Devoir de Philosophie

On désigne, sous le terme de géobios, l'ensemble des organismes vivant dans la terre

Extrait du document

Le sol est un milieu vivant qu'il est loisible d'aborder de plusieurs manières. On peut se référer à l'écosystème et indiquer le rôle indispensable des décomposeurs qui se nourrissent de cadavres et des déchets de producteurs et de consommateurs pour les transformer en substances minérales et en CO2. Mais songeons aux seuls décomposeurs saprophytes. On évalue à quelques millions les bactéries contenues dans 1 g de terre. Ces micro-organismes transforment les matières azotées; une terre stérilisée (elle peut l'être par chauffage à 100°C) serait inculte. Les petits animaux terricoles, les vers et les insectes émiettent les déchets que les bactéries vont disloquer totalement; et cela, mêlé à des matières minérales, va constituer du terreau ou de l'humus. L'activité bactérienne n'est possible qu'entre 10 et 50°C, et se déroule, en zone tempérée, au printemps et en automne. L'hiver et l'été, c'est le ralentissement de ce travail à la chaîne, si intense autrement. Nous reviendrons sur les étapes de ce travail de décomposition des matières organiques, car il suffit que, en un endroit, un agent destructeur manque pour que le cycle de la matière azotée soit arrêté ou compromis. Notre but est de démontrer l'interdépendance des différents types d'organismes, mais vu la complexité des notions, il faudra se montrer patient. Par édaphon, on englobe les organismes du sol, où les protozoaires, les vers, les arthropodes et les rongeurs constituent environ le 20%. Le reste se partage par moitié entre les champignons et les algues d'une part, et les bactéries et actinomycètes d'autre part. Par euédaphon, on désigne les organismes Retrouvant constamment à l'intérieur du sol, ce sont les géobiontes; et par hémiédaphon (géophiles), ceux qui sont localisés à la surface et ne vont que de manière temporaire dans le sol.

Liens utiles