Devoir de Philosophie

DISSERTATION HGGSP: LES NOUVELLES ROUTES DE LA SOIE

Publié le 25/05/2022

Extrait du document

« Farida SOBHI, 1ere DISSERTATION HGGSP: LES NOUVELLES ROUTES DE LA SOIE Apres une période de renfermement et de stagnation économique suite à la proclamation de la fondation de la République populaire de Chine par Mao Tsé-toung en 1949, la Chine commence à voir un renouveau de son pouvoir avec la modernisation de l'économie chinoise dans les années 70 et l’adoption du “socialisme de marché", qui a lancé la Chine dans une nouvelle ère de prospérité économique, et a fait d’elle la deuxième puissance économique mondiale. Cet élan de retour à la puissance a été continué par Xi Jinping, qui deviendra par la suite un des présidents les plus influents de l’Histoire chinoise. En 2012, il devient secrétaire général du Comité central du Parti Communiste Chinois (PCC) et adopte comme slogan et symbole de sa présidence le "rêve chinois”, un slogan nationaliste qui symbolise le renouveau de la puissance de la Chine, basé sur la restauration de sa gloire passée, le désir séculaire d’une chine moderne et visant la fierté et la joie du peuple chinois à travers le développement d’une économie prospère et de l’armée, accompagne de la promesse de sa réalisation avant 2049. Pour concrétiser ces ambitions, il inaugure son projet principal en novembre 2013: Les nouvelles routes de la Soie. Aussi connue sous le nom de One Belt One Road (OBOR) ou de Belt and Road Initiative (BRI), ce projet titanesque vise à créer un réseau mondial d’infrastructures à travers la construction de grands corridors terrestres et maritimes, reliant principalement la Chine à l'Europe, en passant par l’Asie centrale, l’Afrique, et le Moyen Orient, tous financés par la Chine à travers des investissements massifs et des prêts aux nombreux pays cibles. Le projet a de nombreux objectifs, mais son but principal est d'étendre l'influence de la Chine et d'accroître sa puissance, définie comme la capacité d’un pays d’influencer, de rayonner, ou même de dominer, les autres entités. Ainsi, nous pouvons donc nous poser la question suivante: Comment les “nouvelles routes de la soie” concrétisent-elles le "rêve chinois” de restauration de la puissance? Pour répondre à cette question, nous nous intéresserons premièrement aux différentes et nouvelles formes des nouvelles routes de la soie. Ensuite, nous expliquerons comment elles sont un outil de domination, avant d’enfin parler des différentes limites que peut avoir ce projet. Les nouvelles routes de la soie sont un réseau massif mondial, avec plus de 80 pays cibles, un tiers des richesses mondiales impliquées, et qui concerne 41% du commerce mondial. Ce projet, qui commence dans le cadre de l’Eurasie, a évolué massivement. Aujourd’hui, non seulement concerne-t-il des pays de tous les continents, mais il prend de nouvelles formes et touche un grand nombre de secteurs. Bien qu’il ait évolué, ce projet consiste principalement en un réseau mondial d’infrastructures terrestres et maritimes, comme y témoignent le nom One Belt One Road. Le projet de routes terrestres vise principalement à la construction de d’autoroutes, de lignes ferroviaires, mais aussi de gazoducs et d'oléoducs, ainsi que des corridors de développement économique, qui combinent la construction d’infrastructures et le développement d’activités. Le programme compte 6 routes terrestres, qui relient principalement la Chine à l'Europe, en passant par l’Eurasie. Ces nouvelles routes facilitent énormément les échanges, en réduisant le temps de transport des marchandises significativement, comme en 1 »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles