Devoir de Philosophie

Question 47: La grande surprise, au lendemain des législatives de juin 1968, est: A.

Publié le 19/08/2014

Extrait du document

question
Question 47: La grande surprise, au lendemain des législatives de juin 1968, est: A. l'annonce de la retraite politique du chef de l'Etat? B. la désignation de M. Couve de Murville à la tête du gouvernement? · C. la constitution d'un ministère d'Union nationale? Réponse 47 B. la désignation de Maurice Couve de Murville à la tête du gouvernement. Georges Pompidou est écarté. Mis en réserve de la République? Peut-être. Il y a surtout que Pompidou est apparu comme le grand homme de la majorité. Il a négocié les accords de Grenelle, il a conduit le parti gaulliste à une écrasante victoire électorale. Le général de Gaulle a-t-il pris ombrage d'un possible rival? La dimension nouvelle de son fidèle second lui apparaît-elle désormais trop encombrante? Sans doute. Il y a surtout divorce idéologique entre le chef de l'Etat, décidé coûte que coûte à sa "révolution" participative (changement de cap radical quand on songe à l'autoritarisme congénital du pouvoir gaullien), et le conservatisme de Pompidou. Désormais la politique intérieure s'affirme la priorité absolue du Général (autre changement de cap). Il est très révélateur que de Gaulle choisisse, pour mener sa politique intérieure, celui-là même qui, inamoviblement, a conduit sa politique étrangère dans ses plus déroutantes spéculations. Couve de Murville est donc un inconditionnel et c'est bien la qualité majeure réclamée par le chef de l'Etat, au moment où il compte "faire le forcing" pour sauver et restaurer son image charismatique, en proposant sa solution personnelle aux angoisses "existentielles" des Français. Indiquons encore qu'en janvier 1969, Georges Pompidou posera sa candidature à la présidence de la République. Il n'y a pourtant pas urgence, le mandat du général de Gaulle ne s'achevant qu'en 1972. Immédiatement l'Elysée réagit et le chef de l'Etat annonce qu'il compte aller jusqu'au bout de son mandat. Entre Charles de Gaulle et son présumé dauphin le fossé s'élargit.
question

« Indiquons encore qu'en janvier 1969, Georges Pompidou posera sa candidature à la présidence de la République. Il n'y a pourtant pas urgence, le mandat du général de Gaulle ne s'achevant qu'en 1972. Immédiatement l'Elysée réagit et le chef de l'Etat annonce qu'il compte aller jusqu'au bout de son mandat. Entre Charles de Gaulle et son présumé dauphin le fossé s'élargit. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles