Devoir de Philosophie

Cavaco Silva, Anibal

Extrait du document

1 PRÉSENTATION

Cavaco Silva, Anibal (1939- ), homme politique portugais, Premier ministre du Portugal de 1985 à 1995, élu président de la République en 2006.

2 UN ÉCONOMISTE DE RENOM

Né à Loulé (Algarve), Anibal Cavaco Silva poursuit des études d’économie à Lisbonne et en Angleterre. Il est un économiste de renom, professeur d’université, lorsqu’il devient ministre du Plan et des Finances dans le cabinet de Francisco Sá Carneiro de 1980 à 1981. Élu président du Parti social-démocrate (PSD), formation de centre-droit, en mai 1985, il est à l’origine de la rupture de la coalition avec le Parti socialiste (PS), provoquant la chute du gouvernement de Mario Soares, et par conséquent la dissolution du Parlement et la convocation de nouvelles élections.

3 LE PREMIER MINISTRE DE LA CROISSANCE

En octobre 1985, Anibal Cavaco Silva devient Premier ministre d’un gouvernement minoritaire, après avoir obtenu 30 p. 100 des suffrages. Leader incontesté du PSD, il imprime un style très personnel au parti, dont la cohésion interne est renforcée et la popularité croissante. Bien que le candidat de la droite Diogo Freitas do Amaral, soutenu pas le PSD, ait été battu à l’élection présidentielle de 1986 par Mario Soares, le PSD va au devant de succès électoraux notables. De fait, aux élections législatives de 1987, le PSD obtient 50,2 p. 100 des voix. C’est la première fois dans l’histoire portugaise qu’un parti obtient à lui seul la majorité absolue, qu’il renouvelle aux élections législatives de 1991, avec 50,4 p. 100 des voix. Le Portugal connaît ainsi une situation de cohabitation entre le président de la République socialiste, Mario Soares, et le Premier ministre de centre-droit, Anibal Cavaco Silva, qui se déroule très harmonieusement.

Avec les membres de son cabinet, Anibal Cavaco Silva met en œuvre une politique de privatisation des secteurs productifs, financiers et des transports, de lutte contre l’inflation, de travaux publics, notamment dans le domaine des voies de transport terrestre. Résolument en faveur de l’intégration européenne, il est le Premier ministre en exercice lorsque la demande d’adhésion du Portugal à la Communauté économique européenne (CEE), déposée par Mario Soares en 1977, se concrétise en 1986 ce qui permet au Portugal de bénéficier des fonds d’aide européens.

En 1995, une certaine usure du pouvoir se fait jour, mais qui vient toutefois après dix ans de pouvoir continu — un record dans l’histoire du Portugal démocratique — et un bilan impressionnant. Alors que son parti recule lors des élections européennes, locales et législatives, Anibal Cavaco Silva se porte candidat à la présidence de la République en 1996. Battu par le socialiste Jorge Sampaio, il se retire de la vie politique.

4 PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE ET COHABITATION POLITIQUE

Favori des sondages, Anibal Cavaco Silva, âgé de soixante-six ans, se présente à l’élection présidentielle de janvier 2006 face à une gauche divisée entre cinq candidats différents. Rassemblant derrière lui tout l’électorat de droite, rappelant son bilan positif de Premier ministre, il est élu au premier tour de scrutin avec 50,9 p. 100 des voix et devient le premier président de droite élu au Portugal depuis la Révolution des œillets du 25 avril 1974.

Son élection conduit le Portugal à une cohabitation entre un président de droite et un Premier ministre socialiste, José Socrates, au pouvoir depuis févier 2005 ; ils apparaissent toutefois largement d’accord sur les réformes à conduire pour sortir le pays de la crise économique qu’il traverse (0,4 p. 100 de croissance en 2005 et un déficit budgétaire dépassant 6 p. 100).

Microsoft ® Encarta ® 2009. © 1993-2008 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.

Liens utiles