Devoir de Philosophie

mystique - religion.

Extrait du document

religion
mystique - religion. 1 PRÉSENTATION mystique, connaissance intuitive de Dieu ou de la réalité fondamentale par une expérience personnelle, et ensemble des récits qui la rapportent. Il est possible de faire une distinction entre les expériences mystiques de l'immanence (celle des mystiques hindous par exemple, qui consiste en un recueillement en soimême) et une expérience mystique de la transcendance (telle qu'on la rencontre plutôt dans le judaïsme, le christianisme et l'islam, où l'extase se traduit par un appel de l'Absolu, une élévation vers une réalité supérieure conçue comme transcendante). La forme et l'intensité de l'expérience mystique varient en fonction des groupes religieux et des individus. Cependant, l'authenticité de ce genre d'expérience ne dépend pas de la forme mais de la qualité de la vie qui suit l'expérience. La vie mystique est caractérisée par une vitalité, une productivité, une sérénité et une joie accrues, car les aspects intérieurs et extérieurs s'harmonisent avec le Divin. On a développé de nombreuses théories philosophiques complexes pour tenter d'expliquer le phénomène mystique, y compris sa manifestation dans certains symboles ostensiblement laïcs, athées. 2 MYSTIQUE HINDOUE L'hindouisme présente probablement la plus ancienne tradition mystique. Dans la philosophie hindoue, et particulièrement dans le système métaphysique appelé Vedanta, le Soi ou atman d'une personne est identifié au Soi suprême, ou brahman, de l'univers. La séparation et l'individualité qui existent apparemment entre les êtres et les événements sont considérées comme une illusion (en sanskrit maya), ou une convention de pensée et de sentiments. Cette illusion peut être éliminée par la réalisation de l'unité essentielle de l'atman et du brahman. Lorsque l'initié religieux a dépassé l'ignorance (en sanskrit avidya) due au fait de débuter et dont dépend l'apparente capacité de séparation du sujet et de l'objet, ou du soi et du non-soi, il atteint un état mystique de libération (moksha), de paix intérieure et découvre que l'atman est ce par quoi les individus sont identiques les uns aux autres et identiques aux puissances du cosmos, qu'atman et brahman sont une même réalité. La philosophie hindoue ou Yoga inclut peut-être la discipline la plus complète et la plus rigoureuse jamais élaborée, destinée à transcender le sens de l'identité individuelle et à ouvrir la voie à une expérience d'union avec le divin. La mystique a généralement été le domaine des sadhus, qui pratiquent parfois un ascétisme extrême au cours de leurs dévotions, par exemple en se tenant pendant des années sur une seule jambe ou en renonçant à porter des vêtements. Ces pratiques sont considérées comme un corollaire nécessaire de la recherche spirituelle pour atteindre la libération mystique. 3 MYSTIQUE BOUDDHISTE Développé à partir de traditions hindoues et construit sur des concepts hindous, le bouddhisme perpétue la tradition mystique de l'hindouisme. Le Bouddha a lui-même pratiqué le yoga pendant des ann&...

« Le Sueur, la Prédication de saint PaulPeintre d'histoire réputé, Eustache Le Sueur se montra particulièrement sensible à l'art de Simon Vouet. L'œuvre, commandée par lacorporation des orfèvres, inspira un tableau de Géricault, aujourd'hui conservé au musée des Beaux-Arts de Troyes.EustacheLe Sueur, la Prédication de saint Paul à Éphèse, 1649. Huile sur toile, 394 × 328 cm. Département des peintures, musée du Louvre,Paris.Erich Lessing/Art Resource, NY Saint Paul fut le premier grand mystique chrétien. Dans l’Ancien Testament déjà, les prophètes d’Israël, et Moïse le premier, font l’expérience de l’irruption de Dieu dansleur vie. Ils savent qu’on ne peut voir Dieu sans mourir ; ils ne sont donc pas candidats à la « vision de Dieu » (Exode, XXXIII, 20 ; Évangile selon saint Jean, I, 18). Laprière du psalmiste montre que ceux qui priaient goûtaient une certaine présence de Dieu voire même une douceur de la Parole de Dieu tout comme sa bonté (Psaumes,CXIX, 103 ; XXXIV, 6-9 ; XLIX, 16 ; XXIII). Les écrits du Nouveau Testament les plus réputés pour leur emphase profondément mystique sont les Lettres de Paul etl’Évangile selon saint Jean. La mystique chrétienne tire ses sources dans le néoplatonisme ; les écrits de Denys l'Aréopagite, ou Pseudo-Denys, et ceux de saint JeanChrysostome en témoignent. Le philosophe scolastique du IXe siècle, Jean Scot Érigène, traduisit les travaux de Pseudo-Denys du grec en latin et, par conséquent, introduisit la théologie mystique du christianisme oriental en Europe de l’Ouest, où elle fut associée avec la mystique du prélat et premier grand théologien chrétien saintAugustin d’Hippone. Au Moyen Âge, la mystique fut souvent associée aux monastères. On trouve les plus célèbres mystiques parmi les moines de l’Église orientale et de l’Église occidentale, enparticulier les hésychastes du mont Athos, les saints Bernard de Clairvaux, François d’Assise et Jean de la Croix. Le monastère français de Sainte Victoire, près de Paris, futun centre de pensée mystique important au XIIe siècle. Le célèbre philosophe mystique et scolastique saint Bonaventure fut un disciple des moines de Saint Victor. Saint François, dont la mystique est directement dérivée du Nouveau Testament, sans référence au néoplatonisme, reste un personnage important de la mystique moderne. Lesmystiques hollandais comptent Jan van Ruysbroeck et Geert Groote, ce dernier étant un réformateur religieux et fondateur d’un ordre monastique appelé Frères de la vie commune. Maître Eckhart, penseur du XIIIe siècle, est considéré comme le principal mystique de la tradition allemande. Thomas a KempisMoine et écrivain allemand, Thomas a Kempis est considéré comme l'auteur de l'Imitation de Jésus-Christ, traité de dévotion qui éviteles écueils de la mystique abstraite et des spéculations théologiques. Mort en 1471, il laisse également une quarantaine d'écritsspirituels inspirés par le mouvement ascétique et mystique, dont il est l'un des grands représentants.Corbis Parmi les autres mystiques allemands influents, on peut citer Jean Tauler et Heinrich Suso, adeptes de la mystique d’Eckhart et membres d’un groupe appelé Les Amis de Dieu. L’un de ces groupes écrivit la Théologie allemande qui influença Martin Luther. Parmi les autres personnages réputés il faut compter Thomas a Kempis, généralement considéré comme l’auteur de l’Imitation de Jésus Christ, et parmi les mystiques anglais des XIVe et XVe siècles, Margery Kempe et Richard Rolle, Walter Hilton, Julienne de Norwich, ainsi que l’auteur anonyme du Nuage de l’ignorance, un traité remarquable sur la prière mystique. Jonathan EdwardsJonathan Edwards est l'un des plus influents parmi les premiers théologiens et prédicateurs protestants américains. Ses sermonsenflammés ont inspiré le mouvement de renouveau religieux dit du « Grand Réveil », qui provoqua dans les années 1740 dans lescolonies de la Nouvelle-Angleterre un regain de ferveur et de pratique religieuses.Library of Congress Un certain nombre des mystiques chrétiens les plus distingués ont été des femmes, notamment Hildegard von Bingen, sainte Catherine de Sienne et sainte Thérèse d’Ávila.Une mystique française du XVII e siècle, Jeanne Marie Bouvier de la Motte, appelée Madame Guyon, introduisit en France la doctrine mystique du quiétisme. Par sa recherche de liberté spirituelle, parfois aux dépens des formules théologiques et de la discipline ecclésiastique, la mystique contribua aux progrès du christianisme et de la recherchede Dieu. Blaise Pascal peut être présenté comme un chercheur passionné de Dieu et de l’authentique christianisme dont le centre est l’Évangile. La Contre-Réforme inspirales Exercices spirituels de saint Ignace de Loyola. La Pratique de la Présence de Dieu par le frère Lawrence est l’un des travaux français classiques du XVII e siècle. Les mystiques allemands protestants les plus réputés de l’époque sont Jakob Böhme, auteur du Mysterium Magnum (« le Grand Mystère »), et Kaspar Schwenkfeld von Ossig. La mystique trouve son expression dans la théologie de nombreuses confessions protestantes et est une caractéristique remarquable de sectes telles que les anabaptistes etles quakers. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles