Devoir de Philosophie

Agnès PITROU, Cahiers de la Documentation française, Les jeunes d'aujourd'hui

Voir sur l'admin

Extrait du document

De la famille d'aujourd'hui à celle de demain

Les plus récents sondages montrent que la valeur attachée à la famille

par les jeunes ne cesse de croître. Elle est au premier rang de leurs soucis

et de leurs espoirs d'avenir, tant chez les filles que chez les garçons,

supplantant chez ces derniers la place prise antérieurement par le travail.

Mais de quelle famille s'agit-il au juste ? Certains souhaiteraient trouver

dans ces opinions la preuve du retour des valeurs dites « traditionnelles

«, c'est-à-dire d'une famille fondée sur la stabilité, la division

des rôles masculins et féminins, l'autorité, la fécondité ... Or, rien n'est

moins certain lorsqu'on sait par exemple, à travers un sondage auprès

des lycéens, que 62 o/o des jeunes interrogés pensent que leur façon de

vivre sera différente de celle de leurs parents. Point n'est besoin de sondages,

d'autre part, pour constater la réalité du retard de l'âge du

mariage - voire de son report à un délai indéterminé - et même si

l'on constate une tendance à un début un peu moins précoce des relations

sexuelles, il semble évident que cette expérience apparaît à la très

grande majorité des jeunes comme un passage indispensable, pour

s'éprouver soi-même et éprouver l'autre, pour tester la qualité de la

relation, avant de s'engager dans une liaison plus stable, officialisée

ou non par le mariage institutionnel. Il semble, d'autre part, que l'entrée

dans la relation conjugale et la vie commune ne constituent souvent

qu'une étape qui prolonge en quelque sorte la jeunesse, et que, seule,

la décision de mettre le premier enfant au monde scelle en quelque sorte

la fondation de la famille.

« RÉSUMÉ. OUEST/ONS DE VOCABULAIRE. DISCUSSION. elle a pu s'engager. Nous avons déjà souligné que le chômage des jeu­ nes filles pouvait donner un nouveau fondement à ce modèle, le mariage précoce facilitant ainsi leur prise d'indépendance. Pour certaines d'entre elles, la note romantique (largement véhiculée par les médias) est for­ tement soulignée. C'est dire que ce modèle ne serait pas seulement celui de milieux populaires marqués par l'échec scolaire, mais correspon­ drait à un certain rejet des luttes qu'ont menées leurs aînées, voire leur mère, pour investir d'autres champs d'activité que le champ familial. A l'opposé, on trouve le désir d'asseoir une vie professionnelle sta­ ble avant tout projet conjugal précis, finir ses études, franchir les pre­ mières étapes d'une carrière professionnelle (même à un niveau modeste) qui devra assurer l'indépendance et l'autosuffisance, et permettre l'ouverture vers une intégration sociale plus multiforme. Dans cette hypothèse, l'enfant ne sera envisagé que lorsqu'une interruption -la plus brève possible -de l'activité professionnelle ne risquera pas de trop compromettre les chances de continuité ; et l'on s'assurera, avant de s'engager dans une union stable, que le conjoint est prêt à accepter le projet professionnel de sa femme et donc à reprendre sa part des charges familiales. Bien entendu, ces tendances qui se dessinent dans les propos des ado­ lescents ou des jeunes filles connaissent de nombreuses variantes, sou­ vent liées au modèle maternel, comme nous le notions. Mais il est impor­ tant de voir qu'existent désormais chez elles deux images contrastées de la famille future, alors qu'on ne les retrouve pratiquement pas (et pour cause) chez les garçons, pour lesquels le modèle familial reste beau­ coup plus unifié, les seuls points sensibles étant le mariage ou l'union libre, et la ·manière dont ils se voient participant ou non à des tâches familiales selon leur projet professionnel, mais aussi leurs activités de loisir. Questions: -----------. 1. Résumez ce texte en 200 mots (on tolèrera une marge de JO % en plus ou en moins). Indiquez le nombre de mots utilisés. 2. Expliquez les expressions suivantes : - par désir explicite, - la note romantique. 3. Essai: Vous direz, dans un développement composé, quelles réflexions vous inspire cette phrase : « (La famille) est au premier rang de leurs soucis et de leurs espoirs d'avenir, tant chez les filles que chez les garçons, sup­ plantant chez ces derniers la place prise antérieurement par le travail. » Barème de notation : Question 1 : 8 points- Question 2: 2 points -Question J : JO points. »

Le document : "Agnès PITROU, Cahiers de la Documentation française, Les jeunes d'aujourd'hui" compte 851 mots. Pour le télécharger en entier, envoyez-nous l’un de vos travaux scolaires grâce à notre système d’échange de ressources numériques ou achetez-le pour la somme symbolique d’un euro.

Echange
Loading...

Le paiement a été reçu avec succès, nous vous avons envoyé le document par email à .

Le paiement a été refusé, veuillez réessayer. Si l'erreur persiste, il se peut que le service de paiement soit indisponible pour le moment.

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Prévisualisation du document Agnès PITROU, Cahiers de la Documentation française, Les jeunes d'aujourd'hui

Liens utiles