Devoir de Philosophie

marines (art) 1 PRÉSENTATION marines (art), oeuvres peintes prenant la mer pour sujet central ; par extension, « marines » désigne un genre pictural.

Extrait du document

marines (art) 1 PRÉSENTATION marines (art), oeuvres peintes prenant la mer pour sujet central ; par extension, « marines « désigne un genre pictural. 2 L'EXALTATION DE LA PUISSANCE MARITIME Van de Velde le Jeune (Willem), Trois bateaux dans la tempête Peintre de marine célèbre pour son sens de l'atmosphère et de l'espace, Willem Van de Velde le Jeune réalise Trois bateaux dans la tempête en 1673, alors qu'il se trouve à Londres en tant que peintre officiel à la cour de Charles II d'Angleterre. La toile représente des voiliers en lutte contre une mer démontée. Au premier plan à gauche, un bateau, voiles affalées, se soulève sous la force d'une vague. À l'arrière, un autre voilier affronte la tempête. Portant un pavillon hollandais en lambeaux, il semble avoir été endommagé. Au loin, un troisième bateau est pris dans la tourmente.Willem Van de Velde le Jeune, Trois bateaux dans la tempête, 1673. Huile sur toile, 74,5 × 94,5 cm. The National Gallery, Londres. The National Gallery, London/Corbis Bien que des représentations de la mer soient apparues dès les XVe et XVIe siècles dans les tableaux de peintres tels que Pieter Bruegel l'Ancien (la Chute d'Icare, v. 1555-1560, musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, Bruxelles ; la Tour de Babel, 1563, Kunsthistorisches Museum, Vienne), ce sont les artistes hollandais du XVIIe siècle qui les premiers ont fait de l'élément marin et des navires le sujet central de leurs oeuvres. Van de Velde le Jeune (Willem), la Bataille de Chatham La Bataille de Chatham évoque un épisode glorieux de la seconde guerre anglo-hollandaise (1665-1667) : celui du raid surprise des Hollandais contre les navires britanniques dans le port militaire de Chatham, le 20 juin 1667. Willem Van de Velde le Jeune choisit de représenter le moment où la bataille s'achève. Les navires anglais finissent de se consumer, créant d'épaisses volutes de fumée dans le ciel. Au centre de la composition, le peintre décrit minutieusement un vaisseau de guerre, identifiable à ses drapeaux et à ses étendards.Willem Van de Velde le Jeune, la Bataille de Chatham. Huile sur toile. Rijksmuseum, Amsterdam. Rijksmuseum Amsterdam Willem Van de Velde l'Ancien est ainsi l'un des précurseurs dans l'art de représenter des navires de guerre et des scènes de bataille. Il est l'auteur de nombreux dessins, réalisés pour la plupart alors qu'il est lui-même embarqué à bord de vaisseaux de la flotte hollandaise, et de quelques peintures à l'huile. Il met par la suite son talent au service du roi Charles II d'Angleterre en compagnie de son fils Willem Van de Velde le Jeune, qui s'affirme dès lors comme l'un des plus illustres peintres de marine de son époque (la Bataille de Chatham, Rijksmuseum, Amsterdam). Van Minderhout (Hendrick), Vue d'un port du Levant Tableau de l'école flamande, Vue d'un port du Levant met en scène un port d'Asie où sont amarrés plusieurs vaisseaux de la flotte commerciale hollandaise. Au xvii e siècle, l'Empire colonial hollandais s'étend de l'Amérique du Nord (avant-poste de la Nouvelle-Amsterdam, aujour...

« Willem Van de Velde l’Ancien est ainsi l’un des précurseurs dans l’art de représenter des navires de guerre et des scènes de bataille. Il est l’auteur de nombreux dessins, réalisés pour la plupart alors qu’il est lui-même embarqué à bord de vaisseaux de la flotte hollandaise, et de quelques peintures à l’huile. Il met par la suite son talent au service du roi Charles II d’Angleterre en compagnie de son fils Willem Van de Velde le Jeune, qui s’affirme dès lors comme l’un des plus illustres peintres de marine de son époque ( la Bataille de Chatham, Rijksmuseum, Amsterdam). Van Minderhout (Hendrick), Vue d'un port du Levant Tableau de l'école flamande, Vue d'un port du Levant met en scène un port d'Asie où sont amarrés plusieurs vaisseaux de la flotte commerciale hollandaise. Au xvii e siècle, l'Empire colonialhollandais s'étend de l'Amérique du Nord (avant-poste de la Nouvelle-Amsterdam, aujourd'hui New York) au Japon.Hendrick Van Minderhout, Vue d'un port du Levant, 1670. Huile sur toile,150 × 240 cm. Musée de l'hôtel Sandelin, Saint-Omer (France).Giraudon/Art Resource, NY À l’origine de ce type d’œuvres — qui rencontrent un vif succès en Hollande et en Grande-Bretagne mais ne trouvent pas d’écho en France à cette époque — se trouve la volonté politique des souverains d’Europe pourvus des flottes les plus glorieuses d’exalter leur puissance maritime, qu’elle soit militaire ou commerciale. Les navires représentés dans ces peintures, de taille monumentale dans la plupart des cas, deviennent les symboles de ce pouvoir. Les œuvres du Hollandais Ludolf Backhuysen (1631-1708) — dont un ensemble de dessins est conservé au musée Condé de Chantilly — montrent des bateaux puissants affrontant avec détermination et bravoure des mers houleuses ( le Retour de la flotte de la compagnie des Indes néerlandaises, 1677, musée du Louvre, Paris). 3 L’HOMME ET LA MER Le Lorrain, Port de mer au soleil couchant Port de mer au soleil couchant fait partie des œuvres exécutées par le Lorrain entre 1637 et 1639 pour le pape Urbain VIII, sur la demande du cardinal Guido Bentivoglio (le protecteur du peintreà Rome).Claude Gellée, dit le Lorrain, Port de mer au soleil couchant, 1639. Huile sur toile, 103 × 137 cm. Département des peintures, musée du Louvre, Paris.Giraudon/Art Resource, NY Au-delà de l’intention politique qui guide bien souvent le pinceau des premiers peintres de marines, le genre fait évidemment grand cas de la représentation de l’élément marin en lui-même et de la puissance évocatrice que ses déchaînements recèlent. Face à eux, la figure de l’homme, véritable combattant aux prises avec des forces qui le dépassent, apparaît alors dans toute sa dimension héroïque. L’un des précurseurs de cette tendance est le Flamand Jan Porcellis (1580-1584) qui accorde une grande importance à la description des éléments atmosphériques ( Tempête en mer, 1629, Alte Pinakothek, Munich). Au travers de la représentation de navires au milieu d’une mer démontée s’illustre en réalité la recherche du sublime. »

↓↓↓ APERÇU DU DOCUMENT ↓↓↓

Liens utiles