Devoir de Philosophie

Dawes, plan

Extrait du document

Dawes, plan, plan américain établi en 1924 pour alléger le poids des réparations imposées à l'Allemagne par le traité de Versailles, après la Première Guerre mondiale. Un comité international, présidé par le financier américain Charles Dawes, mit en place un programme de rééchelonnement et de réduction des réparations allemandes. Il instaura des prêts étrangers, principalement américains, pour permettre à l'Allemagne de payer sa dette en temps voulu.

Le plan prévoyait le versement par l'Allemagne d'annuités progressives, de façon à préserver l'équilibre économique du pays. Ces versements étaient garantis par une hypothèque sur les chemins de fer et sur d'autres industries allemandes. Les transferts étaient assurés par un agent général des réparations, installé à Berlin. La banque nationale allemande dut aussi se soumettre au contrôle extérieur.

Le plan fut farouchement contesté par les nationalistes et les communistes (ainsi que par Hitler) : ils y voyaient une trop grande dépendance économique. Néanmoins, le ministre des Affaires étrangères, Gustav Stresemann, s'assura la majorité des deux tiers au Parlement allemand, le 27 août 1924, grâce au soutien des sociaux-démocrates.

En vertu du plan Dawes, les troupes françaises et belges, qui occupaient la région industrielle allemande de la Ruhr depuis 1923 pour s'assurer du paiement des réparations, se retirèrent en 1925 (voir Ruhr, occupation de la). Du point de vue de la France, la faiblesse de ce règlement tenait à l'incapacité du président du Conseil, Édouard Herriot, à obtenir un lien formel entre les versements allemands et le remboursement de la dette française aux États-Unis et au Royaume-Uni. À son expiration, en mai 1930, le plan Dawes fut remplacé par le plan Young, qui menait à un règlement définitif en levant l'hypothèque sur l'industrie allemande, en réduisant le montant des réparations de 17 p. 100 et en échelonnant les paiements sur 59 annuités.

Microsoft ® Encarta ® 2009. © 1993-2008 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.

Liens utiles