Devoir de Philosophie

Délos, ligue de

Extrait du document

Délos, ligue de, alliance entre les anciennes cités-États de Grèce (478-404 av. J.-C.), qui avait pour principal objectif de se venger des pertes subies au cours des guerres avec les Perses (début du Ve siècle av. J.-C.) et de se préparer contre une nouvelle agression de ces derniers. Étant donné qu'il était plus probable que les Perses attaquent par la mer plutôt que par voie de terre, Athènes, qui possédait la plus grande puissance navale de toute la Grèce, devint, de fait, le membre dominant de la confédération. La base et le trésor se trouvaient théoriquement sur l'île de Délos et chacun des États membres (plus de 200 à un certain moment) devait fournir une contribution en hommes et en équipements proportionnelle à ses ressources. Peu à peu, la plupart des membres remplacèrent leur écot en hommes et en navires par des versements d'argent, qui devinrent de fait un tribut à Athènes. Cette tendance s'accentuant, l'objectif de la confédération évolua. Il ne s'agissait plus de se défendre contre la Perse, mais bien plutôt de renforcer Athènes. Lorsque plusieurs membres furent empêchés par la force de faire sécession, l'alliance d'États souverains se transforma en ce que les historiens appellent l'Empire athénien.

En 454, le trésor de la confédération quitta le temple d'Apollon à Délos pour être déposé à Athènes. En 453 av. J.-C., plusieurs cités-États du continent grec, n'ayant rien à craindre de la Perse mais beaucoup à gagner en s'attachant le soutien d'Athènes, joignirent la confédération. Lorsque la paix de Callias mit fin aux guerres médiques, en 449 av. J.-C., tous les membres sauf trois payaient leur contribution en argent. Les membres de la ligue demeurèrent des vassaux d'Athènes jusqu'à la défaite finale de celle-ci, battue par Sparte dans la guerre du Péloponnèse (voir Grèce) en 404 av. J.-C. La conquête d'Athènes marqua la désintégration de la confédération, qui fut néanmoins reconstituée en 377 av. J.-C. face à la menace spartiate. Lorsque la paix fut conclue avec Sparte en 371, la confédération redevint un groupement d'États vassaux d'Athènes, mais, celle-ci n'étant plus à même d'imposer son autorité, le nombre de membres ne cessa de fluctuer. Après la victoire de Philippe II de Macédoine sur les Athéniens à Chéronée (338 av. J.-C.), la confédération cessa d'exister. L'organisation de la confédération de Délos et les relations changeantes entre ses membres ont suscité l'intérêt de nombreux historiens, qui y trouvent le plus ancien exemple d'une fédération durable d'États souverains et de ce qu'on allait appeler l'impérialisme.

Microsoft ® Encarta ® 2009. © 1993-2008 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.

Liens utiles