’un ou l autre côté du spectrum. Mais il y a certains cas ou les extrêmes sont atteins. Et cela arrive quand on non seulement à notre corps physique mais aussi celui des autres. Depuis le 20ême siècle, la médicine ce centre sur le marcher de l’offre et la demande. C'est-à-dire que seules les maladies dont les antidotes promettent de ramener de l’argent valent la peine de chercher. Comme le dit Alain de Broca, les médecins se doivent d’être non seulement optimaux mais aussi efficace. Leur but n’est plus d’aider mais de sauver, comme s’il existait un tau de réussite de 100% on ne demande que l’impossible. Certes la médecine est en constante évolution et à déjà fait d’énormes progrès comme par exemple les radios, la nanotechnologie les prothèses, manipulations génétiques et bien d’autres encor. Mais malheureusement le corps ne à une maladie incurable a tous, la vieillesse. C’est à ce moment là ou le corps n est plus capable de suivre notre  « âme ». Souvent, prend dégout de nos corps touchés pas la vieillesse car nous, dans notre esprit nous ne vieillissons pas. C’est là où vient la tentation de remplacer les vieilles pièces de ce corps abimé et de les remplacer. Dans d’autres cas, une personne nait avec un « défaut » physique ou alors à un déformation à cause d’un accident (cette branche de la médecine c’est beaucoup développé à cause des Gueules cassées pendant la première guerre mondiale). Ces personnes la, ont une bonne raison de vouloir une prothèse. Car de nos jours une grande partie de la société se base sur le coté physique de l’Home et eux-mêmes se sentiraient comme guéris. Mais aujourd’hui beaucoup de personnes à la physionomie normale demandent à se faire opérer avec pour but d’atteindre le corps idéal. Or ceci est un refus de sois. La société fait donc fasse à un problème. Comment faire en sorte que la médecine ne s’applique qu’à des cas nécessaires et comment les différencier avec les cas où on modifie le corps sans avoir pour but de le guérir ? Une solution possible serait de créer un seconde branche qui n’appartienne pas a la médecine mais seulement aux modifications esthétiques. Apres, pour limiter que des jeunes enfants se fassent opérer alors qu’ils ne sont pour la plus par pas capables de comprendre l’importance que ca a, il faudrait mettre une limite d’âge décidé par l’état. Mais dans des cas où cette « différence » physique pose problème socialement à un enfant, il faudrait ajouter une formation aux psychologues et qu’ils soient capables de définir si le problème pose des risque pour un enfant et son futur sociale ou alors si ce n’est simplement qu’un problème de confiance en sois ou encore une trop grande influence des ‘’stars ‘’ et modèles. Nous avons pu voir en quoi la nature humaine et la société influence l’Home. Mais aussi en quoi la médicine à changé en répondant plus par le marché de l’offre et la demande que par besoins humains. Ceci crée des problèmes sociaux où l’on croit que le corps n’est qu’un déchet. Et pour finir nous avons vu comment nous pourrions résoudre certains de ces problèmes. Nous avons pus philosopher sur la médecine mais est-ce vraiment aux philosophes de réfléchir sur la médecine ?

Liens utiles